Journée Internationale des Douanes : La douane numérique pour plus d’efficacité dans le travail

0

 Les déclarants en douanes exploitent le réseau SydoniaWorld. Celui-ci  est le nouveau système que toute personne, sollicitant le dédouanement d’une marchandise depuis la frontière peut utiliser en s’inscrivant comme sur des réseaux sociaux.

« Le Mali est le premier pays à tester ce logiciel dans son travail », dira le directeur de la Douane. Grâce à ce logiciel, dit-il, les interconnexions avec les autres administrations de la douane sont possibles pour permettre de voir à temps réel tous les dédouanements dans toutes les directions de douane.

Dans son discours d’ouverture, le directeur général Modibo Kane Keita a précisé que chaque année, la communauté douanière célèbre le 26 janvier, journée internationale des douanes, pour magnifier le rôle et la place des administrations des douanes dans les Etats membres de l’Organisation Mondiale des Douanes ».

Cette année le thème choisi est « la douane numérique » avec pour slogan : « la douane numérique, un engagement progressif ».

« En choisissant ledit thème, l’OMD entend lancer l’année de la douane numérique. Une  année durant laquelle les administrations douanières sont fortement appelées à promouvoir les technologies de l’information et de la communication(TIC) », a informé le directeur général de la Douane.

L’Emergence de l’ère numérique a révolutionné la manière de travailler des services des douanes, dit-il. Selon lui, elle permet le renforcement de la capacité des administrations douanières à mieux communiquer, à gérer de manière efficace le flux de plus en plus important des marchandises, à recevoir et échanger les informations, à coordonner les activités aux frontières et à coopérer dans le cadre de la lutte contre la fraude, à mettre en œuvre la Douane en réseau, un concept crucial pour le modèle de  gestion de la chaine logistique internationale ininterrompue de bout en bout. Elle permet aussi aux administrations des douanes de mieux remplir leur mission de collecte de recettes destinées au Trésor Public.

Les raisons de l’informatisation, selon le directeur,  sont essentiellement en termes de viabilité et de fiabilité des données.

La cérémonie a été l’occasion de décerner des certificats de mérite aux représentants du secteur privé, partenaires incontournables des administrations douanières et à certains agents des douanes pour leur engagement  autour du thème de « la douane numérique».

O . MORBA

PARTAGER