Hausse des taxes, impôts, dédouanement et autres : Comment les PTF ont programmé l’enlisement d’IBK

102
Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita
Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita

Pour une peccadille, les partis politiques de l’opposition crient au scandale allant jusqu’à cracher du feu. Les partenaires ont signifié au gouvernement de ne plus compter sur leurs financements. Pour pallier au manque à gagner, ils exhortent le pouvoir à augmenter la part des impôts dans le budget national : donc à sucer les maliens qui n’ont plus que la peau sur les os.  Autant dire qu’ils le mettent entre choix : « désobéir à l’ordre » ou accabler les pauvres qui vont finir par se révolter. Tel est du reste le bas de la manœuvre.

En décembre 2014, le gouvernement du Mali et les partenaires techniques et financiers- Ptf- ont procédé à la revue budgétaire conjointe. Cette grosse consultation annuelle permet aux Ptf de revoir le parcours effectué et de donner des ordres (recommandations). A cette occasion la séance de deux jours de travail intensif voyait la participation d’une dizaine de membre du gouvernement-dont Bathily l’alors n°2 du gouvernement et ministre de la justice-qui faisaient face à la totalité des Ptf accrédités à Bamako soutenus derrière eux par leur staff respectif. Sur leur côté, (droit pour la partie malienne et gauche pour ‘’nos amis qui sont venus nous aider’’ trouvait Fily  Sissoko –alors ministre de l’Economie et des finances-flanquée de la Banque Mondiale, de la Boad, de la société civile et du secteur privé. C’est Madame Boiré Fily Sissoko qui dirigeait les débats –avec maestria et classe, il faut dire.

Quatre documents de base avaient été préparés et distribués aux « congressistes ». Leur lecture-la presse n’en a pas – permettaient de savoir que durant les années passés, les annonces de financement au profit du Mali avaient baissé nettement en volume et qu’en plus, elles n’avaient été que faiblement réalisées dans les faits. Et pourtant les documents (élaboré par les soins du Ministère de l’Economie et des Finances démontraient que le Mali avait rempli 98% des conditionnalités. Donc, il apparaissait clairement que les Ptf avaient profité de la période ou le Mali était dans les pires des difficultés pour l’étrangler financièrement.

Du ‘’minage’’ sous terrain au ‘’Tchikan’’ Français

A l’occasion de ces deux jours de travaux à l’hôtel salam, le gouvernement du Mali a entendu, subit, et enduré tout sauf le « salam » (la paix). En effet les Ptf ont été claire pour passer le message « Tchikan français ». Traduit en langage non diplomatique cela voulait dire : « cela n’est pas un hasard si vous avez peu reçu de nous ces dernières années. Vous n’allez plus rien recevoir  du tout ; le nord est en retard et l’argent doit aller là-bas. Donc débrouillez-vous.

Gouvernance et gérance, surveillez bien vos maigres ressources punissez sévèrement les détourneurs. Et surtout, augmentez les imports existants et créer de nouveau pour renflouer le budget. La Douane, elle est certes une ressource mais depuis le moyen-âge, elle ne représente que 1% des entrées en pays développés. Donc les Ptf retiennent la douane ils insistent surtout sur la suppression des subventions accordées lors des importations. Après ce « tchikan » ou le ministre Bathily a été personnellement et sévèrement molesté par l’ensemble des Ptf : il y avait le dossier de l’avion présidentiel, des achats militaires et autres  « fausses factures ». Les Ptf ont reproché au ministre qu’à ce jour, personne n’était en prison. Ce jour-là, lui-même et Fily Boiré savaient que leur sort était jeté.

Faire les moustiques avec le smig des pauvres

Mais revenons au message –tchikan, donné à IBK par ministres entreposés : les financements seront pour le nord, étrangler les opérateurs économiques, la santé et l’agriculture en supprimant les subventions, sucer encore le sang, asséché des maliens par l’extrême pauvreté en augmentant les taxes, surtout ce qu’ils achètent en augmentant les impôts et en créant d’autres impôts.

Traduit sur le terrain du réel quotidien, cela revient à mécontenter les citoyens, à les faire haïr leur président à se révolter contre son pouvoir.

Mais ce n’est pas la tombe d’IBK que les bailleurs de fonds sont en phase de creuser ainsi. Mais celle de la société malienne, de l’Etat malien et du futur du Mali – les maliens peuvent rester tranquillement assis, convaincus que les financements viendront. Les financements, c’est l’appât au bout de l’hameçon du pécheur : on ne le mange pas impunément.

Amadou Tall

Assemblée Nationale

Un accouchement dans la douleur

Après plusieurs tentatives, le bureau de l’Assemblée nationale a enfin été renouvelé la semaine dernière, au forceps. Les négociations et autres conciliabules ont été longs dans les coulisses. Au sein du parti présidentiel-Rpm- le pire a été évité in extremis ! 

