Accessibilité rurale dans la région de Koulikoro : Le département des Infrastructures et de l’Equipement dirigé par Mme la ministre Seynabou Diop a accompli un travail pharaonique dans le Bélédougou.

1

Conformément aux visions du Président de la République, IBK, Madame le Ministre des infrastructures et de l’Equipement, Traoré Seynabou Diop en compagnie de ses proches collaborateurs, a  supervisé les activités du Projet d’amélioration de l’accessibilité rurale  (PAAR) dans le cercle de Kati, dans la région de Koulikoro. C’était le samedi 8 février 2020. Au cours de cette visite de chantier, elle a procédé à la remise officielle des clés des infrastructures dont les travaux sont terminés. L’objectif de ce projet est d’améliorer et de pérenniser l’accès routier des communautés paysannes aux marchés et aux services de base dans la zone d’intervention du projet, pour une enveloppe financière d’environ 6 milliards pour la région de Koulikoro. Cette première visite a concerné 93 kilomètres de piste rurale allant de Kati Drale à Bassabougou.

 Dans le Bélédougou, le gouvernement avec l’appui financier de la Banque Mondiale réalise  un travail pharaonique. Le samedi dernier, Mme le ministre Seynabou Diop a effectué une tournée dans les zones d’interventions du projet PAAR, notamment dans les régions de Koulikoro et de Sikasso. Cette visite de supervisons des chantiers avait pour objectif de constater de visu les réalisations  des chantiers en cours et échanger directement avec les bénéficiaires pour insuffler une bonne dynamique à la mise en œuvre du projet. Pour l’étape du cercle de Kati, en plus des autorités locales de la 2ème région administrative du pays, Mme Traoré était accompagnée par M. Koffi Nouve, manager des Opérations de la Représentation de la Banque Mondiale au Mali, de M. Pierre Bonneau, Chargé des programmes Infrastructures de la Banque Mondiale, de M. Tiémoko Yoro Koné, Coordinateur de l’Unité nationale de coordination  du dit projet et les membres de son cabinet et services techniques.

Après l’accueil de la délégation ministérielle par les autorités administratives du cercle de Kati, cette visite a commencé sur le tronçon de Kati Drale, en passant par la visite  d’une école où trois salles de classes ont été réalisées dans le cadre du projet PAAR, dans le village Fanafiécoro dans la commune de Kambila en présence du maire de ladite commune Georges Kané qui a beaucoup salué cette donation qui va permettre d’accueillir beaucoup d’élèves et décongestionner les salles de classes dont les enfants sont en surnombre. « C’est une demande du village que le projet PAAR  a réalisé pour nous’’ nous confie le maire Kané. Après cette étape, Mme le ministre et sa délégation ont entamé la visite le long de la piste rurale de Kati Drale en passant par la commune de Torodo, Faladié et de la bretelle Zéala-Bassabougou-Faladié. Au cours du trajet, la délégation a visité les Hangars construits au marché de Kalifabougou et le chantier des salles de classes en cours de construction, ainsi que le centre de santé rénové de Niamana et la clôture de l’école fondamentale de Bassabougou et du périmètre maraicher des femmes de Zéala. Toutes ces infrastructures ont été réalisées ou rénovées avec l’appui financier de la Banque Mondiale. Après la visite des équipements, Mme Seynabou Diop a procédé dans l’après-midi dans le village de Kalifabougou à la  remise officielle des clés des salles de classes aux bénéficiaires  à travers une cérémonie organisée à cet effet. Ainsi le maire de la commune de Guihoyo dont trois villages ont bénéficié de classes, a reçu ses clés de la main du Représentant de la Banque Mondiale

« Le projet a été réalisé en 10 mois, chose rare. »

Avec Daban et Faladié, quatre villages ont bénéficié  de la générosité du projet dont la clé a été remise au maire par Mme le ministre Zeynabou Diop et les clés des communes de Kalifabougou, Diago et Kambila avec cinq villages bénéficiaires, ont été remises par le président du Conseil Régional, M. Zalé.

« Je peux considérer aujourd’hui que je suis un ministre heureux. Parce que quand nous commençons les travaux,  nous sommes inquiets, inquiets de ne pas les voir finir. Mais quand nous voyons les travaux finis, nous ne pouvons qu’être heureux. »   Le projet dont nous venons de finir la première phase pour l’amélioration de l’accessibilité rurale, est un projet qui a été initié grâce à la vision du président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta et sur  instruction claire du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, de le réaliser avec le partenariat de la Banque Mondiale. Le projet a été réalisé à peine 10 mois de son démarrage, chose rare. Vous venez d’entendre que les populations sont très satisfaites de la réalisation de ces projets. » ; a confié Mme le ministre à la presse.

Un geste salué à juste titre par le président du Conseil Régional de Koulikoro, qui a remercié le gouvernement et la Banque mondiale pour la dotation de sa localité en infrastructures et équipements de qualité. Tout en formulant d’autres doléances pour les zones qui n’ont pas été prises en compte dans la première phase du projet.

Les bénéficiaires par la voix du maire de Kalifabougou ont tout simplement remercié le gouvernement et ses partenaires, tout en les rassurant de faire bon usage des équipements réceptionnés mais par ailleurs, ils ont rappelé à la délégation du ministre de veiller à l’entretien périodique de la piste rurale qui est d’une importance capitale pour le désenclavement de la localité de Bélédougou et une source de revenus pour les populations de ladite localité.  La ministre a pris bonne note des doléances formulées par les bénéficiaires et a promis de les remonter à qui de droit.

A noter que Le gouvernement du Mali a initié le Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR), avec l’appui de la Banque Mondiale pour un montant total de 45. 281. 248. 000 F CFA dont 3. 300. 000. 000 F CFA de contrepartie nationale.

 

L’objectif de développement du projet est d’améliorer et de pérenniser l’accès routier des communautés paysannes aux marchés et aux services de base dans la zone d’intervention du projet, par l’aménagement et la maintenance de 1 700 km de pistes rurales.

En ce qui concerne la région de Koulikoro, la première phase du projet s’est achevée et a porté sur l’aménagement de 204 km de pistes rurales dans les cercles de Kati, Kolokani et Kangaba. Il s’agit des pistes : Kati drale-Torodo–Faladié – Daban – Marakadougou – Siracoro–Rivière Bla et bretelle Zeala–Bassabougou – Faladié longues de 93,33 Km ;

La deuxième partie concerne la Rivière Bla – Fassa – Tentelma – Sido – Kolokani et la bretelle Fassa – Guihoyo-Tentelma distante de 55,19 Km et la troisième Kangaba – Karan – Nougani  et la bretelle Tobrila – Djoungoula avec une longueur de 55,6 Km.

En plus des pistes aménagées, 36 aménagements connexes ont été réalisés dans les villages traversés dans la région de Koulikoro. Ils se composent de :

33 salles de classe équipées, 06 points d’eau (forages équipés de PMH), 01 centre de santé réhabilité, 05 périmètres maraichers, 2 marchés fournis en hangars  et de blocs de toilettes, 02 magasins de stockage et 08 clôtures d’école et de CSCOM.

ABD, Envoyé spécial

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Son Ministere est sponsorise par “Adidas” ou quoi? J’aurais prefere une casquette aux couleurs du Mali.

    Mme la Ministre, evitez de faire la pub gratuite!!!

Répondre à MINIANKADEN Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here