Edito : la République des colonels !

6

La République des impitoyables a laissé place à celle des colonels. L’administration malienne est malheureusement militarisée au moment où le pays fait face à une insécurité récurrente et grandissante et à une guerre contre les envahisseurs. 17 gouverneurs dont 13 militaires (colonels) ont été nommés pour les 20 régions que compte le pays. Ces nominations qui prennent en compte le nouveau découpage territorial du pays sont très militarisées. Décriées par la classe politique et les organisations des droits de l’homme, elles interviennent après l’occupation de presque tous les postes régaliens au sein du Gouvernement (Vice-présidence, Défense, Sécurité, Administration territoriale, Réconciliation nationale) par les militaires putschistes. Au moment où l’occupation des postes stratégiques du gouvernement de transition est de plus en plus contestée par la classe politique, les officiers sont encore nommés à la place des civils comme représentants de l’Etat dans 11 régions du pays. Il s’agit notamment des régions de Kayes, Koulikoro, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal, Niono, Nara, Bougouni, Koutiala et San. Apparemment les militaires (les colonels en majorité), censés être sur le terrain,  occupent déjà tous les leviers du pouvoir. Qui ira faire la guerre ?

Après la mainmise sur tous les leviers de l’administration, le CNSP veut aussi siéger en grand nombre au sein du Conseil national de transition (CNT) et y occuper la présidence. Bienvenue à la République des colonels !

L’emprise des militaires sur tous les leviers de la transition laisse planer de sérieux doutes sur la sincérité  de la junte qui doit remettre le pouvoir aux civils au terme des 18 mois. Que cachent le vice-président Assimi Goïta et ses acolytes qui détiennent la réalité du pouvoir ?

Depuis leur arrivée au pouvoir, c’est l’insécurité grandissante partout au Mali. Leur attitude pousse de nombreux maliens à se demander si le Rambo de Farabougou (Assimi) n’a pas un plan qui consisterait à prolonger cette transition et préparer une candidature à l’élection présidentielle pour ensuite rester au pouvoir. En tout cas, les agissements des putschistes qui accaparent tous les leviers d’un pouvoir qu’ils ont pris suite à la haute lutte du peuple contre le régime impitoyable d’IBK ne présagent pour l’instant rien de bon pour le nouveau Mali auquel les Maliens aspirent tant. A mon humble avis, je pense que notre peuple est face à un complot. Il faut donc un sursaut national pour un éveil de conscience profond afin de sauver notre bien commun, le Mali.

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Sangre
    Il suffit que les jeunes se posent une seule question pour comprendre que MOUSSA TRAORÉ a été un piètre président et ALPHA OUMAR KONARE un très bon président.
    Pourquoi MOUSSA TRAORÉ a été chassé du pouvoir par un mouvement populaire alors qu’ALPHA OUMAR KONARE a passé le témoin à un président élu proprement par les maliens?
    En répondant à la question les jeunes vont comprendre que MOUSSA TRAORÉ a tellement asséché les caisses de l’État par népotisme d’État qu’il n’y avait rien pour payer les fonctionnaires;qu’il était obligé d’aller mendier chez les arabes pour renflouer le trésor public;que c’est ALPHA OUMAR KONARE qui a remis l’économie sur pied multipliant par x le produit intérieur brut.
    Que c’est MOUSSA TRAORÉ qui a ouvert la série des accords d’Alger car son armée a été incapable de mater la rébellion comme l’a fait son prédécesseur MODIBO KEITA;que c’est un mythe de dire que l’armée sous MOUSSA TRAORÉ était forte, qu’en réalité c’est la corruption initiée et cultivée par la dictature militaire qui a affaibli notre armée.
    Continuer à aboyer le peuple malien sait qu’ALPHA OUMAR KONARE est celui qui a le plus rendu fier les maliens, qu’il est le seul malien à avoir été immortalisé de son vivant par les africains.
    Les haineux ont tout fait pour que les maliens n’en soient pas informés.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare tu es devenu un grand griot de Alpha Omar Konare et tu ne dis pas la verite car Alpha a cree des fonctionnaires milliardaires au Mali et y inclu Boua le ventru IBK. Alpha Omar Konare n’a pas fait honneur au Mali, aux Maliens et aux Africains. La verite est que l’Union Africaine s’est debarassee de Alpha Omar Konare a cause de ses pratiques anti-democratiques, divisives et manipulatristes.

