Pisciculture et aquaculture : Naissance d’une confédération pour mieux organiser les acteurs

0

Donner au poisson la place qui est la sienne dans le développement économique de notre pays et établir un réseau efficace prenant en compte  les vrais problèmes qui entravent le développement de la pisciculture. Voilà, entre autres, les objectifs recherchés par la Confédération Nationale des Sociétés Coopératives des Pisciculteurs et Aquaculteurs du Mali (CONASCOPA-Mali), portée sur les fonts baptismaux, le lundi 18 avril 2016, au Gouvernorat du district  de Bamako.

Cadre de concertations entre les acteurs et le Gouvernement, la mise en place de la CONASCOPA-Mali aidera, sans doute, le secteur de l’élevage et de la pêche de à jouer pleinement son rôle dans la lutte contre le chômage des jeunes avec la création d’emplois à travers l’empoissonnement des mares et cours d’eau et la mise en place de projets d’envergure pour la pisciculture. La naissance de cette Confédération permettra aussi de lever les écueils à la promotion du secteur et de changer les veilles pratiques dans le domaine de la pisciculture.

Pour Cheik Oumar Maïga, président de la commission d’organisation de cette rencontre, la naissance de la CONASCOPA-Mali répond au souci de mettre en œuvre les projets et programmes contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Dans son intervention, Cheik Oumar Maïga, a salué engagement des partenaires et du Gouvernement aux côtés des pisciculteurs pour la concrétisation de ce projet.

Soulignons que la CONASCOPA-Mali a pour crédo  l’unité retrouvée des pisciculteurs, la crédibilité assurée et le développement garanti. Son assemblée constitutive a réuni les délégués venus de l’ensemble des 10 régions du pays et du district de Bamako.

Yaya Samaké

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER