Le panafricaniste Amadou Diallo : « Le franc CFA est un virus, un cancer incurable pour tous les pays qui l’utilisent »

7

Samedi 23 février 2019, le Mali célébrait à l’instar des autres pays, la journée internationale contre le F CFA. À cette date, le meeting qu’organisaient les membres de « urgences-panafricaniste Mali » à la bourse de travail a été empêché par la police sous prétexte qu’il n’était pas autorisé. Malgré cet état de fait, le chargé du volet communication, information et sensibilisation de ‘’urgences-panafricanistes-Mali », Amadou Diallo, a saisi cette occasion pour lancer un message.

Malgré l’interdiction du meeting, Amadou Diallo, membre de la commission de communication, d’information et de sensibilisation de « urgences panafricanistes-Mali », s’est prononcé sur cette journée.

A l’entame de ses propos, il a trouvé irréfutable l’argument tenu par la police consistant à soutenir que la demande de la tenue du meeting n’avait été adressée aux membres de la bourse de travail qu’à deux semaines avant la cérémonie. Dans la foulée, Amadou spécifie que l’unique objectif du meeting était de dénoncer le franc CFA en tant  que « virus » pour les pays qui l’utilisent. «Tant qu’on est dans cette monnaie, l’Afrique n’ira nulle part. Le franc CFA est un virus, un cancer incurable pour tous les pays qui l’utilisent. La France nous l’a imposé depuis 1945 et elle ne nous l’a pas imposé comme ça. Elle s’est inspiré d’une technique utilisée par les Allemands pendant leur occupation de l’Europe au moment de la Deuxième Guerre mondiale », précise-t-il avant d’ajouter : « Les allemands ont tiré beaucoup de profits dans ça. Raison pour laquelle  De gaulle a instauré cette monnaie en Afrique pour un seul objectif : piller les ressources de l’Afrique de façon systématique et gratuitement ». Selon Amdou Diallo,  pour «  combattre le système de F CFA », et «  mettre fin à la France-Afrique, à nos accords de défense voire les conneries que l’occident est en train de causer chez nous aujourd’hui», il faut sortir de cette monnaie. Dans la poursuite de ses idées, le panafricaniste indique aussi que « L’Afrique ne tirera rien dans cette coopération et exploitation d’esclavagisme déguisé en France-Afrique ».

Pour M. Diallo, le F CFA n’est qu’un cancer, et la preuve à cela, a-t-il rappelé, est la nuance qui se trouve de nos jours entre les pays qui utilisent cette monnaie et ceux qui ne l’utilisent pas. « La preuve, les pays qui étaient dans cet accord de F CFA comme  le Maroc, la Guinée, la Mauritanie sont tous sortis pour des raisons que ça ne fait pas leurs affaires. Donc, dit-il, que les gens le croient ou pas on n’a aucun avantage dans l’utilisation du F CFA ».

Selon toujours le panafricaniste, ce F CFA est une monnaie conçue par la France qui ne tire profit qu’à elle seule. Dans sa logique de panafricanisme, Diallo rappelle aussi que « toute nation qui n’utilise pas sa monnaie n’est pas souveraine, car ajoute-t-il, la souveraineté d’une nation commence d’abord par la maitrise de sa langue, ensuite la monnaie. (Si tu n’as pas ta monnaie, tu ne maitrises rien), nos présidents sont sous l’emprise absolue de la France dû à ce  FCFA, le marionnettisme de nos dirigeants est également dû à ce problème de F CFA». Et d’ajouter : « Puisque c’est la France qui fabrique la monnaie, elle décide donc de ce qui doit  être envoyé au Mali ou d’autres pays qui font usage de cette monnaie. Même le fait de dire que c’est elle qui choisit nos chefs d’État est dû à ce problème ». Selon lui, si on arrive à laisser cette monnaie, tout le monde verra ce que la France deviendra. « Elle occupe le 7e rang économique du monde aujourd’hui ; mais le jour où l’Afrique va se débarrasser de cette monnaie, la France se retrouve au 25e rang ».

Parlant de l’interdiction du meeting, Amadou Diallo dit n’avoir jamais vu un président « autant médiocre, apatride, démagogue, pantin comme Ibrahim Boubacar Keita ». « C’est lui qui disait que ATT n’était pas un démocrate. Mais depuis qu’il est venu au pouvoir, il n’y a que des interdictions de manifestations qui se sont de plus en plus multipliées. IBK est « un dictateur déguisé en démocrate ».Il n’est vraiment pas un président. « Il fait honte à tout le monde ». Mais qu’il comprenne quelque chose, le mal retourne toujours à celui qui le fait. Qu’il croit en Dieu ou pas, celui qui ne croit pas à Dieu, croit néanmoins que le temps existe puisqu’il sait que le temps est le second nom de Dieu. « IBK n’a aucun sens d’un religieux», exprime le panafricaniste.

Mamadou Diarra 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. On nous a vendu comme des moutons, des chevres et des boeufs dans les Ameriques a travers le Commerce Triangulaire ou la “Traite des Noirs”, on nous a colonise pendant des decenies et après nos independances on a mis sur place le CFA pour nous exploiter a vie, quel Africain peut accepter cette situation sinon qu’il n’est pas le fils de son pere. Il est illegitime!

  2. Non seulement la monaie de singe franSSaise : le franc des colonies franSSaises d’afrique est un cancer, mais c’est tout le système de domination et prédation franSSais est aussi un cancer !!!

    L’eveil des consciences continue pour libérer de l’occupation franSSaise :
    -a bas l’armée criminelle pédophilee inpunie franSSaise
    -a bas la francofolie
    -a bas la monaie franSSaise le franc des colonies franSSaises d’afrique
    -a bas tous les dirigeants fougaridens comme le rat ouatarRAT, le mex tres sall de d’akar, le soulard de bamako, les dictateurs francofous

  3. CENSURE…????

    POURQUOI LE POST NE PASSE PAS ???

