Semaine des Energies renouvelables au Mali, un coup de maître pour une première

0
Semaine malienne des énergies renouvelables

Le samedi 23février 2019, les rideaux se sont fermés sur la semaine malienne des énergies renouvelables au Mali. Un pari gagné pour le ministère de l’Energie et de l’ Eau, l’agence malienne des énergies renouvelables (AER) et la BAB.

Au terme d’une semaine riche en échange et partage sur les énergies renouvelable, le président du Conseil d’administration de l’AER-Mali, Harouna Cissé, a dressé un bilan sommaire de ladite semaine. Selon lui, la semaine a enregistré 60 conférenciers qu’étaient d’imminents experts en ER, des promoteurs de projets, des banquiers, des décideurs et des politiques. En plus de ces personnalités, la semaine a été magnifiée par 800 participants venus d’Afrique, d’Asie, d’Europe et d’Amérique ; 54 entreprises et sociétés du Mali, du Maroc, du Sénégal, de la Chine, de la France, de l’Inde, du Canada et des USA étaient présents à l’évènement.

De ces rencontres, les participants ont eu à échanger sur les perspectives énergétiques du développement économique malien ;  les énergies renouvelables pour un développement éthique du Mali ; de comment favoriser l’investissement citoyen et communautaire pour le financement du déficit énergétique à travers les énergies renouvelables. Egalement il a été question de l’investissement avec succès dans les énergies renouvelables du Mali ; de l’adoption des énergies renouvelables comme levier de développement ; de la valorisation stratégique des énergies renouvelables au Mali en plus de la présentation des ODD et les facilités d’investissement pour l’atteinte des ODD.

La semaine a donc été l’occasion pour les entreprises d’  exposer et montrer leurs stands, leurs services en matière d’énergies renouvelables  aux visiteurs. Et pour le président Cissé,  ceci a permis à ces derniers de mieux comprendre le sous-secteur des énergies renouvelables, et de formuler des recommandations pertinentes afin de lever les entraves du déploiement rapide dudit secteur.

S’agissant d’idées émises sur la problématique énergétique, cas Mali, Monsieur Cissé a souligné que des débats, il en ressort que  le Mali passe par les énergies renouvelables dans un contexte de mix énergétique dont l’objectif fixé par le nouvelle stratégie en cours d’adoption est de 25% hors grand hydro.  Aussi l’utilisation à grande échelle des ER va contribuer à protéger l’environnement et de lutter contre le réchauffement climatique. Sans compter que les applications des ER vont permettre de  lutter contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations surtout celles vivant en milieu rural.

Quant à la BAD partenaire de l’évènement, elle a eu à identifier des projets lors de ces rencontres.  Selon le président du conseil de l’AER, la première semaine malienne des énergies renouvelables , a été une véritable  réussite, souhaitant la pérennisation de l’initiative, il a assuré que les recommandations issues de cette première, seront prises en compte pour une meilleure mise en œuvre des politiques et programmes de développement et un déploiement rapide des énergies renouvelables au Mali.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here