Pour les querelles de postes et de positionnement, le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale n’a pas été facile au début, surtout au sein du Rpm ou certains élus (les frondeurs) avaient menacé de former leur propre groupe parlementaire. Mais au finish, un  nouveau bureau presque la copie conforme du précédent a été formée.

Elu pour 5 ans la durée d’une législature, l’honorable Issaka Sidibé garde la Présidence. Il est aidé dans sa tâche par dix (10) vice-présidents, dix (10) secrétaires parlementaires, et à côté dix (10) autres  commissions. Le Rpm, avec ses 76 députés, détient 5 vice-présidences sur dix (5/10). Il garde le poste de la 1ère questure  ainsi que 5 secrétaires parlementaires sur dix (5/10).

Les alliés du Rpm : L’Alliance pour le Mali (Apm), a 3 vice-présidents/10, la 2ème questure et 1 secrétaire parlementaire. Et quant à Adema, il détient la 4ème vice-présidence, les postes de 3ème et 10ème  secrétaire parlementaire.

Le groupe parlementaire de l’opposition : Vigilance Républicaine Démocratique (Vrd), a la 3ème vice-présidence, les postes de 2ème et 9ème secrétaire parlementaire.

Les députés frondeurs du Rpm n’ont pas totalement perdu, au contraire. Le 1er vice-président de l’institution parlementaire, l’honorable Mamadou Tounkara  élu à Kita, a conservé son fauteuil, tandis que son collègue de Dioïla, Yiri Kéita devient le nouveau  président de la Commission des Travaux Publics  à la place de Yacouba Traoré. L’honorable Zoumana N’tji Doumbia devient le président de la commission des lois.

Soulignons que pour le reste, il ne s’agit que de permutations entre les élus d’un poste à un autre.

Aliou Touré

PARTAGER

102 COMMENTAIRES

  1. On est FIER lorsqu’on est FLATTE HONNETEMENT par AUTRUI que par SOI MEME . Merci

  2. Si nous payons des impots c’est pour aider à notre developpement . Si tel n’est pas le cas , on ne va pas payer des impots pour cautionner le luxe de nos dirigeants .Elles sont où toutes les aides faites au Mali pour se developper ? Sachez qu’on s’est beaucoup sacrifier pour aider notre Mali mais un adage dit ” on ne peut pas remplir d’eau un seau troué “. Ce n’est pas l’opposition qui freine le developpement , c’est le manque de perceptives , l’immobilisme , la corruption tout azimut ainsi que la politique de la main tendue les vrais handicapes . L’opposition n’est qu’une goutte d’eau dans cette mare des problèmes . Merci

  3. Le travail de IBK au mali a eu une renommée internationale même John Ging a fait un bon rapport.
    Je salue les autorités du mali et les différentes actions humanitaires à ramener la paix au pays.
    IBK ne va jamais cesser de nous surprendre même l’ONU est fier de son travail.
    Je suis fier du boulot de IBK en moins de 2ans de pouvoir seulement .Franchement soyons fier de lui

  4. 12) Le Mali affiche un taux de croissance de 7,2% selon le Fonds monétaire international qui souligne les progrès accomplis après une grave crise politique et sécuritaire.
    « En 2014, l’économie malienne a renoué avec une croissance vigoureuse, enregistrant une augmentation de 7,2% du PNB. Ce chiffre est à comparer aux résultats de 2012, année où la croissance a été nulle en raison de la crise sécuritaire », a déclaré vendredi Christian Josz, chef d’une délégation du FMI qui s’est rendue à Bamako.
    Au cours d’une conférence de presse, il a rappelé qu’en 2013 « la croissance n’a pas dépassé 1,7% à cause d’une mauvaise récolte ». Le pays avait plongé en 2012 dans une très grave crise marquée par un coup d’Etat militaire et la prise de contrôle du nord du pays par des groupes islamistes – alliés à Al-Qaïda – jusqu’au début 2013.
    Interrogé sur l’achat d’un avion présidentiel et d’équipements militaires dans des conditions opaques qui avait provoqué l’ire du FMI, M. Josz a estimé que le Mali avait mis de l’ordre dans ses affaires. « La situation a été régularisée, des mesures ont été prises « a-t-il affirmé.
    « Le dernier trimestre 2014 a été marqué par des efforts importants pour renforcer la gestion des finances publiques en insistant sur le respect des règles budgétaires et de passations des marchés », a-t-il ajouté.
    Se félicitant de la confiance retrouvée entre son pays et le FMI, Mamadou Igor Diarra, le ministre malien de l’Economie, a déclaré que « le gouvernement malien était décidé à lutter contre la culture de l’impunité et à s’atteler à avoir une économie performante pour assurer le développement du Mali

