Appui au programme quinquennal 2019-2023 de lutte contre la rage au Mali : L’OIE offre 100 mille doses de vaccins à la DNSV

0

L’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) a organisé le lundi, 30 décembre  dernier, une cérémonie de remise officielle de 100 000 doses de vaccins contre la rage à la Direction Nationale des services vétérinaires (DNSV). C’était  dans la cour du Laboratoire central vétérinaire (LCV) sis à Sotuba sur la route de Koulikoro. C’était sous la présidence de Mme le ministre de l’Élevage et de la Pêche, Dr Kané Rokia Maguiraga en présence du représentant du bureau régional de l’OIE au Mali, Dr Karim Tounkara et du directeur général du LCV, Pr Aboubacar Diallo.

Selon les explications de Dr Tounkara, cette donation rentre dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui au programme quinquennal 2019-2023 de lutte contre la rage au Mali. Elle a été financée par l’Union européenne (UE) et s’inscrit dans le cadre de l’éradication de la rage «Zéro cas d’ici 2030». La rage est une zoonose majeure virale qui se transmet par la morsure à travers la salive d’un animal malade, par léchage le plus souvent d’un chien et aussi par griffure. En effet, une fois que les symptômes sont installés, la rage est fatale, aussi bien chez les animaux que chez l’homme. Aujourd’hui, le seul moyen efficace de lutter contre la maladie demeure la vaccination.

Pour le représentant du bureau régional de l’OIE au Mali, Dr Karim Tounkara, la rage fait partie des 3 priorités identifiées au niveau mondial par l’OIE, l’OMS et la FAO dans le cadre de l’accord tripartite sur le concept «Une seule santé».

«L’éradication de la rage est bien possible, car nous disposons non seulement d’outils techniques efficaces, mais surtout de très bons vaccins aussi bien pour les humains que pour les animaux. On a aussi des immunoglobulines efficaces pour les cas d’exposition aux morsures de chiens enragés et des techniques appropriées de diagnostic de laboratoire», a affirmé Dr Karim Tounkara.

Mme le ministre a fait savoir que le Mali à l’instar des autres pays membres de l’OIE est engagé dans le programme mondial d’éradication de la rage transmise par la morsure du chien d’ici l’année 2030. Elle a ajouté que cette donation vient donc à point nommé pour contribuer à l’atteinte des objectifs fixés dans notre programme quinquennal 2019-2023, donc en droite ligne de l’engagement mondial d’éradication de la rage.

Le ministre de l’Elevage et de la Pêche Mme Kane Rokia Maguiraga a  saisi l’occasion pour remercier l’Organisation Mondiale de la Santé Animale, la FAO et l’OMS pour leurs efforts dans l’éradication de la rage au Mali.

Bréhima DIALLO Source / Notre Voie

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here