  2. Après 29 ans de dégâts des acteurs politiques il y a encore des individus qui pensent que les militaires ne doivent pas intervenir pour redresser le pays à l’instar de Paul Kagame ! Il faut des militaires patriotes pour empêcher les politiciens et les mauvais militaires malhonnetes de détruire le Mali !
    Le malien qui a 47 ans aujourd’hui avait tout juste 18 ans quand ces délinquants financiers venaient au pouvoir ! A peine le début de la majorité , ces gamins de 18 ans ont muris dans la délinquance financière ! Un pays où les cadres ayant la cinquantaine ont muris la malhonnêteté : ils ne connaissent même pas les réalités sous le régime de Moussa à part ce que racontent les falcificateurs de l’histoire . Ces acteurs politiques comment étaient ils dans les années 1980 ? Qui facturait le stylo bic de 75 francs à 3000 frans à la CMDT ? Un malien de 50 ans aujourd’hui ne maîtrise pas ces questions alors qu’elles sont fondamentales pour bien évaluer les acteurs politiques les plus influents de 1991 à aujourd’hui ! Comment Abdoul Karim Camara dit Cabral est mort , qui sont impliqués ? Qui ont desistés pour laisser la place aux Cabral et autres ? Comment était l’enseignement scolaire ? Malgré les méfaits de Moussa quelles decadences le Mali a subies de 1991 à aujourd’hui ? Celui qui maîtrise ces questions sait pertinemment qu’il faut pas miser sur les acteurs politiques , et que la seule option est l’espoir de groupe de militaires patriotes qui empêcheront les mauvais militaires d’accéder au pouvoir et serviront de garde fou pour forcer les civils à aller vers la bonne gouvernance !
    Les acteurs politiques n’ont pas pu , à part les militaires vers qui se tourner ? C’est une solution de désespoir sinon tout le monde sait que l’idéal est la caserne pour le militaire à condition que les civils se comportent bien !
    Qui va se faire tuer alors que des irresponsables dirigent le pays ?
    On est tous dans le même bateau là ! Aidons les jeunes officers à réussir dans leur mission ! Sachez qu’ils n’oseront pas tricher , ce sera pire pour eux !
    Vive le Mali prosper !
    Que DIEU sauve le Mali !

