Insécurité dans le secteur de l’élevage : Le syndicat de la filière en colère

0
Vols de bétail
Le présidium lors de la conférence de presse

Apparemment, la situation socio-sécuritaire de notre pays n’épargne personne, les organisations de la filière bétail, viande et lait se sont réunis pour dénoncer la situation et demander à l’État des mesures de sécurité efficaces pour le secteur afin de faciliter les travaux. 

C’était à travers une conférence de presse animée le mardi 29 janvier dernier à la Maison de la presse que les organisations de la filière bétail ont évoqué 14 points de revendications devant la presse.  Ainsi, toutes les organisations de la filière bétail, viande et lait sous la présidence de M Hamssoulaye Diallo se sont réunis pour la même cause.  Ce secteur essentiel de l’économie malienne mais surtout de l’alimentation est plus que jamais affectés par la grande insécurité que vit le Mali tant bien dans les régions qu’à Bamako, la capitale.

Pour donner un aperçu général sur la situation, les organisations de la filière bétail, viande et lait ont énuméré un certains nombres de doléances à l’Etat. Ainsi la filière demande au gouvernement du Mali de “Résoudre les exactions subies aux éleveurs et leurs biens et Punir les autres; Exige l’application stricte de la loi portant sur la charte pastorale sur toute l’étendue du territoire malien; Exiger l’application du décret portant l’annulation de la TVA sur l’alimentation du bétail; demande la facilitation de l’acquisition des moyens de transports de la viande; demande également le désarmement de tous les détenteurs d’armes partout au Mali; demande de dédommager les victimes dues à la crise actuelle; demande à l’État d’impliquer les acteurs de la filière dans toutes les prises de décision leurs  concernant; en plus les organisations demande que la mobilité du cheptel partout au Mali soit assuré; Veulent que l’État applique strictement le décret portant sur la criminalisation de vol de bétail. Ensuite, les organisations de la filière bétail, viande et lait veulent que l’État donne des points de ventes aux marchands de bétail dans toutes les communes du district de Bamako, ils demande facilitation du retour des déplacés; Amoindrir le prix de l’aliment bétail et sanitaire; Subventionner les aliments et les produits sanitaires du bétail; Lutter contre le feu de brousse (criminalises) et Assurer la sécurité des professionnels de la filière Bétail, Viande, Lait et leurs biens partout ou qu’ils soient” tels ont été les 14 points de revendications. 

« Nous savons qu’au Mali pour avoir son droit, il faut l’arracher, si nos doléances ne sont pas prises en compte à temps, nous utiliserons d’autres moyens plus efficaces pour les avoir » ajoute le président de la filière bétail, viande et lait. 

Napo Bocar Abdou stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here