PRAPS-2 et PADEL-M : Des acquis, malgré certaines contraintes

0

La mise en œuvre des deux projets a été par moment, impactée par les sanctions illégales et illégitimes de la CEDEAO, qui ont conduit à la suspension des décaissements

Sous la présidence du ministre délégué, chargé de l’Elevage et de la Pêche, M. Youba Ba, se sont tenues ce lundi, 28 et mardi, 29 novembre 2022, des réunions respectivement de la deuxième et de la cinquième session des Comités d’orientation et de pilotage du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel Phase 2 (PRAPS – 2) et du Projet d’appui au développement de l’élevage au Mali (PADEL – M). C’était en présence de M. Moussa Coulibaly, coordinateur national du PRAPS – 2  et du PADEL M et de l’ensemble des administrateurs.

Selon les explications du coordinateur national, sur les deux mois d’exécution du projet, ils sont en terme exécution physique de PADEL-M à plus de 60% et en terme exécution financière, ils sont à 57%. Quant à PRAPS 2, il dira qu’ils sont à peu près 50% d’exécution physique et environs 16% du taux exécution financière. ‘’D’ici fin décembre, ce taux sera considérablement augmenté’’, explique le  coordinateur.

Dans le discours d’ouverture le ministre Ba, a fait savoir que la mise en œuvre des deux projets a été aussi, par moment, impactée par les sanctions illégales et illégitimes de la CEDEAO, qui ont conduit à la suspension des décaissements. A ceci s’ajoute l’arrêt temporaire des autorisations de la Banque mondiale sur le projet PADEL – M. ‘’Le premier décaissement du PRAPS a été acquis en Août 2022 alors que le PTBA 2022 du PADEL – M a été autorisé seulement le 26 septembre 2022. Malgré ces contraintes, la situation de l’exécution financière 2022 du PADEL – M est de 3,989 milliards de FCFA sur une dotation budgétaire de 6,964 milliards de FCFA.

En ce qui concerne le PRAPS 2, l’état d’exécution du budget au 15 novembre 2022 est de 848,7 millions de FCFA sur une dotation budgétaire estimée à 5, 245 milliards de FCFA’’, explique le ministre Ba.

Pour l’année 2023, les budgets prévisionnels du PADEL – M et du PRAPS 2 sont arrêtés respectivement à la somme de 12 206 330 000 FCFA, 10 757 650 000 FCFA destinés majoritairement au financement des activités de soutien à l’investissement privé, des études techniques pour la réalisation des infrastructures et d’équipements d’élevage et à l’appui à la campagne nationale de vaccination contre les maladies animales prioritaires (PPR et PPCB).

Les acquis substantiels de la phase 1 PRAPS – M ont contribué à jeter les bases du développement du sous – secteur de l’élevage dans notre pays a estimé M. Youba Ba. ‘’Aussi, nous attendons de cette seconde phase, une réelle transformation structurelle du pastoralisme, induisant une nette amélioration des conditions socioéconomiques des pasteurs et agropasteurs du Mali. Dans le même ordre d’idée, nous devrons prendre plus d’initiatives dans le domaine de la prévention et de la gestion des crises pastorales dont l’occurrence impacte négativement les efforts de développement du sous secteur de l’élevage » a t-il indiqué.

M. Abdoulaye Kontao, de la plateforme des acteurs non étatiques de la pêche et de l’aquaculture, s’est réjoui de la tenue de cette première journée des poissons qui, va selon lui va contribuer au développement du secteur.

Brehima DIALLO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here