Mali : Barrick a payé un dividende combiné pour le complexe Loulo-Gounkoto de $80 millions au cours du trimestre

4

Les responsables de la société minière Barrick Gold Corporation, à travers son complexe minier Loulo-Gounkoto, ont dévoilé le 27 avril 2021 face à la presse, les résultats obtenus par la société malgré le contexte sanitaire difficile au Mali. Selon Mark Bristow, président et directeur exécutif de Barrick Gold Corporation, la troisième mine souterraine du géant complexe aurifère Loulo-Gounkoto de Barrick Gold Corporation a atteint son premier niveau d’extraction et devrait commencer à livrer des tonnes de minerais à l’usine au cours du trimestre en cours.

Dans le même temps, une étude de préfaisabilité a été lancée pour deux autres mines sur le permis de Loulo: une exploitation souterraine à Loulo 3 et une grande mine à ciel ouvert à Yalea Sud. Selon Bristow, ces projets ajouteraient des sources d’exploitation minières et amélioreraient la flexibilité de l’alimentation de l’usine, fournissant un soutien supplémentaire au solide plan décennal du complexe. Pendant ce temps, les programmes d’exploration conçus pour remplacer les réserves épuisées continuent de donner de bons résultats.

« Le complexe a produit 193,014 onces d’or au premier trimestre et est en bonne voie pour atteindre son objectif annuel de 640,000 à 700,000 onces1. Compte tenu de sa solide performance et du prix de l’or relativement élevé, le conseil d’administration de la coentreprise a payé un dividende combiné pour le complexe Loulo-Gounkoto de $80 millions au cours du trimestre » a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Bristow a déclaré que le complexe continuait à investir dans le développement de la communauté locale. L’une de ses dernières initiatives est le programme Accelerator, qui forme les petits fournisseurs et prestataires de services dans tous les aspects des affaires afin de leur permettre de se développer et de se diversifier.

« Loulo-Gounkoto reste un pilier de l’économie malienne ainsi qu’un moteur du développement économique local. Au cours des 24 dernières années, Barrick et son ancienne société Randgold Resources ont contribué à l’économie à hauteur de $7.7 milliards, dont $3 milliards à l’État sous forme de dividendes, d’impôts et de redevances. Notre partenariat de longue date avec le pays et ses habitants témoigne à quel point une relation de ce type peut être mutuellement bénéfique, » a-t-il laissé entendre

ATD

 

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Tienkafo, tant qu’on ne donne pas à césar ce qui lui appartient, ce sera toujours comme çà. L’exploitation minière est une affaire de connaisseur et de vrai professionnel. Un Ingénieur en exploitation minière ou Ingénieur des Mines est différent d’un Ingénieur géologue, d’un Ingénieur en Minéralurgie ou Ingénieur en valorisation, d’un Ingénieur en arpentage ou Ingénieur topographe, d’un Ingénieur en génie civil. Au Mali, on met tout ce beau monde dans la même moule, tout en donnant la part belle aux Ingénieurs géologues (provenant de l’ENI de Bamako) qui n’ont aucune notion de base en geostatistique, en économie minière, en gestion des projets miniers, en mécanisation minière, en législation minière, en hydrogeologie qui sont enseignés dans les grandes écoles des Mines à travers le monde et pour ton information, le Mali étant troisième producteur d’or en Afrique, n’a pas d’écoles des Mines et ne donne pas la possibilité aux nouveaux bacheliers et aux cadres de l’administration minière d’aller faire des études de Mines ou aller se recycler à l’université de Cape Town en Afrique du Sud ou à l’université d’Accra au Ghana. Il y a aussi un facteur très important que le Mali ne maitrise pas, c’est le facteur linguistique, car tout est dit en anglais et traduit ensuite en français et la langue parlée au Mali est le français.

  2. 700.000 onces d’or correspond à 19.845 kg d’or soit près de 20 tonnes d’or pour cette seule mine d’or en UNE ANNEE SEULEMENT d’exploitation. Le prix d’1 once d’or est de 1 461,06 € soit 1 022 742 000 € ou 670 918 752 000 FCFA pour cette seule mine d’or au Mali. Je vous laisse faire le calcul pour le reste des autres mines qui exploitent l’or du Mali au nombre de 13 (actives). Le vol à ciel ouvert et sans vergogne pendant que le malien moyen croule sous la pauvreté. LE MALIEN MERITE SON SORT SI ON DOIT S’ASSEOIR ET REGARDER LES AUTRES NOUS DEPOUILLER DE TOUT SANS QU’ON NE BOUGE LE PETIT DOIGT.
    Quelle honte!!!

  3. In terms of mining production it is good report but in terms of Malian or/ plus African business people it is shameful report that show unnecessary ass kissing of foreign business people or/ plus stupidity is in abundance in Mali. Malians should possess absolute control of those mines plus those mines good production. Mind set of kissing foreigners asses while you make them richer above your share is mind set acquired through embracing foreign cultures plus religions of Christianity, Hinduism plus Islam as if they are more deserving of your property as oppose to what you deserve it. When I get home will I get that kind of ass kissing? Likely no being I am Negroid plus it appear members of Malian so called elite believe only Caucasians deserve that kind of ass kissing.
    In nutshell point being made is there is excess amount of know how, ability plus financial resources in Mali or/ plus Africa for this mining to have been Malian or/ plus African business venture exclusively. Very very poor leadership fail to make it that. Are there any large gold mines in Mali that are exclusively Malian or/ plus African venture? There should be several.
    Stupid is what stupid do. This world do not give stupid break.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • You are absolutely correct sir, we malians deserve what is happening to us. Because of our cowardice and “balllessness”, crooked fuckin’ thieves are robbing us in the daylight while we ain’t doing shit about it.
      Shame on us!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here