Coopération entre États : ces propos des présidents nigériens qui fâchent Bamako

6

En moins de six (6) mois, après sa prise de fonction, le président nigérien, Mohamed Bazoum tient des propos qui fâchent Bamako pour la deuxième fois. Son prédécesseur, aussi.

-maliweb.net- « Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire », nous apprend un proverbe célèbre. Une parole de sagesse qui souligne que la liberté d’expression a des limites. Certes, l’on a le droit de penser et communiquer le contenu de nos pensées, mais l’on doit veiller aux circonstances. Veiller à ne pas porter atteinte à l’autre dans son intégrité.

En défenseur de la France ?

Toute parole susceptible de mettre le feu aux poudres, à entraîner une déstabilisation ou tout simplement à mettre en cause la quiétude d’une nation, à un certain moment de son existence, ne doit pas être prononcée. Cette sagesse aurait manqué au président nigérien, Mohamed Bazoum, lors du sommet des chefs d’État du G5 Sahel, vendredi 9 juillet 2021.

« Il ne faut pas permettre que des militaires prennent le pouvoir parce qu’ils ont des déboires sur le front où ils devraient être et que des colonels deviennent des ministres et des chefs d’État. Qui va faire la guerre à leur place ? » La situation au Mali ne se prête pas à une telle déclaration, surtout de la part du chef d’État nigérien.

Diversement commentée au Mali, cette affirmation pourrait être assimilée à une incitation à la violence ou à une déstabilisation politique et institutionnelle d’un pays confronté déjà à une crise multidimensionnelle. Où est donc passée cette solidarité qui devrait exister entre les pays africains, notamment ceux du G5 Sahel ? Le président Bazoum se serait-il porté défenseur du président français, Emmanuel Macron, contre son homologue malien, qui a invité à une révision de l’Accord de coopération militaire qui lie son pays à la France ?

Issoufi sur le statut de Kidal

Dans un pays qui traverse, depuis 2012, une crise sécuritaire, autour de laquelle existent le plus souvent des manifestations de mécontentement, ces affirmations peu diplomatiques ne devraient relever que d’un dérapage de langage.

Mais il n’en est point le cas, puisque ce n’est pas la première fois que le président Bazoum fâche Bamako dans ses déclarations. Lors de son investiture, en avril 2021, n’avait-il pas déjà laissé entendre que « La situation [ndlr] au Mali a un impact direct sur la sécurité intérieure » du Niger ?

Avant lui également, en août 2019, Mahamadou Issoufou, alors président du Niger, avait lancé une attaque ciblée contre le Mali : « Le statut de Kidal, au Mali, nous pose problème. Kidal est un sanctuaire pour les terroristes, et ceux qui nous attaquent s’y replient souvent. Kidal est une menace pour le Niger et il faut impérativement que l’État malien y reprenne ses droits ».

Ces critiques incessantes des autorités nigériennes contre leurs homologues maliennes pourraient porter un coup dur à la coopération entre ces États, si l’on ne prend garde. Une coopération pourtant nécessaire pour la stabilisation de toute la région. Finalement, on pourrait s’interroger des raisons réelles de telles attaques répétitives.

Fousseni Togola/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. ENCORE ET ENCORE….

    CE N’ EST-IL PAS Á TRAVERS LE NIGER QUE LES TERRORISTES LOURDEMENT ARMÉS PAR LA FRANCE ET L’ OTAN EN LIBYE, SONT ARRIVÉS AU MALI????

    CE N’ EST-IL PAS Á TRAVERS LE NIGER QUE LES TERRORISTES LOURDEMENT ARMÉS PAR LA FRANCE ET L’ OTAN EN LIBYE, SONT ARRIVÉS AU MALI????

    CE N’ EST-IL PAS Á TRAVERS LE NIGER QUE LES TERRORISTES LOURDEMENT ARMÉS PAR LA FRANCE ET L’ OTAN EN LIBYE, SONT ARRIVÉS AU MALI????

    VOICI UNE PREUVE DE PLUS QUE LA FRANCE-FASCISTE ET LA FRANÇAFRIQUE-NÉOCOLONIALE AGONISENT ….!!!

