Pour exiger la satisfaction de leurs doléances : Le Groupement des transporteurs et conducteurs routiers en grève de 72heures à partir du 12 octobre

1

Le Groupement des transporteurs et conducteurs routiers du Mali sera en grève à partir du 12 octobre 2022.

 Dans moins de dix jours, le Groupement des transporteurs et conducteurs routiers du Mali observera une cessation de travail de 72 heures à compter du 12 octobre prochain. Cette grève, selon le Groupement est consécutive à l’ « épuisement de toutes les voies de recours administratives pour être entendu auprès des autorités compétentes sur leurs doléances ». Après cette phase si rien n’est fait, le Groupement ne compte pas baisser les bras. « Nous allons poursuivre la grève jusqu’à satisfaction », affirme-t-il.

Le Groupement des transporteurs routiers exigent des autorités : l’arrêt des tracasseries routières (Police, Gendarmerie, Douane, Eaux et forêts) ; le respect strict de l’arrêté interministériel portant loi 0711-0712 ; la réglementation des motos taxis-triciclystes. Aussi, ils demandent au sein du cadre de concertation, la représentativité de leurs 10 délégués. Ce n’est pas tout. Les transporteurs et conducteurs routiers demandent l’exonération du dédouanement des nouveaux véhicules de transport ; demandent des pourcentages par rapport aux paiements des péages ; des parkings pour les gros porteurs ; l’arrêt immédiat de la poursuite des véhicules par les motards.

A.S.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. A quand la grève des passagers des transports en commun pour exiger plus de considérations de la part des chauffeurs et de leurs apprentis qui tambourinent plus que de raison et à tous moments pour charger ou décharger ces kiosques motorisés que constituent nos minibus. Les passagers peuvent exiger que les contrôles techniques soient de rigueur pour éviter que les véhicules roulent sans freins, sans phares et sans feux rouges bien entendu sous le regard complice du policier en faction plus préoccupé par sa recette journalière à lui que par la sécurité des malheureux passagers.
    Le plus cocasse est que les chefs de ces policiers sont régulièrement félicités.
    De qui se moque-t’on ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here