    La realte’ cruelle est que l’ africain francise’-arabise’ est un eleve eternel : c’ etait meme le but ultime de la francisation et l’ arabisation du negre.

    Aucun besoin de monnaie de la cedeao-francafricaine .

    Pas besoin de monnaie unique pour la cooperation economique: une monnaie commune suffit, a’ cote’ des monnaies nationales soutenues par les banques centrales nationales avec des politiques monnetaires nationales .

    L’ architecture monetaire de la defunte zone-franc doit obligatoirement opter pour la cryptomonnaie comme monnaie commune(pas monnaie unique).

    Les monnaies nationales aussi doivent etre adosse’es a’ une crypto-valeur elle meme lie’e a’ une combinaison balance’e de matieres premiere, performances industrielles, performances agricoles et services.

    La politique monetaire consistera a’ definir operativement -adaptivement la balance mentioone’ ci-dessus et a’ lutter contre l’ inflation cause’e par la paresse des negres-francise’s-arabise’s.

    La creation monetaire doit etre re-nationalise’e : ceci est une obligation naturelle , voire divine, pour supprimer a’ jamais l’ esclavage monetaro-financiere mondialise’ -internationalise’ .

    L’ euro comme monnaie unique de certains pays europe’ens est le probleme socio-economique numero 1 de ces pays.

    La monnaie unique en zone Fcfa etait dicte’e par le seul souci francais d’uniformiser sa main-mise sur vie politico-economique et financiere de ses colonies. Nous ne disons pas ex-colonies, mais colonies tout simplement.

    La decolonisation finira avec l ‘ abolition pure et effective de la monnaie unique Fcfa et la creation des monnaies nationales couple’es a’ une monnaie commune dans le seul but de cooperation sous-regionale.

    Donc, mr simulacre de verite, cesse d’ etre un eleve eternel et commence a’ penser et agir de ton propre chef, et dans l’ interet supreme de ton pays.

    NB: La cryptomonnaie nous protege contre les sabotages monetaires des forces esclavagistes exogenes connus et ayant sabote’ le monnaies nationales des pays juge’s trop independentistes: guine’e conakry, mali,…, la semaine passe’e des cargaisons de fausse monnaie venezuelienne imprime’e en grande bretagne ont transite’ au liban en destination de la colombie, voisine du Venezuela.

    Pourquoi au Mali personne n’ ose parler ouvertement du sabotage meurtrier du franc malien sous Modibo Keita ???

  4. @Malien ne confondons pas les choses. il y a des chose à prendre chez les autres et des choses à rejeter. Pour la monnaie il est évident que le CFA n’arrange aucun pays africain. Imaginez un instant que vous soyez très riche mais que votre argent se trouve dans un porte feuille gardé par un colosse qui met son pied sur votre coup en plus. que répondriez vous s’il vous impose son opinion? Nous sommes dans le même cas avec le CFA, pour la langue c’est toujours un vannage de parler la langue de l’autre, en effet nous pouvons parler entre nous sans nom faire comprendre épar les blancs tandis que nous les comprenons donc ils ne peuvent nous tromper çà ce sujet. sauf si nous nous comportons en sous-homme comme ibkalamité, ado et autres larbins français n Afrique. Concernant le habits il est clair que nous pouvons nous habiller à notre façon avec nos issus locaux comme le bogolan à l’image du Burkina qui a adopté le “faso danfani”. Même le président Roc caboté s’habille un paysan de Gorom-Gorom et ça c’est quelque chose! Tout à l’opposé de nos princes qui s’habille en bazin et costumes tous les jours, comment voulez vous qu’ils sachent ce dont souffre le peuple?
    Conclusion il faut une révolution, un soulèvement populaire contre nos dirigeants actuels et la france dans un même élan pour quitter le f CFA et mettre fin au néocolonialisme. comment comprendre sinon que des dirigeants incapables de ire non à la france interdisent à la société civile de manifester contre le CFA au lieu d’en profiter et de les soutenir. Nous disons à nos gouvernants laissez nous agir si vous n’êtes pas capables de vous assumer devant vos patrons français, le peuple se chargera de transmettre le message et vous emportera à votre minable france.

  5. Comment voulez vous que le français de nationalité IBK renonce au franc de son pays la france le drame c ‘est que même Soumi qui prétend être chef de l ‘opposition n a jamais dénoncé IBK pour le franc cfa, parce-que peut être lui aussi comme la plupart de nos dirigeants corrompus ont la nationalité française et ds biens en france ou sont actionnaires soit a ORANGE ou TOTAL ou Canal plus
    le peuple doit se réveiller pour boycotter purement et simplement cette monnaie de singe
    que les spécialistes de la question lui montre comment s y prendre et s en est fini

  6. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. It was European racism that created CFA franc in 1945 plus it is racism that have preserved it since that inception. This racism is not in Ubuntu best interest thus at its base is just cause to void not only CFA franc but also treaties, contracts plus constitutions devised under CFA franc influence.
    Ubuntu must prepare plus act for soon to come giant step forward in living conditions.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka gue.
    translationbuddy.com

  7. Monsieur Diallo,
    Vous avez raison, le temps finira par lui ratraper (IBK).
    “On ne fait rien pour rien”. Si la France n’avait pas de profit à tirer de cette monnaie, elle ne l’aurait pas créée. C’est juste une autre façon de nous exploiter lorsqu’on parle d’indépendance. Comment peut-on être indépendant quand on parle la langue des blancs, on porte leur habille, on les imite en parole, en comportement, en bêtises, etc., on ne fait rien de nous même?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here