Mali-Russie : Le renforcement d’une coopération tous azimuts

3

La Fédération de Russie prévoit l’arrivée, dans les prochaines semaines, d’une forte délégation russe composée des représentants des entreprises pour développer les relations économiques avec notre pays. L’annonce a été faite, hier, par l’ambassadeur de la Fédération de Russie au Mali, Igor Gromyko qui a été reçu en audience à la Primature par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga.

Cette rencontre avait pour objectif de développer la coopération russo-malienne dans les domaines politique, économique, social, humanitaire et militaire.

Le diplomate russe a rappelé que les visites en Russie du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, du ministre de la Défense et des Anciens combattants, le colonel Sadio Camara et celui des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré s’inscrivent dans le cadre du développement rapide d’une coopération tous azimuts.

Igor Gromyko a indiqué que son pays accompagne le Mali dans le domaine de la formation des étudiants et les agents des Forces armées et de sécurité. Il est très important de développer les relations économiques pour faire représenter les entreprises russes au Mali et celles de notre pays en Russie, a-t-il soutenu.

Cette audience a enregistré la présence de plusieurs ministres notamment celui des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop et de son collègue des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré.

 

Mohamed D. DIAWARA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Oui PM cela est une très bonne chose, mais il faut chercher à ce que les maliens aient de bons comportements pour l’opérationnalisation de ce Malikoura, ce sans quoi, nous n’aboutirons à rien de potable demain. Il y a des malien qui croient qu’on est dans une situation normale encore, alors que cela est à jamais révolue, nous devons être sincères, honnêtes, justes, équitables, avec esprit de partage, d’entraide, de patriotisme, de redevabilité, et de conscience pour un avenir radieux et charmant pour la postérité.
    Il faut surtout éviter de rentrer dans la dynamique des hommes et des femmes du mouvement démocratique des années 1991 qui sont venus pour se servir en oubliant de servir le peuple malien qui était pourtant à l’avant-garde de cette lutte qui a renversé le régime dictatorial de Moussa TRAORE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here