Visite de travail et d’amitié du président Bissau guinéen au Mali : Une vision commune sur la sécurité et l’économie !

0

Le président Bissau guinéen a effectué une visite de 48h au Mali, précisément du 25 au 27 juin 2021. Au programme, une visite au Musée national ; un entretien en tête à tête entre les deux chefs d’Etat ; une séance de travail entre les deux délégations et un point de presse. Cette visite entre dans le cadre de la consolidation des relations de fraternité dans la coopération entre les deux pays.

Le samedi 26 juin 2021, après la visite au Musée national pour le dépôt d’une gerbe de fleurs et un recueillement des deux chefs d’Etat sur la stèle dédiée aux victimes du terrorisme, Umaro Sissoco Embalo, le président de la Guinée Bissau s’est entretenu en tête à tête avec le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Les deux chefs d’Etat ont évoqué des questions sécuritaires au Mali et au Sahel, les engagements pris par la Cédéao et la tenue des élections. Une séance de travail élargie aux deux délégations a suivi leur entrevue. Maliens et Bissau guinéens se sont essentiellement penchés sur la question bilatérale.

Le Général Embalo et le colonel Assimi Goïta sont dans la trajectoire d’une transition réussie telle que promise aux Maliens. Le président Bissau guinéen en visite de 48 heures au Mali a consacré la quintessence de son déplacement à des entrevues au palais de Koulouba. D’abord un échange de vue sur les priorités du moment et les engagements pris à la Cédéao. “On ne peut pas oublier le Mali, malgré qu’il soit suspendu de la Cédéao, mais il est membre fondateur. Tout le monde souhaite respecter la feuille de route et le calendrier aussi pour qu’on puisse trouver une voie de développement au Mali. Il y a la situation sécuritaire aussi que nous avons discutée. J’ai apporté l’expérience de la Guinée Bissau parce que, comme vous le savez, nous avons passé beaucoup d’années dans les turbulences politiques, mais aujourd’hui, nous avons retrouvé le chemin. C’est pour cela que nous sommes là aujourd’hui pour soutenir le peuple malien”, a indiqué le Général Umaro Sissoco Embalo. Et quand deux officiers se retrouvent en tête à tête, les questions de sécurité ressurgissent forcément, avec un partage d’expérience pour qui connait l’histoire politique de la Guinée Bissau. ”Nous avons évoqué différents points, notamment celui de la transition conformément à nos engagements tenus lors du Sommet de la Cédéao et qui concernait la mise en place d’un gouvernement avec un Premier ministre civil. Nous nous sommes aussi engagés à la tenue des élections. Des échanges sont prévus et des instructions ont été données au Premier ministre de veiller sur ces différents aspects. Concernant l’aspect sécuritaire, nous avons aussi échangé sur comment améliorer la situation sécuritaire dans le Sahel parce que, comme vous le savez, l’insécurité touche pratiquement tous les pays et ça peut se retrouver en Guinée Bissau, donc aujourd’hui c’est l’inquiétude. Nous avons donné l’assurance comme quoi nous veillerons à améliorer cette condition sécuritaire avec l’ensemble de nos partenaires”, rassure le colonel Assimi Goïta.

Après leur entretien, les deux chefs d’Etat ont rejoint les délégations pour approfondir les réflexions sur les axes de coopération bilatérale. Les coopérateurs économiques du Mali et ceux de la Guinée Bissau ont présenté des projets dans le cadre du développement des échanges commerciaux. Déjà, plusieurs entreprises maliennes opèrent en Guinée Bissau avec un grand apport dans l’économie. Les deux parties ont sorti du tiroir un accord de coopération qui date de 1983, qu’ils vont actualiser. “Il y a un accord avec la Guinée Bissau depuis 1983, c’est acceptable et je pense que c’est le moment de revoir tous ces accords. Il y a beaucoup d’hommes d’affaires présents en Guinée Bissau et on attend qu’ils désignent l’ambassadeur du Mali à Dakar qui couvre la Guinée Bissau”, a laissé entendre le président Bissau guinéen.

Le président de la transition du Mali souligne que les deux pays disposent de beaucoup d’opportunités qui peuvent leur permettre d’œuvrer pour le bonheur des deux peuples.

Les deux présidents se sont engagés à dynamiser la coopération Mali-Guinée Bissau. Dans les jours à venir, un ambassadeur du Mali sera accrédité auprès des autorités Bissau-guinéennes. Et la grande commission mixte qui va piloter tous les projets siègera bientôt à Bamako. Les délégations se sont quittées sur des notes d’espoir, espoir de voir fortifier les économies des deux pays.                                             

 Marie DEMBELE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here