  5. la politique n’est pas faite pour ceux qui ne veulent pas comprendre. Le journaliste du mali se perd dans son propre article.Remercie plutôt IBK qui travaille dur plour que tu puisses être payé chaque fin du mois

  6. Un peuple libre s’acquitte de ses impôts et ses contributions, un peuple esclave ne paie des impôts.C’est avec celq que l’état utilise pour construire des écoles et des routes pour vous.
    Soutenez tous IBK

  7. L’Assemblée nationale est une réunion de parlementaires auxquels le gouvernement ne demande plus leur avis que s’ils sont majoritairement sur des propos exactes.Pourtant le gouvernement de IBK est très sensible au difficulté du mali.Ce ne sont pas par des discours et des gesticulations, mais par le silence et le sérieux que le sage IBK se distingue dans une assemblée .Voilà pourquoi il est verité et ses dits sont exactes.Vive IBK

  8. l’état malien est à sollicité.il faut encourager l’état malien dans ces action pour vous mettre en sécurité économique. Merci IBK et vive le Mali.Pendant que d’autre pays souffre de martyre soyons tous fier des compétences d’IBK. C’est le meilleur

  9. L’union fait la force et IBK est bien entouré.IBK n’est pas du moins un jeu vidéo ou un acteur de film envers qui on peut dire la totalité de ce qu’on veut. Le gouvernement malien actuel effectue très bien ses tâches avec rigueur et abnégation .Cela est à sollicité.

  10. Arrêter de dire des sottises .Vous les journalistes le peuple est fatigué de vous.Pour bien gouverner, il faut un gouvernement. Le gouvernement doit naître du pays.la politique d’IBK est indivisible elle est basée sur l’unicité et le respect des

  11. Le gouvernement aussi n’est pas venu vider les caisses de l’état il est là pour aider ces caisses à assouvir la population sur tous les plans.
    Le coût du pétrole élevé. L’augmentation du salaire des fonctionnaires sur tout le territoire national. La paix qui s’installe maintenant parmi nous à travers le traité des accords signé.

  12. IBK et son gouvernement sont venus réparer les attitudes posées par le gouvernement précédent..En moins de 2ans seulement Le gouvernement d’IBK a Epaté la population.

  13. IBK fait toujours du bon boulot et travaille.Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte.IBK est l’un des grands acteurs de la renaissance du mali. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  14. Qui travaille sur les règles du chef de l’état. Si les média maliens ne travaillent pas sous les règles de la nation.
    J’ai confiance en l’état malien. En sa souveraineté et en sa qualité de gérer les affaires de l’état.
    De part et d’autre nous pouvons affirmer que le mali est un pays ordonné depuis la superbe venu de IBK. J’ai confiance en notre président et je croix en lui

  15. Ceux qui affirment que la politique malienne est une débauche intellectuelle Ce n’est pas de leur faute ils ont épidémie du parena.
    Le gouvernement a pour mission de faire que les bons citoyens soient tranquilles, que les mauvais ne le soient pas.
    IBK tu es un champion.

  16. Il y a trois actes de gouvernement : éclairer, soutenir, combattre : éclairer les aveugles, soutenir les faibles, combattre les ennemi.
    Un gouvernement ne peut se contenter de gérer l’opinion et d’esquiver les difficultés, il doit aussi régler les problèmes.
    VIVE IBK pour toujour car c’est un homme de parole.

  17. Encore ces journalistes toujours entrain de chercher des poux sur une tête rasée.Il me semble que votre source d’information a taris tout comme votre cervelle.
    Avec IBK le Mali avance!!!!

  18. Je sais que vous n’aimez pas notre président bien aimé.Mais ayez le mérite de reconnaître tout ce qu’il fait pour vous,pour moi,ainsi que toute la population malienne.Merci IBK. 😛 😛 😛

  19. Mon cher journaliste, le fait que le PTF procède à faire une révision du parcours et de donner des recommandations n’est pas une fatalité.D’ailleurs, on peut pas venir t’aider sans qu’on te donne un ordre à observer.
    Vous ne nous apprenez rien et c’est dommage…

  20. De quelle hausse des taxes parlez vous,monsieur le le journaliste?En tout cas la population malienne n’en sait rien.Alors,arrêtez de désinformer le peuple et faites proprement votre boulot de journaliste. 😆 😆 😆

  21. IBK pourra toujours compter sur le soutien de sa population car il fait un excellent boulot à l’extérieur pour le rayonnement de l’image de notre pays.Merci président.Que dieu te soutienne dans tes actions.

  22. Sous l’impulsion d’IBK, les perspectives économiques ne faiblissent pas.
    En effet, les perspectives macroéconomiques à moyen terme sont favorables : la reprise de l’économie devrait se consolider en 2015 et 2016 avec des taux de croissance du PIB réel de 5.4 % et 5.1 %. Cette croissance devrait être de nouveau tirée par les secteurs agricole et tertiaire, outre le retour massif des partenaires techniques et financiers (PTF).
    Bravo à IBK et son gouvernement!!!

