Douanes Maliennes : Vague de nominations de directeurs régionaux et chefs de service

2

Objectif : améliorer les performances et les recettes en vue de participer pleinement à la résilience du peuple face aux conjonctures, ensuite à l’essor économique du pays.

Sur proposition du nouveau directeur général des douanes, l’Inspecteur général Amadou Konaté, le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, a signé ce 6 octobre 2021 les arrêtés n°4141 et n°4142 portant nomination de hauts cadres à la direction générale des douanes.

Ainsi, les personnalités dont les noms suivent sont promues en qualité de :

– Directeur régional de Kayes : Cheick Hamala Diallo, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

– Directeur régional de Kita : Oumar Kassé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 2e échelon.

– Directeur régional de Nioro : Abeta Ag Seydou, inspecteur des douanes, 1re classe, 3e échelon.

Directeur régional de Koulikoro : Mohamed Coulibaly, inspecteur des douanes, 1re classe 2e échelon.

– Directeur régional du district de Bamako : Mamadou Traoré, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 1er échelon.

–  Directeur régional de Koutiala : Alassane Hamadou Traoré, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon.

– Directeur régional de Bougouni : Baye Ag Assoni, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

– Directeur régional de Ségou : Harouna Dembélé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon.

– Directeur régional de Mopti : Amadou Barka Boré, inspecteur des douanes, 1re classe 2e échelon.

– Directeur régional de Gao : Mohamed El Moctar Maïga, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

Comme on le voit, ce sont dix directions régionales qui viennent de connaître leurs nouveaux patrons.

L’arrêté n°4142 qui les nomme abroge par ailleurs les dispositions des arrêtés n°2018-0075/MEF-SG du 24 janvier 2018, n°2018-4241/MEF-SG du 6 décembre 2018, n°2020-0545/MEF-SG du 26 février 2020 portant nomination à la direction générale des douanes, en ce qui concerne Moulaye Ahmed Ould Moulaye, Mohamed Ould Aly, Mohamed Coulibaly, Ibrahim Kondé, Oumar Kassé, Mamadou Traoré, Alassane Hamadou Traoré.

A la direction générale proprement dite, les nouvelles nominations, à travers l’arrêté n°4141, concernent le Bureau de contrôle interne, dont le nouveau chef s’appelle Amidou Facourou Bakhaga, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon tandis que les Contrôleurs internes ont pour noms : Abdrahamane Ly, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon ; Djigui Koumaré Cissé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle ; Aly Kely, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon, Yacouba Katilé ; inspecteur des douanes, 2e classe, 4e échelon ; Mamadou Sarro, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon ; Bazoumana Simaga, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon. Le nouveau chef du Centre de formation et de recyclage est Issa Traoré, inspecteur des douanes, 2e classe, 4e échelon. A la tête du Bureau études, appui, assistance et communication, chargé du suivi des réformes, Sidy Mohamed Ag Ichrache,  inspecteur des douanes 1re classe, 3e échelon est installé.

Le nouveau directeur de l’informatique et de la statistique est l’inspecteur des douanes de 1re classe, 3e échelon a pour nom Alhassane Ag Assadeck.

Le directeur de l’administration des ressources humaines, des finances et du matériel est Ahmadou Sanogo, inspecteur des douanes, 1re classe, 3e échelon.

A la direction des recettes, de la planification et des programmes de vérifications officiera Hamady Tounkara, inspecteur des douanes de 1re classe, 1er échelon.

Diaguéli Diakité, inspecteur des douanes de 1re classe, 3e échelon est promu directeur du renseignement et des enquêtes douanières. Enfin c’est à Samba Yoro Sidibé, inspecteur des douanes de 2e classe, 3e échelon qu’échoit l’honneur d’aller à Abidjan en qualité de chef de la Représentation des douanes du Mali en Côte d’Ivoire.

En somme, des choix éclairés qui augurent de belles perspectives pour les douanes maliennes, pourvoyeuses de recettes substantielles pour le Trésor public.

                El Hadj A. B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here