Primature: Une délégation de la Francophonie reçue par Moctar Ouane

2

Le chef du gouvernement de la transition malienne  a reçu le mercredi 14 octobre dernier,  une délégation de la Francophonie, conduite par Cheikh Tidiane Gadio, envoyé spécial du Secrétaire général de la Francophonie pour le suivi de la situation au Mali.

Cette délégation, composée de personnalités, parmi lesquelles l’Ambassadeur du Royaume de Maroc auprès de la République Fédérale du Nigeria et de la CEDEAO, Moha Ouali Tagma, Mme Nadia El Yousfi, députée au Parlement européen, membre de la Commission des affaires parlementaires de l’OIF et Antoine Michon, directeur des Affaires publiques et de la Gouvernance démocratique, était porteuse d’un message du Secrétaire général de la Francophonie, Madame Louise Moushikiwabo.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Je souscris a votre analyse la France partage sa langue’mais pas sa technologie même si vous souhaitez payer le juste prix
    Donc sachant nous devons tirer les conséquences et en effet acheter des brevets et des licences mais je ne m arrêterai pas la. J irai plus loin

    Aujourd’hui la technologie c est comme la liberté . Elle a arrache. D où l espionnage industriel comme le font les chinois.avec leurs étudiants pour un savoir visé a l avance a ramener au pays.Il se foutent du diplôme de littérature anglo-saxonne.
    Il y a aussi la retroingenierie. que les Chinois pratique beaucoup.Savez vous que le premier avion de chasse Chinois a comme base un Mig 21 . Qu est ce qu on en fait nous ? Qui en avons des exemplaires a Gao. Qu attends t on pour les retroingenierie et les copier en y ajoutant l’électronique via des achats des modules derrière.
    On est trop passif!!!!! I!
    Faut créer un bureau d études de technologie militaire rattaché au ministère de la défense comme la DARPA aux Usa
    eation de sociétés écrans etc…
    Si vous voulez le savoir faire il faut pas hésiter a racheter la société ou y prendre des parts.Ou encore débaucher a coût de millions les meilleurs experts.
    C est cela le monde où ont vit.
    La Francophonie est un lobby Français pour la diffusion de sa langue mais surtout de sa pensée !

    Les Maliens ne doivent en effet rien en attendre et agir par tous les moyens pour arracher le savoir faire si elle veut profiter de ses richesses

  2. On s en fou de la Francophonie. Des pays nous sont passe en masse dans y être mais en la quittant

    Exemple le Rwanda
    Mais aussi l Ethiopie L Angola etc
    Faire partie de la Francophonie ne vous donnera pas accès a quoi que ce soit de la part de la France

    La France partage sa langue mais garde jalousement son savoir-faire

    Résultats après 60 ans de coopération les Africains sont maintenus dans le savoir théorique et littéraire sans savoir appliquer sur le terrain
    Le vrai savoir faire se trouve dans la pratique pas dans les livres
    On ne sait pas comment fabriquer les outils qui permettent de nous industrialiser
    Machine outils
    Usines
    Turbines
    Moteus thermique ou électrique
    Navires
    Aéronefs
    Circuit’integres
    Etc…

    ILa Francophonie n apporte qu a la France Il faut laisser cet organisme et grandir

    Vive la promotion des langues Africaines qui seules peuvent diffuser efficacement le savoir

    Par!et une autre langue pour apprendre ce n est qu en Afrique qu existe une telle incongruité

    Pour aujourd’hui et demain le savoir faire technique est la clé. Donc acheter des brevets et des licences de production en masse et laisser cette Francophonie qui nous asservi et donne des leçons

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here