Tombés sur le champ de l’honneur : Les agents des douanes Alpha N’Diaye et Mahamane Dédeou Touré immortalisés par l’administration douanière

0

Deux agents des douanes, à savoir Alpha N’Diaye et Mahamane Dédéou Touré, tous tombés en service sur le champ de l’honneur, ont été immortalisés par l’administration douanière à travers le baptême de deux promotions qui portent désormais leurs noms. La cérémonie de baptême s’est déroulée le 16 juillet dernier dans l’enceinte de l’école nationale de la gendarmerie au Centre chef d’escadron Balla Koné.

Présidée par le Directeur général de la Douane, Mahamane Doucara, qui avait à ses côtés le directeur général de la gendarmerie, cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs responsables des douanes du Mali, mais surtout des parents et amis des illustres disparus.

Cet événement, faut-il le rappeler, intervient quelques jours seulement après la formation militaire commune de base de 56 agents des douanes admis au concours directs de recrutement dans la Fonction publique, le 29 avril 2020.

S’agissant de la cérémonie de baptême, elle s’est déroulée au terme de la formation spéciale de 33 autres agents, déjà en activité, qui ont bénéficié d’un encadrement qualifié assuré par des instructeurs compétents de l’école la Gendarmerie nationale. A cet égard, ce sont deux agents des douanes qui ont été honorés. Il s’agit du Contrôleur des Douanes Alpha N’Diaye Numéro Matricule 937-76 X décédé le jeudi 11 février 2016 étant en service commandé lors d’une attaque terroriste au Poste de surveillance de Hombori et Mahamane Dédéou Touré Matricule 0120-313 V décédé le samedi 25 mars 2017 lors d’une attaque du poste de contrôle de la Brigade mobile d’Intervention de Ouelessebougou.

Dans son intervention lors de cette cérémonie, le directeur général des douanes a rendu un vibrant hommage aux illustres disparus dont les mémoires, selon lui, méritent d’être honorés.

“Nous venons à l’instant d’honorer nos morts. Il s’agit de dignes fils de la Patrie qui ont consenti au sacrifice suprême, en exerçant courageusement le métier difficile mais combien exaltant de douanier. Nous nous devons d’honorer leur mémoire pour que les générations présentes et futures s’en souviennent”, a déclaré le DG de la Douane.

Il a invité par la même occasion les membres des deux promotions à plus de courage et d’abnégation pour être à la hauteur des attentes. Au cours de cette cérémonie, le DG des douanes a expliqué le bien-fondé de la formation spéciale dispensée à certains agents des douanes et qui concerne, selon lui, les agents ne disposant pas d’aptitudes physiques requises pour subir toute la rigueur de la formation commune de base. Il ressort, selon lui aussi, que face aux périls encourus par l’agent des douanes dans l’exercice de ses fonctions et compte tenu du contexte sécuritaire actuel, l’option a été prise de soumettre l’ensemble du personnel douanier à l’apprentissage des métiers des armes. “Ainsi, depuis quelques années, des efforts sont déployés pour que tous les agents passent par une formation militaire. Nous sommes heureux de constater que cette année encore la Gendarmerie nationale accompagne nos efforts”, s’est réjoui le directeur général Doucara. Il a fondé beaucoup d’espoir sur ces deux promotions.

“Oui! la Nation attend de vous, elle attend que vous participiez de façon plus efficace à la réalisation des recettes pour le Trésor public, à la défense de l’Espace économique dans le respect des engagements pris par le gouvernement, mais aussi mieux contribuer à l’effort de sécurisation du pays aux côtés des autres forces de défense et de sécurité”, a ajouté le patron des douanes maliennes, saluant au passage le ministre de l’Economie et des finances pour son soutien aux efforts de modernisation de l’Administration des douanes.

En tout cas, cette marque de reconnaissance de l’Administration douanière a été saluée à juste titre par les parents des deux agents tombés dans l’exercice de leur fonction. “C’est un sentiment de joie que la nation soit reconnaissance à ces fils tombés sur le champ de bataille, c’est pourquoi je remercie les autorités et surtout l’Administration douanière qui a eu une pensée à l’égard de notre père”, a témoigné Touré Boubacar Ali, fils de Mahamane Dédéou Touré.

A rappeler aussi que le directeur général de la gendarmerie nationale, dans son intervention, a également salué la parfaite collaboration entre les deux corps, surtout dans le domaine de la formation.

La cérémonie de baptême a pris fin par des défilés, des remises d’attestation…

 

                                                                                         Kassoum THERA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here