  23. Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule dit-on. Dans le sillage d’une transition politique pour l’instant réussie, le Mali semble retrouver le chemin de la croissance économique avec un taux de croissance de 7,3 %.Pour cela, il faut féliciter le Ibk et son gouvernement.

  24. La confiance est l’élément le plus important qu’ un chef d’Etat peut donner aux partenaires internationaux pour leur permettre de travailler dans son pays avec sérénité.Les bailleurs avaient perdu cette confiance en notre pays et IBK est en train de la restaurer.Merci président pour ce combat très noble. 😀 😀 😀

  25. Si nous maliens devons contribuer au développement de notre pays en payant les impôts et autres taxes ont le fera.

  26. Avec IBK c’est effectivement le retour du Mali sur la scène internationale.Nous constatons que notre pays est en train de retrouver de la crédibilité.Et tout ceci est l’oeuvre du Président.Merci à vous… 😉 😉 😉

  27. Lez mali aura toujours des partenaires financiers prêts à l’aider dans ces différents projets car la confiance au mandé massa demeure.
    Merci IBK!

  28. Toutes nos félicitations aux élus du Rpm qui se sont vus élus aux différents postes de responsabilité de l’AN
    Courage à vous car la tâche n’est pas du tout facile.

  29. Félicitations à l’honorable Issaka sidibé pour sa réelection à la tête du parlement!
    Bon vent à vous!

  30. Mais c’est du vieux ça! Ou bien il n’y a pas la fonction reinitialiser dans votre direction de rédaction?
    Maintenant nous on parle en termes d’accords ACTUALISER.
    Comme quelqu’un dirait ALLEZ Y SAVOIR! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  31. Nous avons un gouvernement solide, compétent, capable de résoudre tous les problèmes du pays, la population Malienne sait réellement qu’IBK est l’homme de la situation car le bonheur des Maliens est son premier souci.
    Les Maliens sont fiers de lui car, il est l’homme dont le peuple à besoin

  32. IBK a été toujours responsable car depuis son arrivée au pouvoir à peine 2 ans il a réussit à signer l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin 2015 entre le gouvernement Malien et les rebelles du nord, cette signature a été une véritable réussite, il a aussi calmé la tension du pays.
    Le nord fait partis du mali donc si le ptf veut que des investissements là-bas; quoi de plus normal!

  33. IBK, c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut!
    vive la fraternité, vive la solidarité, vive la coopération.
    LE MALI AVANCE

  34. Cette coopération est une bonne chose, les ptf devraient arrêter leur jeu et faire face à la réalité du pays, j’espère bien que ce serait le cas.

  35. La population Malienne doit soutenir le président de la république, car il souhaite le bonheur de toute la population, seuls les détracteurs et les ignorants dirons le contraire, tout le monde sait réellement que le bonheur des Maliens est dans la main de MANDEN MASSA

  36. Si nous maliens devons payer encore plus d’impôts pour que notre pays se développe.
    Et bien nous le ferons!

  37. Les Maliens ont besoin des gens comme IBK, il est en train de faire tous ce est en son pouvoir pour le développement du Mali, vraiment IBK est la solution à tous nos problèmes, nous devrions continuer de croire à IBK au lieu de faire des montages toujours contre lui.

  38. Je salue infiniment le président IBK, pour tous ceux qu’il fait pour le Mali, KANKELETIGI I GNOGOTEYE, AN DALEN BI LA 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 .

  39. Nous savon que le bonheur des Maliens est dans la main d’IBK, car il est en train de mener des actes patriotiques,
    Vraiment la population Malienne vous soutient à cœur ouvert, vous faites la fierté du Mali. Cette coopération qui existe entre le Mali et les ptf est une bonne chose dans les domaines du développement économique, social, politique, culturel, et juridique du Mali.

  40. Les ptf n’ont jamais prévu l’enlisement de IBK. Cette rencontre dont vous parlez date de bientôt un an maintenant donc si vous n’avez rien à dire laissez les pages vides on comprendras bien car nous tous savons que vous êtes en manque d’inspirations.

