Le ministre du Développement Rural à l’Office du Niger : Mise en eau de 700 ha réhabilités, de 400 ha aménagés et des équipements agricoles pour les paysans

0

Pour sa toute première visite en zone Office du Niger, le nouveau ministre du développement rural, Modibo Kéïta est venu soulager les exploitants agricoles. Durant son séjour de 48h (du 9 au 10 juillet 2021), il a sillonné les zones de production de Kolongo et de Molodo pour la mise en eau de 700 ha pour la première zone et 400 ha pour la seconde. Dans cette même zone, des équipements agricoles ont été offerts aux GIE par l’Office du Niger sur financement de la BOAD. Aussi, la Direction de l’Office du Niger, pour encourager les meilleurs producteurs, a procédé à la remise des prix. Au cours de son périple, le ministre était accompagné du Président Directeur Général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté, du Président de l’APCAM, Sanoussi Bouya Sylla et d’une forte délégation.   

 

A Kolongo, première étape de la tournée du ministre du Développement Rural, le vendredi 9 juillet dernier, les populations de cette zone ont exprimé toute leur gratitude à l’endroit de l’Office du Niger et aux plus hautes autorités du pays pour leurs accompagnements constants aux exploitants agricoles.

Les travaux de réhabilitation des 700 ha en question, ont été financés sur fonds propre de l’Office du Niger à hauteur de 1 724 000 000 F Cfa. Les travaux qui ont démarré le 19 décembre 2020. Ils ont concerné le partiteur K1 de Kokry dont les travaux de finition restent deux régulateurs, certains arroseurs et drains, permettent d’atteindre plus de 3 800 tonnes de riz paddy, 1 400 tonnes de production maraîchère, mais aussi et surtout de sécuriser les champs et les villages face aux inondations.

Face une telle initiative, le ministre du Développement Rural, Modibo Kéïta s’est exprimé en ces termes : « Je suis aujourd’hui un ministre comblé. Je viens assister à la mise en eau des 700 ha exécuté à 80% afin de permettre aux paysans d’entamer la campagne agricole de cette année. Les 20% qui restent des travaux sont des réalisations subsidiaires qui ne peuvent pas empêcher l’exploitation des terres cette année ».

A Molodo, seconde étape de la tournée, le samedi 10 juillet dernier, les populations de cette zone ont également salué la mise en eau des 400 ha aménagés financé par la BOAD et l’Etat malien à hauteur de 1. 426. 000.000 de FCFA.  Les travaux ont débuté le 11 février 2020.

Selon Moctar Zongo, porte-parole des bénéficiaires : « le consensus et l’impartialité ont prévalus dans la répartition des parcelles aménagés. Les représentants des 36 villages bénéficiaires étaient tous présent et mieux, 28 femmes veuves ont bénéficiers des parcelles. »

De son côté, le Président de l’APCAM, Sanoussi Bouya Sylla a déclaré ceci : « Je suis particulièrement satisfait, au regard des commentaires des paysans qui ont soutenu que le travail a été bien fait de part et d’autre : réhabilitation et attribution des parcelles avec leur participation du début à la fin des processus. C’est tous ce que l’on recherche en tant que représentant des producteurs ».

Et dans le cadre des mesures d’accompagnement du même projet, 18 GIE regroupant 180 jeunes et femmes ont reçu des équipements agricoles. Le coût de ses équipements composés des motoculteurs, semoirs, batteuses et autres s’élève à un peu plus de 153 millions de franc CFA financé la même banque.

En marge de ces activités, des prix aux meilleurs producteurs et organisations paysannes qui s’évertuent à améliorer le rendement au-delà de 8 tonnes à l’hectares. Pour cette année les prix sont composés de semences, intrants et de sommes allant de 300 000, 600 000 à 1 372 000 000 franc CFA.

En conclusion, le ministre du Développement Rural, Modibo Kéïta a soutenu que « la mise en cohérence de la mise en eau de ses réhabilitations des 700 ha à Kolongo et 400 ha à Molodo en plus des équipements agricoles et semences et intrants permettront d’augmenter la production et la productivité de riz pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.

Notons que le ministre de Développement Rural a profité de sa tournée pour visiter le pont-barrage de Markala qui est au cœur du système d’irrigation de l’Office du Niger et pour rencontrer les cadres des services régionaux relevant de son département.

 

SCOM-ON

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here