24ème conférence des directeurs généraux des Douanes à Bangui : La remarquable participation du directeur général des Douanes, Mahamet Doucara

0

Depuis sa nomination à la tête de l’administration douanière malienne, l’Inspecteur général Mahamet Doucara vient de participer sa toute première Conférence des directeurs généraux des douanes dont les travaux se sont déroulés, du 13 au 15 mars, à Bangui, en Centrafrique. Sa présence à ce grand rendez-vous des professionnels des douanes a été fortement appréciée. Au cours de cette rencontre, plusieurs sujets ont été abordés, notamment la vulgarisation de la stratégie africaine de facilitation des échanges pour l’importation de l’aide douanière et la pratique de la mesure de la performance.   

La 24ème Conférence des directeurs généraux des douanes de la Région de l’Organisation mondiale des douanes pour l’Afrique occidentale et centrale s’est tenue, du 13 au 15 mars, à Bangui, en Centrafrique. Plusieurs directeurs généraux des douanes ont répondu présent à ce grand rendez-vous dont le thème était axé sur : “Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises”.

La délégation malienne était conduite par le directeur général des douanes, l’Inspecteur général Mahamet Doucara. Une belle occasion pour lui et ses collègues de passer en revue les grands dossiers de la région. Pour sa deuxième sortie internationale depuis sa nomination, après celle de Dakar, la présence de Mahamet Doucara à cette importante rencontre a été fortement appréciée.

Au cours de cette conférence, plusieurs questions ont été abordées par les soldats de l’économie. Il s’agit, entre autres, de la thématique 2019 de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) à savoir : “Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises” ainsi que le plan stratégique de l’OMD, notamment les différentes composantes à savoir le dossier compétitivité Economique ainsi que les dossiers de recettes, de contrôle et lutte contre la fraude. Sans oublier le dossier sur le développement organisationnel.

S’agissant de la mesure de la performance, il a été aussi question de TRS (Etude sur le temps nécessaire de la mainlevée des marchandises) de Doing Business …

Le rapport sur l’état de mise en œuvre de la feuille de route ainsi que le rapport du Comité des finances et d’audit de la région de l’Afrique occidentale et centrale, ont été examinés et adoptés. Sans oublier le rapport sur les contributions annuelles, le décaissement et la situation du compte et le projet de budget régional pour la période 2019-2020.

L’occasion était également bonne pour les directeurs généraux des douanes du Cameroun et de la Côte d’Ivoire de partager leurs expériences sur la mesure de la performance en termes de mobilisation des recettes douanières.

La Gestion des ressources humaines, l’évolution et les défis en matière des sociétés d’Inspection, l’interconnexion des systèmes de transit en Afrique occidentale et centrale, ainsi que la gestion des frontières en cas de catastrophes naturelles et épidémies (UN-OCHA) ont été aussi évoquées par les directeurs généraux des douanes.

Notons que cette Conférence a été précédée par la 22eme Réunion du Comité des experts de la Région de l’Organisation mondiale des douanes pour l’Afrique occidentale et centrale. Et les recommandations des experts ont été compilées pour booster les Etats à progresser dans les réformes. “Ces recommandations concernent toutes les administrations et les structures régionales. Si les administrations mettent en œuvre ces recommandations, elles vont nécessairement en tirer parti et avancer dans leurs réformes selon l’un des participants.                                           El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here