    MAÎTRE FÉTICHEUR Á M’PIÈTIONA’H , SOMAW’SSÔ, BLA, SÉGOU, ANNONCE ICI ET MAINTENANT LA FIN TRÈS TRÈS PROCHAINE DE CE MISÉRABLE ET PITIEUX “Mohamed Bazoum”. LE COUNTDOWN A COMMENCÉ POUR LUI…

    Malcolm X nous a prévenus :
    « Le pire ennemi que le Nègre a est cet homme blanc qui court ici, bave à la bouche, en professant aimer les Nègres et en se disant libéral, et c’est en suivant ces libéraux blancs que les problèmes des Nègres se sont perpétués. Si le Nègre n’était pas pris, piégé ou trompé par le libéral blanc, alors les Nègres se rassembleraient et résoudraient leurs propres problèmes. Je ne cite ces éléments que pour vous montrer qu’en Amérique, l’histoire du blanc libéral n’a été qu’une série de tromperies destinées à faire croire aux Nègres que le blanc libéral allait résoudre nos problèmes. Nos problèmes ne seront jamais résolus par l’homme blanc ».

    CECI DOIT ÊTRE APPRIS DANS NOS ÉCOLES.

    NOUS ALLONS VIDER LE LONG RANG DES RÉSERVISTES FRANCAFRICAINS TRAITRES CONGÉNITAUX….

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!
    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

    PS:
    1- “Si la guerre est horrible, la servitude est pire.”

    2- “Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre.”

    3- Comme l’a dit Poutine, c’est á lui d’envoyer des terroristes á Dieu et c’est ensuite á Dieu de décider ce qu’il doit en faire.

  2. Cet homme est un mouchard de la France, mais il verra les conséquences immédiatement. Le Mali est un Etat souverain qui n’a de leçon à recevoir de personne . Parlant de coup d’Etat BAZOUM devrait commencer par son pays , le Niger qui a connu plusieurs coups d’État et même avec mort du President de la Republique . En faisant le le poltron de son père MACRON , il a tout intérêt de foutre la paix au Mali. En plus des réactions officielles déjà exprimées de façon officielle, désormais le peuple souverain du Mali prend le President nigerien comme l’ennemi juré qu’il y’a lieu de combattre . Nous savons les relations multiformes entre nos deux pays, malheureusement ignorées par BAZOUM qui en réalité est Libyen de souche , naturalisé nigérien. Il fait honte à sa progéniture. Malheur a lui et a son mentor MACRON. Cet homme sans scrupule qui s’imixe dans les affaires d’un Etat souverain comme le Mali des grands empires, berceau de la civilisation ancestrale. En citant son parrain et prédécesseur Mahamadou Issoufi, c’est la première fois au Niger qu’un President elu passe le pouvoir à un autre élu. Pourquoi n’a-t-il pas fait cas de ces interruption du processus démocratique dans son propre pays . En Afrique les pierres hommes politiques chantent les louanges de la France impérialistes une fois devant l’Élysée. Ils n’ont ni honte ni peur de ce qui leur sera réservé par l’histoire . Que BAZOUM soit convaincu , il sortira par la fenêtre de l’histoire . Il sait comment il a été imposé par la France dont il fait aujourd’hui le griot attitré du voleur , l’assassin MACRON qui n’a d’autre souci que de piller les ressources minières de l’Afrique . A bas le president farfelu BAZOUM , a bas MACRON . Vive le Mali, vive le colonel Assimi GOITA, patriote engagé.

  3. CE N EST PAS CE QUI S EST PASSE AU MALI DONC IL FAUT PAS QUE L ON SE FACHE

    LES MILITAIRES ONT PARACHE L ACTION DE LA POPULATION QUI ELLE A ETE LA PREMIERE A SE LEVER CAR DANS LA MISERE ET LES DEBOIRES A CAUSE DE CE REGIME CORROMPU

    IL FAUT PREVOIR EN EFFET DANS LA CONSTITUTION DU MALI UN MOYEN DE CONTROLER ET DE DESTITUER UN PRESIDENT EN CAS DE MANQUEMENT GRAVE OU DE TRAHSION AVERE

  4. Perso, je ne vois rien de scandaleux dans ses propos. Dans une certaine mesure, je dirai même que c’est un esprit constructeur et démocratique.
    Franchement , qui n’a pas mare de tous ces coups d’État intempestifs encore et encore …?

    • Archifaux Diaspo. Bazoum est simplement un imbécile qui croit renforcer sa position de nouveau nafigui auprès du petit Macron en racontant des bêtises. A-t-il oublié le coup d’État contre Tandia qui voulait un 3eme mandat, des troubles consécutifs ? C’est ce coup d’État qui lui a permis, lui et son maitre Mahamadou Issoufou d’être président. C’est parce que nos textes n’ont pas prévu la destitution de président connard que les militaires interviennent pour éviter le chaos. Il doit le savoir, et il le sait. Malheureusement c’est un nouveau berger. Et comme on le dit chez nous, le nouveau berger est tellement pressé, qu’il se lève en apercevant la pleine lune croyant qu’il fait jour.
      Bazoum a encore à apprendre en diplomatie.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here