  41. Quelque soit ce que vous allez essayer de dire,nous savons tous que depuis l’arrivée de IBK au pouvoir le Mali a réussi à renouer avec la confiance du côté des bailleurs et des partenaires financiers.Cela a abouti à la signature de plusieurs conventions qui feront sans doute le bonheur des maliens que nous sommes.merci président… 8) 8) 8) 8) 8)

  42. Mike Ross
    Je suis entièrement d’accord avec vous,nous devons tous accepter de faire des sacrifices pour que notre pays s’en sorte rapidement.
    Mais ne pensez vous pas que pour que ces sacrifices aient un sens pour le bas peuple,l’exemple doit venir de nos dirigeants?
    Les scandales à répétition que nous constatons régulièrement favorisent ils l’acceptation de ces sacrifices?
    L’étalement de la richesse de ceux qui nous dirigent au vu et au su de tous les maliens permet il ne serai ce écouter les décisions du gouvernement?
    Un pouvoir qui se glorifie à chaque voyage du président d’avoir attiré des milliards de francs CFA au pays,convaincra t’il le peuple à faire des sacrifices?
    Un pouvoir qui cache la réalité économique du pays à son peuple sous prétexte que le prince du jour doit être présenté comme celui qui a sorti ce pays de l’ornière,facilitera t’il l’acceptation des sacrifices demandés au peuple?
    Le président qui peut demander des sacrifices au peuple ne doit pas mener une vie de bourgeoisie comme s’il dirige un pays du golfe.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  43. Le pays ne peut jamais se développer sans sacrifice, la hausse des impôts et taxes est l’un de ces sacrifices qu’il nous faut faire pour prétendre à une amélioration considérable de nos conditions de vie dans ce pays !!! Le gouvernement fait des efforts pour sortir le pays de cette situation, je crois que nous tous l’aider par notre contribution !!!

  44. Chers laquais et beaux parents D’IBK.
    Désobéir à l’ordre ou accabler les pauvres qui vont finir par se révolter.
    Vos caractères de petits assimilés ne vous permettent pas de choisir la première option.Désobéir aux blancs ne fait pas partie de votre patrimoine génétique.
    Par contre,faire souffrir les pauvres est votre sport favori
    Vous et votre patron n’avez jamais cherché le pouvoir pour aider le pauvre.Dans votre vision,le pauvre doit être écrasé.
    Alors,le pauvre est obligé de se défendre.Étant très majoritaire dans ce MALI très pauvre,il vous chassera de là comme ça été fait avec vos semblables un certain 26mars 19991.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  45. Tout bon citoyen doit contribuer au développement de son pays en payant les impôts
    c’est ce qui fait de nous un contribuable
    Cela ne doit pas être un problème pour le peuple et c’est pas du nouveau mon cher journaliste

  46. L’ensemble de ces opérations a bénéficié du soutien du secteur bancaire aux différents acteurs économiques. Les crédits à l’économie, en constante hausse, atteignent un encours de 1 576,5 milliards de F CFA. Soit une hausse de 8,1 % en un an. En plus de s’appuyer sur un secteur bancaire solide, le ministère souhaite élargir l’accès au crédit en lançant un vaste programme de relance de la microfinance

  47. Grâce à cette politique volontariste, le Mali a connu un taux de croissance de 7,2 % en 2014, et les chiffres attendus pour 2015 sont du même ordre. Cette croissance est d’autant plus profitable aux plus pauvres que la hausse des prix à la consommation est sous contrôle. Les principaux indicateurs macroéconomiques suivent une tendance encourageante. Et les finances publiques ont recouvré leur santé. En ce qui concerne les opérations avec l’extérieur, le compte courant de la balance des paiements s’est considérablement amélioré ces douze derniers mois, ce qui traduit le gain de compétitivité de l’économie malienne.

  48. Autant de réformes qui ont apporté une bouffée d’oxygène à notre économie. L’annulation des 45 milliards de F CFA [68,6 millions d’euros] de dette avec la France, le retour de l’aide au développement, ainsi que la signature de nombreuses conventions de financement portant sur la réalisation d’un grand nombre de projets illustrent ce retour de confiance de nos partenaires.

  49. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  50. Le compte courant de la balance des paiements s’est considérablement amélioré ces douze derniers mois, ce qui traduit le gain de compétitivité de l’économie malienne

  51. Aujourd’hui l’économie est bien dressée. on peut affirmer que nous pouvons devant d’autres économies de la sous-régions
    Avec les prouesses d’IBK et ses jeunes collaborateurs très dévoués et dynamique
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  52. Aujourd’hui l’économie est bien dressée. on peut affirmer que nous pouvons devant d’autres économies de la sous-régions
    Avec les prouesses d’IBK et ses jeunes collaborateurs très dévoués et dynamique

  53. Tout IBK a dit est en cours de chemin. N’oublie que l’économie malienne était à ZERO
    Donc en voulant redresser, on causera un peu de tort mais qui fait le bonheur du pays

  54. des aides agricoles et des microcrédits pour permettre aux jeunes d’entreprendre
    tout ceci montre la bonne santé de notre économie

  55. Le FMI prevoit une croissance de 5,4 donc l’économie est assainie
    le pays finance des projets sur fond propre donc arrêtez de nous intoxiquer

  56. Bien sur qu’avant de tendre la main il faut être capable de te laver le dos
    Tu nous informe rien du fonctionnement des institutions financières il y a toujours des recommandations pour bien utiliser le crédit octroyé
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  57. Le chien aboie mais la caravane passe. Après tout cela vous allez laisser IBK en paix, parce que malgré vos diffamations c’est comme le contraire, le pays avance. Merci IBK que Dieu vous protège!!!

