Pour un coût d’investissement à hauteur de 10 milliards FCFA : Le Roi Mohammed VI offre la Polyclinique périnatale de Sébénicoro au Mali à titre de donation

1

La structure peut être utilisée pour renforcer les capacités de réponse hospitalière à la pandémie de Covid-19

Inaugurée en 2016, la Polyclinique périnatale sise à Sébénicoro vient d’être offerte au Mali à titre de donation par le Roi Mohammed VI. D’un coût d’investissement de 10 milliards de Fcfa sur financement de la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, cette unité sanitaire sera bientôt opérationnelle. Ce joyau architectural moderne répond à toutes les normes internationales et prend en charge des grossesses à risque. Il pourrait être utilisé aussi afin de renforcer les capacités de réponse hospitalière à la pandémie au Covid-19. C’est une capacité de 79 lits dont 16 lits de soins intensifs obstétricaux, 13 couveuses de soins intensifs néonatals et 4 lits d’hôpital de jour. La clinique dispose aussi de 9 salles de consultation, 4 salles d’accouchement et 2 salles d’opération pour les césariennes. Sans oublier un laboratoire avec biochimie, hormonologie, hématologie, bactériologie et sérologie.

L’information a été rendue publique, le 11 avril dernier, par un communiqué signé par le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré. “Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le président de la République a demandé à Sa Majesté, le Roi Mohammed VI, de mettre la Polyclinique de Sébéninkoro à la disposition du Gouvernement de la République du Mali.

La décision du Souverain marocain a été annoncée, ce samedi après-midi par Son Excellence Nasser Bourita, Ministre des Affaires étrangères du Maroc, lors d’un entretien téléphonique avec son homologue malien.

Le Maroc et le Mali entretiennent d’excellentes relations de fraternité et d’amitié qui plongent leurs racines dans notre histoire commune.

Le président de la République adresse ses sincères remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au Gouvernement et au peuple marocain pour ce geste si significatif”, dira le ministre Yaya Sangaré. Avant de préciser que les modalités et la date d’ouverture de la Polyclinique seront arrêtées de commun accord.

Cette réaction du Royaume Chérifien fait suite à une audience accordée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, à l’Ambassadeur de Sa Majesté au Mali, Hassan Naciri, le 6 avril dernier. Au cours de cette rencontre, il a été également question des liens de coopération entre les deux pays frères et amis. Ils ont aussi mis à profit cette rencontre pour faire le tour d’horizon de cette coopération très exemplaire. Ce qui prouve à suffisance que le Mali et le Royaume du Maroc tissent de très bons rapports.

Au départ, trois options avaient été proposées pour la gestion de cette Polyclinique. Il s’agit d’une exploitation par la partie marocaine ou par la partie malienne ou encore une exploitation commune. Finalement, c’est l’exploitation par la partie malienne qui a été retenue. Et un projet de donation a été élaboré en bonne et due forme, qui a été validé par les deux parties.

Cette polyclinique dont la vocation est la santé de la mère et de l’enfant a été construite par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable pour un coût global de 10 milliards de Fcfa.

En matière de la prise en charge des soins, elle est l’une des références dans la sous-région pour ne pas dire la “meilleure” puisqu’elle est de niveau 3.

Inaugurée en 2016, cette infrastructure sanitaire appartient désormais au Mali. Selon nos informations, l’acte de donation sera bientôt signé entre les deux parties.

Et suivra après une formation de quelques jours des cadres à travers une vidéo-conférence puisque la structure dispose des matériels très sophistiqués. En d’autres termes, des équipements de dernière génération.

En tout cas, l’ouverture officielle ne saurait plus tarder dans la mesure où les futurs responsables de cette structure sanitaire seront bientôt nommés. Il est également prévu de faire l’inventaire du plateau technique et de mettre à niveau le bâtiment pour le rendre propre avant la remise officielle.

Si la vocation de la Polyclinique Mohammed VI est la prise en charge de la mère et de l’enfant, le Mali peut également utiliser aujourd’hui à d’autres fins, surtout avec la pandémie du Coronavirus ou Covid-19 dont la situation s’aggrave de jour en jour dans notre pays. Il s’agira de la prise en charge des malades souffrant du Covid-19.

Il est nécessaire de rappeler que ce projet d’unité sanitaire périnatale d’une capacité de 80 lits  a été réalisé par une Fondation Mohammed VI  en vue de contribuer aux efforts du Gouvernement Malien pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

Construite de plain-pied, la clinique se compose de deux parties : un bâtiment principal qui regroupe l’ensemble du programme médical et ses annexes et un pavillon destiné à l’accueil des familles accompagnantes. Les unités de support sont une administration, une cuisine, une buanderie, des locaux techniques, vestiaires du personnel et une aire d’attente des familles.

Cette clinique a une capacité d’accueil de 5 000 naissances dont 2 000 par césarienne par an. Pour l’admission de soins intensifs et de réanimation, elle pourra prendre en charge des centaines de mères patientes par an. En néonatalogie et réanimation néonatale, sa capacité d’accueil est très importante.

En tout cas, cette nouvelle structure sanitaire permettra de réduire le taux de mortalité néonatale et maternelle dont le Mali est toujours confronté puisqu’elle prendra en charge les complications liées à la naissance, dès les premiers 28 jours du nouveau-né.

Cette infrastructure sanitaire a été entièrement financée et équipée par la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable. Voilà pourquoi, le gouvernement malien restera toujours reconnaissant à l’endroit du Royaume du Maroc savamment dirigé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La Clinique Prénatale aura une capacité totale de 79 lits et un plateau technique ultramoderne. Ce qui est adapté au contexte et aux besoins locaux puisqu’elle est intégrée à son environnement avec l’utilisation de panneaux solaires pour la production d’eau chaude, l’utilisation d’équipements économes en eau et en énergie électrique, la ventilation naturelle afin d’éviter le recours à la climatisation.       

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. 10 milliards de franc CFA c’est quoi par rapport à tout ce que les maliens donnent chaque année depuis des siècles à l’Arabie saoudite ? Si on fait un petit calcul : 300 pèlerins en moyenne x 3 millions en moyenne chacun x 15 ans = 13.5 milliards franc CFA. On aime tous Dieu et son prophète mais ils nous recommandent de prendre soin de nos familles avant tout. LE PAYS C’EST NOTRE GRANDE FAMILLE. Ces sommes d’argent depuis des siècles nous aideraient à construire de meilleures infrastructures sanitaires pour nos femmes, nos enfants et pour nous même. C’EST A CHAQUE PEUPLE DE CONSTRUIRE SON PAYS…
    @PS: je n’ai rien contre l’islam c’est juste un exemple parmi tant d’autres. Il faut qu’on ouvre les yeux les africains.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here