Gouvernance : Comment nos pays sont gérés par les banquiers ?

0
franc CFA
Des francs CFA. © RFI/Paulina Zidi

Comme le disait le banquier Amschel Mayer Rothschild qui a fondé la dynastie des Rothschild : «Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d’une nation et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font les lois !». Les banquiers ont obtenu des gouvernements la permission de créer et de gérer une banque centrale dont l’une des tâches est d’imprimer et de contrôler la monnaie du pays.

Imaginez: avec un système comme ça, ce sont des banquiers privés qui ne songent qu’à faire des profits, qui décident de la valeur de l’argent et de tous les biens possédés par les habitants du pays. Il y a au moins deux raisons pour lesquelles les gouvernements ont accepté de créer des banques centrales qui resteraient à jamais hors de leur contrôle. La première, c’était pour empêcher que des hommes politiques malhonnêtes ne puissent s’enrichir en imprimant de l’argent à tort et à travers. Et la deuxième, c’était parce qu’ils voulaient que ce soit des experts qui s’occupent de cette partie absolument essentielle de l’économie. Leur entente avec les banquiers se résume à quelque chose comme : “On vous laisse imprimer l’argent du pays et, en retour, vous nous fournissez l’argent dont on a besoin pour gouverner le pays !” Le problème avec un tel système, c’est que les banquiers échappent alors à tout contrôle, alors qu’ils sont encore plus malhonnêtes que les politiciens. Comme les banquiers travaillent dans l’anonymat, il leur est d’ailleurs facile d’augmenter leur pouvoir en achetant des politiciens. Ça leur est facile pour trois raisons. D’abord, la plupart des politiciens sont d’anciens petits pauvres des classes moyennes qui rêvent de s’enrichir. Ensuite, la plupart sont des avocats qui sont habitués à ne pas tenir compte du bien ou du mal quand ils défendent des assassins qu’ils savent être coupables.

Enfin, la plupart ne comprennent absolument rien au monde de la finance. Signalons au passage que de nos jours, la plupart des politiciens évitent de voler directement l’argent du gouvernement et que c’est rare qu’ils acceptent qu’on leur donne des enveloppes brunes pleines d’argent. Leur façon moderne de se vendre est tout aussi immorale qu’autrefois, mais elle est parfaitement légale. C’est simple : pendant qu’ils sont au pouvoir, ils enrichissent leurs amis millionnaires en faisant voter des lois qui les favorisent, en leur octroyant des contrats gouvernementaux dont les coûts ont été artificiellement gonflés ou en leur donnant, avant tout le monde, des informations privilégiées sur les projets du gouvernement. Et c’est seulement après qu’ils ont quitté la politique que les politiciens se remplissent les poches en exigeant des compagnies qu’ils ont aidées qu’elles leur donnent des gros salaires pour siéger par exemple deux ou trois fois par année sur leurs conseils d’administration. Et si une compagnie refuse alors de payer, ils n’ont qu’à aller le dire à leurs amis qui sont restés en politique pour qu’ils arrêtent de l’aider. C’est parce que le système fonctionne comme ça que c’est si rare de rencontrer un ancien ministre qui ne soit pas multimillionnaire.

InnaMaïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here