Projet d’Appui à la Restauration du Système Faguibine : Le développement du septentrion malien au cœur des préoccupations

2

L’hôtel Radisson Blu de Bamako a abrité le 28 novembre 2012, une rencontre sur le Projet d’Appui à la Restauration du Système Faguibine (PARF). Cette cérémonie était placée sous la houlette du représentant du Ministère de l’Agriculture, en présence du Directeur du Projet et des membres du Haut Conseil des Collectivités.

Précisons tout de suite que ce projet est financé par  le Gouvernement norvégien et le Système des Nations Unies qui accompagnent notre pays dans le développement de son  septentrion, à travers la formulation, le financement et la mise en œuvre de la première phase dudit Projet.

Dans son discours d’ouverture, le représentant du Ministère de l’Agriculture a rappelé que la première phase du Projet de Restauration du Système Faguibine a été lancée en février 2011 et s’étend jusqu’à décembre 2012. Et comme résultats obtenus, on peut citer, entre autres : le surcreusement des canaux d’alimentation des lacs avec plus de 150 000 m3 de déblais; la mise en valeur annuelle de près  30 000 ha dans les lacs ; l’appui aux producteurs agricoles en intrants et en équipements agricoles ; la fixation des dunes et la protection des berges, ainsi que l’élaboration du document de projet de la seconde phase  Mais, aux dires du représentant du Ministère de l’Agriculture, l’occupation des régions du Nord du Mali par des groupes armées a engendré des pertes pour l’OMVS et la suspension des activités du projet, notamment l’acquisition d’engins de terrassement ; la construction de magasins de stockage ; la réalisation d’études de faisabilité du système Faguibine  et le démarrage de la deuxième phase du projet.

Il a estimé que cette deuxième phase du Projet d’Appui à la Restauration du Système Faguibine, par son approche holistique, renforcera les services rendus par les écosystèmes, avec une amélioration considérable du bien-être de l’ensemble des groupes ethniques et socio-culturels de sa zone d’intervention. A terme, ajoute-t-il, le Projet de Restauration du Système Faguibine intégrera un grand programme de développement intégré.

Ce, avant de préciser qu’après la reconquête des régions du Nord du Mali, le développement de la zone OMVS sera une  priorité du Mali pour donner une réponse à l’insécurité alimentaire, au changement climatique afin de renforcer la cohésion sociale et la paix. «Au nom du Ministre de l’Agriculture, je vous demande d’apporter votre appui dans la définition et la validation d’activités en vue d’apporter une assistance aux populations du système Faguibine pour améliorer les conditions de vies dans la zone d’intervention du projet», a-t-il enfin plaidé.

LASSANA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Pour que ce projet profite aux bénéficiaires directes, il faut changer de Directeur.

Comments are closed.