  58. Le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».

  59. Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

  60. Encore un journaliste commerçant; ils s’en fichent de l’actualité, ils racontent des n’importes quoi. Les gens doivent ce méfier de certains articles et de leurs signataires, ils ne racontent que des sottises.

  61. IBK est un vrai travailleur, il a pu redresser le pays en deux ans. Il mérite vraiment le soutien des maliens.
    Une chose est sure : c’est lorsqu’on fournit des efforts ensemble qu’il est important de prendre soin du suivis des travaux. Les maliens doivent accompagner le président dans ses difficiles tâches de la république.
    Alors Mr. le journaliste arrête tes critiques sans aucune importance lorsqu’il s’agit de la république.

  62. Si ce n’est pas les impôts et les taxes comment le pays peut fonctionner? Il faut nous raconter des choses importantes un peu. Même si vous voulez critiquer mais il faut critiquer les choses critiquables mon cher.

  63. Bien sur qu’avant de tendre la main il faut être capable de te laver le dos
    Tu nous informe rien du fonctionnement des institutions financières il y a toujours des recommandations pour bien utiliser le crédit octroyé

  64. Cet article est un article incitateur à la haine, les journalistes apatride, de mauvaise foi et corrompus se permet de manipuler la conscient des pauvres citoyens avec des stupidités de toute sorte. La stabilité politique du pays importe peu à ces journaliste affamés, ils sont tous corrompus jusqu’aux osseux. Leur objectif est de rendre service aux opposants malintentionnés en faisant circuler des informations diffamatoires, gratuites et légères.

  65. Ce petit journaliste semble un peu sous informé de la réalité du Mali, mais dommage à lui. Je pense que tous les fonctionnaires perçoivent leurs salaires normalement et régulièrement par mois, l’économie a bougé de 2,7% de PIB entre 2014 à 2015, le FMI a même approuvé la gestion de la finance malienne du dernier trimestre. Quoi de plus?

  66. Ce journaliste est un véritable cochon, le nom approprié à cet article est « Du coq à l’âme ». Il ne raconte rien de d’informatif, d’objectif et de constructif. La publication de ce genre d’article qui fait perdre au site sa crédibilité Puuuuuuufffffffff

  67. Monsieur AMADOU TALL ces faits remontent à quand 2014 donc sachez que beaucoup de reformes ont été effectuées
    Et aujourd’hui, le Mali renoue bien avec les institutions financières
    pas de crainte

  68. En matière de démocratie IBK est à féliciter car, il est allé au-delà de la démocratique. L’opposition est dans tous les conditions et dispose d’une grande part de responsabilité dans la gestion du pays (statut de l’opposition). Mais jusque-là les maliens sont resté sur leurs faim, l’opposition est nul et mal organisé.

  69. Avec IBK l’espoir est permis, Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.

    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».

    Oui, l’espoir est permis, avec des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois.

    Merci au président IBK…

  70. Je pense que cela est une proposition des partenaires économiques. Le gouvernement n’a toujours pas encore donner son point de vue sur la situation. Le gouvernement malien ne ferra jamais ce qui va à l’encontre de sa population.

  71. Les taxes et les impôts sont les premières sources de revenus d’un pays, donc monsieur le journaliste tu n’as rien dit que des bobards. Les taxes et les impôts augmentent à travers le gain de la population. Idiot il faut te renseigner d’abord avant de critiquer.

  72. Mr. le journaliste, tu mens. Je ne suis pas contant de toi.

    Voici des journalistes qui utilisent la plume afin de coller des mensonges sur le dos des autres.

    Ses journalistes saluent le nom de la presse malienne…

  73. La presse malienne a perdue toute sa crédibilité et sa dignité, parce que le manque de professionnalisme manque le plus dans ce milieu. Les journalistes maliens racontent toujours des balivernes.

  74. Démocratiquement, IBK a mis l’opposition malienne dans toutes les conditions possibles et maintenant l’opposition prend part à la gérance du pays. Mais les Maliens se plaignent toujours de l’opposition car ils estiment que l’opposition n’est pas à la hauteur car elle ne joue pas pleinement son rôle.

  75. Les hausses des impôts n’est forcément la solution. Les partenaires économiques doivent entamer des négociations avec le gouvernement, afin de très vite trouver une solution profitable à tous.

  76. Du n’importe quoi cet article. Monsieur journaliste sauf tu n’es pas informé sinon notre pays est bien à cheval avec tous les partenaires financiers. Même aujourd’hui Maroc nous a octroyé un don de 8 milliards de fcfa.

