Affaire SOMILO-SA contre Aliou Diallo : La Cour suprême déboute Somilo-SA

0

La Cour suprême du Mali a donné raison, la semaine dernière, à l’entrepreneur Aliou Diallo dans le contentieux qui l’opposait à la société minière de Loulo (Somilo-SA). Après ce verdict de la plus haute juridiction de notre pays, Aliou Diallo souhaite être mis dans ses droits.

Selon Aliou Diallo, un jeune entrepreneur originaire de Kéniéba, son entreprise, qui travaillait avec la société minière de Loulo (Somilo-SA), était devenue la convoitise de certains cadres de ladite société. «La société minière de Loulo me vendait de la ferraille. Au moment où mes affaires prospéraient, des cadres de la société Somilo-SA ont voulu prendre le contrôle de mon entreprise avec la complicité de certains de mes employés.

Ils m’ont vendu de la ferraille et m’ont octroyé un marché d’un montant d’environ 60 millions de FCFA. La ferraille qu’ils m’ont vendue était stockée en dehors de la ville. Après, ils m’ont dit de ramener les ferrailles à l’usine sous prétexte qu’il y avait un rouleau de câble qui a été volé», a-t-il déclaré.

C’est ainsi que la société minière de Loulo et l’entrepreneur Aliou Diallo se sont retrouvés devant la justice à Kayes, qui a donné raison à Aliou Diallo. «Au tribunal de Kayes, la société Somilo-SA m’avait demandé de payer 700 millions de dommages et intérêts. Mais les investigations de la gendarmerie ont prouvé que c’est un autre entrepreneur qui avait volé le rouleau de câble. La justice a rendu sa décision en condamnant le voleur du rouleau de câble à payer les 700 millions de FCFA à la société  minière de Loulo», a ajouté Aliou Diallo.

Après cette première décision de justice, la société minière de Loulo a fait appel devant la Cour suprême qui a confirmé, la semaine dernière, la décision rendue par le tribunal de Kayes. L’entrepreneur,  Aliou Diallo, dont les factures impayées étaient bloquées par Somilo-SA, pendant tout ce temps, souhaite être mis dans ses droits.

Abdrahamane Diamouténé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here