Développement durable : La DNUH engage la réflexion sur les enjeux et perspectives

0

Dans la perspective de matérialiser l’ancrage institutionnel, la Direction nationale de l’urbanisme et de l’Habitat en partenariat avec BORDA Afrique de l’Ouest a organisé une journée de réflexion sur les enjeux et les perspectives d’aménagement et gestion de l’assainissement face à l’urbanisation galopante au Mali. C’était, Vendredi le 26 juillet 2019 à la Maison de Partenariat, sous la présidence du Directeur National  de l’urbanisme et de l’habitat Mr Almaïmoune Ag Almoustapha.

L’objectif principal de la journée de réflexion est la formalisation de l’ancrage institutionnel entre le Mali et Borda Afrique de l’Ouest à travers la DNUH. « La Bremen Overseas Research ans Développement Association où Association Brêmoise de Recherche d’outre-mer et de développement », c’est une ONG internationale allemande fondée en 1997 par des planificateurs urbains, des ingénieurs, des entrepreneurs et scientifiques sociaux réunis en une organisation experte de la société civile. Elle intervient principalement dans les secteurs de l’eau, l’assainissement, les énergies renouvelables et l’environnement.

Selon, le Directeur national de l’urbanisme et l’habitat Mr Almaïmoune Ag Almoustapha que, Borda opère dans 22 pays en Amérique Latine, en Asie de l’Ouest, Asie Centrale, Asie du Sud et Sud-est, et en Afrique.Borda collabore à travers le monde entier avec plus d’une centaine d’organisation et est déterminé à effectuer une transition vers des villes plus inclusives et plus vivables qui accordent aux populations urbaines désavantagées l’accès à des services publics essentiels tels que les énergies ,l’assainissement, et la gestion des déchets et eaux usées. Pour lui, Borda conçoit et met conjointement en œuvre avec ses partenaires des systèmes innovants ; soutient le renforcement des capacités locales, nationales, et internationales ; et faciliter le dialogue entre les organisations de la société civile, les communautés, les entités gouvernementales ,le secteur privé, les institutions scientifiques et les organisations internationales.

Il estime que, la population actuelle au Mali s’élève à environ 18 millions d’habitants, et environ trois quarts de la population bénéficie d’au moins d’un service élémentaire d’approvisionnement en eau potable et un peu moins d’un autre tiers bénéficie d’au moins équipement en assainissement de base .Selon le rapport intermédiaire de 2017 du programme commun OMS/UNICEF de suivi de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement. Ce rapport établit les premières évaluations de base nationales, régionales et mondiales des nouveaux indicateurs du suivi des ODD sur l’eau potable et les services d’assainissement « gérer en toute sécurité » .Aujourd’hui, les estimations de services de « gestion en toute sécurité »   ne sont pas encore disponibles pour le Mali. Cette situation risque d’être aggravée par une forte croissance de la population et un taux d’urbanisation préoccupant a-t-il martelé.

Le Directeur national de l’urbanisme et de l’habitat Mr Almaïmoune Ag Almoustapha indique qu’il y aura de l’eau propre et un assainissement en toute sécurité pour tous d’ici à 2030. Tel est l’accord sur lequel les partenaires mondiaux se sont engagés en adoptant les objectifs de développement Durable des  a-t-il souligné.

Borda Afrique de l’Ouest veut concrétiser la vision de l’organisation pour tous ceux qui souhaitent offrir à leur population un lieu de vie confortable, en développant tout potentiel dans des villes et des villages plus vivables et en transformant activement leur environnement ,quel que soit le retenu de sexe, l’origine, le lieu de résidence, la culture ou la religion des habitants. Afin de réaliser cette vision, borda Afrique de l’ouest s’efforce de proposer une approche holistique, afin d’améliorer un accès durable à l’eau et à l’assainissement dans les établissements humains.

Napo Bocar Stagiare

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here