  77. Nous devons tout au président IBK, ne dites pas des n’importes quoi Mr. le journaliste, rien ne se passe qui contre les intérêts de cette nation le gouvernement veuille à ce que le pays apporte bénéfique dans tous ce qu’il fait.

  78. Ce Monsieur Touré est un menteur, il veut se faire de la poche seulement raison pour laquelle il a fait cet article commercial avec un titre polémiste qui attire l’attention des lecteurs.

  79. Les dons octroyés tout récemment à notre pays par la conférence de l’OCDE prouvent que nos autorités dirigent bien le pays et raison pour laquelle les partenaires ont cru en elles pour nous octroyer une telle somme. Bravo à monsieur le président et à tout le gouvernement !!!

  80. Que les partenaire financier prennent leurs mal en patience le gouvernement va au plus vite trouver, une solution a toute ses embrouilles. Gouvernement est conscient de la cette situation seulement que la multitude des programme ralentit l’ gouvernement dans sa gérance.

  81. De nos jours l’opposition à faillir à son devoir. L’opposition malienne a perde toute sa crédibilité car elle ne fait que attaquer le régime en place mais ne propose rien de concret. L’opposition ne doit pas que critiquer mais proposer des solutions pour une sortie de crise et bonne gouvernance du pays.

  82. L’opposition malienne est le malheur du Mali, ce sont les premiers ennemis jurés du président de la République mais aussi du Mali tout entier. Honte à vous.

  83. Grace à IBK et son gouvernement, les partenaires techniques et financiers du Mali sont de nouveau de retour au Mali. Allez-y au nord, vous verrez les nombreux partenaires qui contribuent au développement de ces localités.

  84. L’opposition malienne a beau fait, elle ne peut pas déstabiliser ce pays. Contrairement à vous, selon me constants, l’accession d’Ibrahim Boubacar Keita au pouvoir à ouvert la voie aux partenaires techniques et financiers du Mali. La visite d’Etat en est la preuve.

  85. Deux ans n’est pas deux mois encore moins deux jours, au lieu de vous en prendre à ceux qui ont passé dix à la tête du sommet sans pourtant réalisé la moindre inquiétude des maliens. Vous préférez passer tout votre temps à critiquer celui-là même, qui essaie à tout prix de sauver le Mali.

  86. Si vous estimez qu’en deux ans le président IBK n’a pas travaillé, comment qualifierez-vous la prévision 36% des 200 000 emplois promis par IBK pour ce quinquennat. Le Mali s’acquitte ses dettes intérieures pour relancer l’économie, avec le payement aux banques et aux particuliers de la somme de 500 milliards de nos francs en l’espace de six mois. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal. Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».
    Des projets structurants pour sortir des villages du noir, de l’obscurité, avec tout l’impact que l’électrification peut apporter, en termes de développement, de sécurité et de joie de vivre dans une agglomération. L’enseignement supérieur se modernise, les examens se crédibilisent davantage, les bourses sont distribuées dans la plus grande transparence, performance jamais égalée au Mali. armée nationale, auparavant dans un dénuement total, est en train d’être équipée, doucement mais sûrement.
    Avec la Loi de programmation militaire, soit 1500 milliards de nos francs sur 5 ans. Ses primes et autres avantages ont également connu une hausse sensible. La lutte contre la corruption, qui anéantit tous les efforts du gouvernement, est bel et bien engagée. La volonté politique et la détermination du chef de l’Etat à combattre ce fléau ne font l’ombre d’aucun doute. Tous les dossiers à son niveau ont été transmis à la justice.
    Franchement dit, il n’y a plus rien à dire. Qui dit mieux !!!!

  87. Donc, si je comprends ces opposants sont tout à fait prêts à détruire ce pays. Mais c’est absurde, il faut penser à l’avenir du Mali et non au président IBK. Ce monsieur fut choisi par le peuple malien pour sauver le Mali si vous ne pouvez pas l’aidez. De grâce laissez-le travaillé dans la tranquillité.

  88. A bas MODIBO SIDIBE le pédophile
    A bas SOUMAILA CISSE le voleur
    A bas TIEBILE DRAME le cochon, le #Petit Monsieur
    A bas l’Opposition Malienne
    Vive Un Mali uni et fort

  89. Laissez-nous tranquilles avec vos conneries chers journalistes crève de la faim. Le président de la république et son gouvernement son tous de bon hommes politique déterminés encore pour le progrès de cette nation sans peur et pitié envers ce qui vont tenter d’enfreindre cela.

