Filière pêche et aquaculture: Le ministre de l’agriculture inaugure une usine d’une capacité de production de 30 mille tonnes d’aliment poisson par an

1

Située dans la zone industrielle de Dialakorobougou près de Bamako, l’usine de fabrique d’aliment poisson « SAMBALAGNON » a été inauguré en grande pompe par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Mohamed Ould Mahmoud, en présence des collègues de l’industrie, de l’Emploi et le promoteur de la ferme Piscicole, Boubacar Diallo, hier mardi.
Cette nouvelle unité industrielle dotée des machines de dernière génération avec une capacité de production de 30 mille tonnes d’aliments poisson par an a coûté 3,5 milliards de FCFA à son promoteur, Boubacar Diallo. Ce pionnier de la l’aquaculture moderne au Mali qui n’est plus à présenter pour avoir fait ses preuves dans la production d’alevins tilapias et silures voudrait relancer la production d’aliments poisson.
La filière aquacole qui souffle du manque d’aliment poisson de qualité se verra désormais approvisionner par cette usine qui, selon son promoteur, est capable de produire 3 à 4 tonnes d’aliments par heure. « Les aliments ont un taux de protéine très élevé, soit un kg pour un Kg de poisson », s’est réjoui le prometteur de l’usine, ajoutant qu’elle contribuera à l’amélioration du PIB, à l’autosuffisance alimentaire par l’accroissement de l’offre de poisons marchands. « Nous demandons le soutient du gouvernement dans l’attribution des marchés de al commande publique afin que nous puisons continuer à soutenir l’économie, la sécurité alimentaire et la création d’emplois », demande Boubacar Diallo.
Pour sa part, le ministre Mohamed Ould Mohamed soutient que cette unité est le fruit d’une coopération gagnant-gagnant entre l’Etat et le secteur privé. La production de cette usine, a-t-il poursuivi, permettra de résoudre le problème de l’importation de l’aliment poisson à coup de devises. De quoi insister le ministre en charge de l’agriculture à dire sue la réalisation de l’unité avec la Politique de Développement Agricole et de la Politique Nationale de Développement de la Pêche et de l’Aquaculture qui, selon toujours le ministre, accordent la priorité à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la création d’emploi et la lutte contre la pauvreté.
Le ministre a salué l’implication du secteur privé dans la création de richesse et la valorisation de la production agricole malienne. Avant de réaffirmer son soutien à l’industrialisation du secteur agricole auquel il promet la promotion des investissements soutenus. A l’en croire, la réalisation de cette unité a coûté un investissement s’élevant à 3,5 milliards CFA dont 600 800 000FCFA à travers le Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes « PROCEJ », 185 millions FCFA de subvention et 500 millions FCFA de fonds de garanti auprès de la BMS.SA. Ces investissements permettront de créer 20 emplois permanents et plusieurs emplois temporaires. Ce qui réjouit le ministre de l’emploi et son collègue de l’industrie présents à cette cérémonie inaugurale.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here