  3. Toute personne, toute corporation qui tenteraient d’empêcher la marche du Mali vers une amélioration certaine de sa pratique politique favorisant la souveraineté populaire vont subir la foudre du peuple.
    LES COLONELS, PAR LES ACTES QU’ILS POSENT,PRÉPARENT UNE CONFRONTATION CONTRE LE PEUPLE MALIEN.
    On se rappelle que les SANOGO,par leurs ignorances de la scène politique malienne, se sont fait manipuler par les assoiffés du pouvoir.
    UNE CONFRONTATION EN VUE ENTRE DEUX CORPS DE L’ARMÉE DE TERRE N’A PAS ÉTÉ ÉVITÉE, PLUTÔT ENCOURAGÉE PAR CHAQUE CAMP QUI VOULAIT AVOIR LE CONTRÔLE DU POUVOIR.
    SANOGO et ses CAMARADES auraient compris que les hommes politiques ne sont intéressés que par le pouvoir, ils auraient suivi les pas tracés par ATT et ses CAMARADES c’est à dire s’associer aux forces qui veulent le changement sans choisir un homme politique ou un groupe d’hommes politiques comme alliés,ils auraient fait une transition qui aurait privilégié les réformes nécessaires qu’ à se précipiter à organiser les élections.
    Choisir un homme politique comme allié a crée les divisions dans les rangs des SANOGO finissant dans les tueries.
    LES COLONELS NE SEMBLENT PAS AVOIR TIRÉ LA LEÇON,NI CELLE DES OFFICIERS SUBALTERNES DU 19 NOVEMBRE 1968.
    Quand les militaires font la politique, les divergences finissent toujours dans le bain de sang.
    À partir du 19 novembre 1968 jusqu’à la chute du pouvoir militaire incarné par MOUSSA TRAORÉ, il y a eu des éliminations effroyables entre les membres qui ont fait partir MODIBO KEITA.
    Des amis qui se croyaient liés par les liens du sang ont fini par s’éliminer(TIECORO BAGAYOGO et MOHAMED KEITA, MOUSSA TRAORÉ et YOUSSOUF TRAORÉ).
    Quand les militaires font la politique, les CONFRONTATION DES IDÉES laissent la place à celles des armes.
    C’est pourquoi ils sont interdits de faire la politique.
    ATT et ses CAMARADES y ont échappé en faisant le choix raisonné de s’engager pour le changement véritable au lieu de manipuler pour rester au pouvoir,même si le colonel DIABIRA a exprimé sa divergence sur la méthode ATT en essayant de lui reprendre la direction de la transition.
    On peut attribuer l’échec de ce dernier à la légitimité d’ATT acquise par son association au mouvement démocratique car certains continuent à contester la véracité du coup d’État tant ça semblait irrationnel.
    Quelques années après le coup d’État des SANOGO et celui au Burkina contre les autorités de la transition, on constate que les coup d’État n’obéissent pas forcément à la rationalité.
    La démarche adoptée par ASSIMI GOITA et ses CAMARADES va aboutir à une confrontation entre eux.
    ILS NE PEUVENT PAS SATISFAIRE TOUT LE MONDE PUISQU’ILS SONT ENGAGÉS À PROFITER DES DENIERS PUBLICS EN ESSAYANT DE PLACER LEURS MEMBRES DANS LES FONCTIONS JUTEUSES.
    Il y aura forcément des mécontents et parmi les militaires et parmi les civils qui les accompagnent.
    Eux vont être des opposants à l’intérieur d’un camp comme on le constate dans les partis politiques.
    Que les divergences se constatent à l’intérieur d’un parti politique au pouvoir,il est pratiquement sans conséquence sur la stabilité du Mali.
    Mais que les militaires commencent à manifeste des divergences de vues,il faut craindre les bruits de kalachnikov.
    NBA DAW est seul à éviter ce scénario à notre pays,qu’on a connu en 2012-2013.
    Il doit s’assumer en poussant une collaboration étroite avec le M5-RFP par l’adoption de l’esprit qui l’anime.
    Il doit envisager une dissolution de cet organe législatif car ILLÉGITIME et illégal.
    Il doit enfin procéder à un réaménagement gouvernemental en introduisant certaines figures du M5-RFP dans le gouvernement en qualité de ministre d’État dans les ministères chargés de favoriser la refondation de l’État.
    Ce bras de fer annoncé, à raison, pour faire respecter L’ARMÉE MALIENNE par celle de la France ne peut-être efficace que si les autorités de la transition sont adossées à des forces politiques légitimes notamment le M5-RFP.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Apparemment les militaires (les colonels en majorité), censés être sur le terrain, occupent déjà tous les leviers du pouvoir. Qui ira faire la guerre ?

    Question on ne peut plus pertinente. Les colonels ont pris bon goût au pouvoir, avec leur fallacieux régime transitionnel, dont la seule onction civile est un premier ministre docile et amorphe… Le cycle des putschs militaires semble reparti de plus bel. La seule inconnue serait la date du prochain…

    Pensées rebelles.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here