  90. Le mensonge est devenu une sorte de plume chez les journalistes maliens d’aujourd’hui. Il ne ratant aucune occasion pour mentir à fin qu’ils puissent se faire de la popularité. Ce n’est pas la bonne manière de se faire une cote de popularité. Elle n’est pas digne. 😀 😀 👿 👿

  91. Malien et fier de l’être, Mandé Massa je suis fier de vous. Tout homme qui a la baaraka de ses parents ne tombera jamais. Vos ennemis ont beau fait, ils ne peuvent pas vous nuire. Remercie vos parents chaque jour que Dieu fait surtout votre maman. Lieu de vous rappeler ce vieil adage de notre pays, l’être est le reflet de sa maman. C’est-à-dire le sort d’un être dépend de la nature de sa maman. Croyez-moi, votre maman a su être à la hauteur. Niyé denw féré sonkon kélén naa dimi bédo bafaka. Soundiata Chii IBK vous êtes différent de vos autres. Les jaloux finiront bien par vous acceptez, car Allah son nii mogo son tékelen yé. Malidenw djigui, la flamme de la paix et de la stabilité du Mali, les maliens vous seront à jamais reconnaissant IBK. Ko foyi tila, président lafia lenden.

  92. Il faut être un malade mental pour participer à la destruction de son propre pays. Voilà ce que l’opposition malienne pose comme acte contre l’avenir du Mali. A force de se sentir délaissé par le peuple malien, à force de voir le président Ibrahim Boubacar Keita élu avec un score de 77, 66% du jamais vus au Mali. A force de voir le succès rayonnant que le Mali est en train de connaitre sous le régime IBK. L’opposition malienne ne veut plus se limité aux journalistes affamés maliens. Elle incite aussi la jeunesse à la révolte.

  93. Un Peuple-Un But-Une foi, c’est dans ce cadre qu’on doit agir et non dans le critique ou dans l’égoïsme. Ce pays a besoin de nous tous. Critiqué le président de la République ou un quelconque membre de sa famille ne nous amène point de l’avant. Au contraire cela ne fera que refluer le pays.

  94. Le tout nouveau bureau de l’Assemblée national a été mise en place. Cela dans la calme et sans aucun amalgame entre qui que ce soient. Les militants du Rpm ont fait une prise de conscience sur la scène politique. Ils ont maintenant compris que ce ‘est pas le moment de se déchirer à cause du pouvoir. 👿 👿 💡 💡

  95. Même étant en France, IBK a été reçu par les partenaires. Donc, M.le journaliste, pensez-vous que les maliens sot naïfs pour vite croire à ce que vous dites dans cet article. Non je ne pense pas que cela soi possible. Les citoyens sont maintenant au courant de ce que vois faites dans les journaux contre ce pays. 😆 😆 💡 💡 💡

  96. Lors de sa visite d’Etat en France, le chef Suprême des armées a eu un rencontre avec les bailleurs de fonds pour le financement de certains projets de Société. C’est de la sorte que nos journaliste font révolter le peuple contre le président. Ce n’est pas du tout bien ce que vous faites.

  97. Arrêtez de mentir au peuple minable journaliste? Les partenaires n’ont coupé aucun lien avec le Mali. Récemment certains de ces partenaires se sont même engagés à financer la paix. Donc que ces financements partent dans le nord ou restent au sud c’est le Mali qui est le bénéficiaire. 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  98. Le Mali traite toujours avec les partenaires techniques et financiers. Je me demande en longueur de journée ce que nos éditeur gagnent sir chaque article de diffamations contre le président de la république? Les 3/4 des articles sont sur le chef de l’Etat. Nous savons tous que les partenaires sont avec IBK dans ces actes. :mrgreen: :mrgreen: 🙄 🙄 😈 😈

  99. C’est le putsch de 2012 qui a fait que les partenaires du Mali sont rentrés dans leur bercail et ont coupé tous les liens avec notre Etat. C’est uniquement cela qui est à la base de la colère des PTF. Je fait tellement confiance à la personne d’IBK que je sis sûr qu’il parviendra à regagner la confiance de PTF.

  100. L3e fait que les partenaires techniques et financiers ne veulent plus financer dans notre pays n’est pas du tout de la faute du régime en place. Celui-ci a hérité de cela. Laissez-moi vous dire que depuis le coup d’Etat jusqu’aujourd’hui, le Mali traite avec peu de partenaires techniques et financiers. Pourquoi toujours tenir IBK responsable de ce qu’il n’a pas fait?

  101. Les journalistes de cette nation font vraiment de la peine. Il n’y a pas de hausse des taxes, impôts, dédouanements et autres. Il faut juste reconnaître que la crise n’a rien laissé dans les caisses de l’Etat. Donc il fallait momentanément hausser ces taxes, impôts et consorts pour sauver le pays. 🙄 🙄 😈 😈 😈

  102. C’est IBK lui-même qui provoque l’enlisement.
    Est il capable de l’éviter?
    Qu’il prenne des mesures contre ses beaux parents qui gravitent autour de lui.De véritables charognards qui sucent le sang des maliens.
    Est il suffisamment patriotique pour prendre «des décisions difficiles» contre ses proches?
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

Comments are closed.