Economie solidaire : Bientôt une caisse d’épargne et de financement pour les acteurs de l’informel à Ségou

0

Ségou aura sa caisse de financement « Dani sandji » en début mars. C’est la principale information donnée par le maire du district Adama Sangaré. C’était à la faveur de la rencontre d’échanges qu’il a eu avec les acteurs de l’informel, les artisans, les maraîchers, et les GIE, de Ségou,  le vendredi 22 février dernier au conseil de cercle.

Au cours de cette rencontre,  il a annoncé que  la région de Ségou aura sa caisse d’épargne et de financement au profit des acteurs de l’informel ”Dani Sandji”.

Ainsi après avoir expliqué à ses paires de Bamako, à son retour de  Marrakech à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, c’est à  Ségou que le maire Adama  Sangaré s’est rendu pour annoncer l’ouverture de la caisse d’épargne et de  financement des acteurs du secteur informel de cette région.

La journée d’information à été l’occasion pour les participants d’échanger sur les opportunités et les avantages liés aux passage de l’informel pour  à une économie solidaire.  C’est le cas notamment du chargé de l’entreprenariat féminin du Réseau national pour la promotion de l’économie solidaire (RENAPES), et son homologue chargé de la jeunesse. Les deux responsables de  RENAPES ont expliqué aux jeunes la nécessité et  les opportunités dont ils pourraient bénéficier en évoluant dans l’économie solidaire.

Le débat à suscité  l’intérêt de plusieurs autres participants qui ont partagé leurs expériences, tout en soulevant des préoccupations sur le sujet. À ces préoccupations, des réponses satisfaisantes ont été apportées par les conférenciers.

Pour le maire Sangaré, l’engagement du Mali, surtout  celui de Bamako à l’économie solidaire est bien justifié dans la mesure où la capitale regorge de plus 56, 4℅ de la population urbaine malienne sur lesquels 12,5℅ de la population active dans l’informel pour 88,5℅ dans le secteur relevant du domaine de l’économie solidaire.

Au Mali selon, Adama Sangaré, l’économie solidaire et sociale représente 17090 sociétés coopératives avec 741 000 adhérents pour un chiffre d’affaires de 12 milliards de FCFA pour 2000 emplois directs. Il comptait en 2012, 175 mutuelles agréées pour 265545 adhérents et 125 institutions de finances.

On se rappelle,  Adama  Sangaré a été porté à la co-présidence du Global Social Economy Forum (GSEF) avec son homologue de Séoul, Park Won-Soon, au cours du Forum mondial de l’économie solidaire à la faveur du 4ème Forum mondial le 4 octobre 2018 à Bilbao, puis confirmé  au la 8e édition des journées panafricaines des élus locaux et des autorités territoriales au Sommet Africités tenue  du 20 au 24 novembre 2018,  à Marrakech au Maroc.

Mohamed Naman Keita 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here