Production aurifère au Mali : B2GOLD pèse 90 milliards de FCFA dans le budget

0

Le nouveau leader de la production aurifère avec une participation de 20% pour l’Etat malien dont 10% constitue une participation gratuite, a organisé une rencontre avec les hommes de media sur les récapitulatifs de ces actions en 2019 et ces actions à l’horizon 2020 à son siège à la cité du Niger. Le Directeur Pays M. Mohamed Diarra était présent, assisté de ses collaborateurs.

La société canadienne B2Gold, qui extrait depuis 2017 de l’or de Fekola (sud-ouest du pays), prévoit d’y réinjecter 50 millions de dollars pour « moderniser » ses moyens de production et augmenter son rendement.

La mine d’or de Fekola est officiellement entrée en activité le 3 février 2018, traitera à l’horizon 2020 600.000 onces d’or, principalement en raison de l’expansion du parc minier soit une production de plus de 10 tonnes d’or par an. Elle génère 1896 emplois, dont 95 % sont occupés par des Maliens parmi lesquels 60 % sont des ressortissants de Fékola voire Kenièba ou même la région de Kayes.

Dans le cadre la RSE, B2Golda réinstaller le village de Fadougou qui était adjacent à la principale fosse de Fekola, sur une superficie de 110 hectares avec 28 km de routes, 4 pompe à eau solaires et 2 manuelles, réseau d’eau potable de 7 km, plus 700 structures etc. pour un montant global de 50 millions de Dollar.Bien que la réinstallation du village ne soit pas une exigence du permis de construction, ce projet de réinstallation a été décidé de commun accord en concertation avec les membres de la communauté locale et le gouvernement. Cette décision a été prise en raison de la proximité du village avec le site minier, des risques sociaux potentiels et de la possibilité d’améliorer le bien-être de la communauté. Un plan d’action de réinstallation (RAP) et programme EIES spécifique à la réinstallation ont été élaborés et soumis aux autorités nationales – conformément aux meilleures pratiques internationales.

Au total, 3272 personnes (913 ménages) ont été déplacées vers le nouveau village. Les réalisations concernent aussi une école composée de 9 salles de classe, un Cscom avec une salle de maternité, une mosquée, un système d’adduction d’eau et un marché.

Les ressources tirées de l’or représentent 22,0% des ressources totales dans le budget 2019, soit un montant de 401 milliards de FCFA contre 384 milliards de FCFA dans le budget rectifié 2018. Les ressources de l’or se repartissent entre les recettes fiscales 374 milliards contre 355 milliards en 2018 et les recettes non fiscales 27 milliards contre 28 milliards en 2018.

L’or est, depuis plus d’une vingtaine d’années, le premier produit d’exportation, loin devant le coton et le bétail sur pied.

La production annuelle moyenne est de 50 tonnes et les réserves sont de 658 tonnes, selon la Direction nationale de la géologie et des mines (DNGM).

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here