Edito : Le changement générationnel, c’est maintenant !

7

Tous les yeux sont rivés sur les élections législatives prévues pour le 29 mars prochain. Les états-majors des partis politiques sont en ébullition. On assiste à des alliances de toute nature entre les partis politiques traditionnels. Ces partis peuvent-ils encore apporter du nouveau à ce pays tant qu’ils continueront à piétiner les jeunes cadres au profit des vieux convalescents ? Cette question vaut son pesant d’or puisque ces partis ont déjà montré toute leur limite dans la gestion de la crise que traverse notre pays. Par leur faute, le Mali ne fait que s’enfoncer chaque jour dans les abîmes. Si vous leur accordez à nouveau votre suffrage, ils reviendront vous insulter en vous disant que c’est à cause de leur argent que vous les avez élus.

D’après les statistiques, plus de 70% de notre population ont moins de 30 ans. Au soir du 29 mars prochain, les jeunes Maliens doivent démontrer à la face du monde qu’ils sont capables de se réapproprier leur destinée en envoyant ces “papis” s’occuper de leurs petits-enfants, tout en égrenant leur chapelet au petit matin et au petit soir.

Certes l’avenir d’une nation repose sur les épaules de sa jeunesse, mais si les jeunes veulent participer à la construction du nouveau Mali, ce n’est ni sur les réseaux sociaux ni dans la rue qu’ils pourront le faire. Il faut qu’ils se battent pour pouvoir siéger à la présidence de la République, à l’Assemblée nationale, dans les conseils régionaux, de cercle et communaux, ou même au conseil de village…

Ô, jeunes du Mali, l’avenir appartient aux jeunes qui sont actifs dans le présent. Engagez-vous pour vous-mêmes et non pour ces vieux qui passent tout leur temps à prendre des médicaments de tout genre afin de pouvoir rester en activité. Personne ne viendra construire ce pays pour vous.

À 32 ans, Moussa Traoré et ses camarades du Cmln étaient déjà politiquement actifs. Mountaga Tall, Oumar Mariko,…avaient moins de 30 ans quand ils s’engageaient dans la politique. N’attendez donc pas la soixantaine pour vous engager dans la dynamique du changement. Ces élections législatives constituent pour vous une belle opportunité pour renouveler la classe politique actuelle avant les présidentielles de 2023.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Très bonne analyse ! Tout porte à croire que les choses ne seront plus comme avant. Ces “has been vieux politiciens finis” ont tout fait pour saboter l’éducation afin que les jeunes ne puissent émerger et voilà que les conséquences s’avèrent imminentes et ce qui risquerait très fatale pour une génération.

  2. @sangare le journaliste a raison et tu as tord, tu es vieux acceptes de te mettre a cote comme tous ces vieux politiciens qui ont tous echoue. Il faut sortir de ces marcarades de partis politiques mis en place sans ideologie et sans vision mais simplement pour sucer le sang du peuple, le moment est venu pour le changement et il va se faire sans des vieux comme toi sangare, donnez la chance aux jeunes plus cultives et plus a jour que vous tous ces vieux qui ont traine le Mali dans la boue et le sous-developpement. Adieu Tiemoko, adieu IBK, adieu SMB, adieu Tall, adieu Mariko, adieu Tieblen, adieu Siaka, adieu Soumi, adieu Diaby, adieu Hadi, adieu Treta, adieu Mara, adieu OIT, etc. le Mali n’a plus besoin de vous.

  3. Il suffit de jeter un regard sur la politique qui se mène en France par des jeunes qui forment le parti majoritaire pour comprendre que le renouvellement de génération ne signifie pas forcément une avancée notable.
    En deux ans d’exercice du pouvoir, les français ont fini par comprendre qu’ils ont élu des jeune- hommes limités politiquement, qu’il faut impérativement suivre un processus sur le terrain avant d’être à un niveau élevé.
    Le renouvellement de la génération se fait au sein des grandes formations,pas en dehors.
    Si on pense qu’il faut dégager les partis qui ont montré leurs limites, il faut que les grandes personnalités qui ont créé leur parti se regroupent pour former un seul parti.
    Ils ne peuvent rien faire en étant des petits partis politiques insignifiants sur le terrain.
    La stratégie de ceux qui sont censés créer L’ALTERNANCE est inexistante à cause d’égo démesuré de certaines personnalités qui ne veulent pas jouer le second rôle.
    Leurs attitudes permettent à l’ADEMA PASJ et ses frères du RPM et de l’URD de dominer la scène politique.
    C’est au sein de ces trois partis politiques qu’une nouvelle génération pointera son nez quand les vieux du parti auront fini d’accomplir leurs missions.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue

    • sangare le journaliste a raison et tu as tord, tu es vieux acceptes de te mettre a cote comme tous ces vieux politiciens qui comme toi ont tous echoue. Il faut sartir de ces marcarades de partis politiques mis en place sans ideologie mais pour sucer le sang du peuple, le moment est venu pour le changement et il va se fare sans des vieux comme toi sangare, donnez la chance aux jeunes plus cultives et plus a jour que vous tous ces vieux qui ont traine le Mali dans la boue et le sous-developpement. Adieu Tiemoko, adieu IBK, adieu SMB, adieu Tall, adieu Mariko, adieu Tieblen, adieu Siaka, adieu Soumi, adieu Diaby, adieu Hadi, adieu Treta, adieu Mara, adieu OIT, etc. le Mali n’a plus besoin de vous.

  4. Il faut que la Rédaction sache que le changement de génération se fait lentement sans mettre les plus vieux dans une case de repos. Il faut respecter les plus vieux car ce n’est pas tous les vieux qui ont du mal à ce pays et leurs expériences comptent beaucoup dans le développement de ce pays, cela est indéniable. C’est dommage de voir que les enfants croient que c’est les vieux qui détruit ce pays, pourtant ils se trompent, ceux qui ont fait le malheur de ce pays sont connus et ils ne sont mêmes pas nombreux eu égard aux autres vieux de ce pays.

    • Couloubaly, soyons honnetes ce sont ces vieux qui ont detruit notre Republique, notre Ecole, notre societe et nos familles. Nous n’avons pas besoin de leur tres mauvaise experience, qu’ils s’en aillent pour prendre soins de leurs petits-fils qui doivent apprendre a lire et a ecrire. Aujourd’hui et plus que jamais le Mali a besoin de ce changement generationnel au niveau de la classe politique afin de sortir de l’ignorance, la maladie, la pauvrete et le sous developpement!

  5. RETOUR SUR LE TEMPS DE LA PRESIDENCE D ATT AU MALI …

    Pour notre societe les abus ont été constatés au niveau :
    – du Bureau des Domaines et du Conservateur du District de Bamako – du Bureau du Vérificateur Général de la République du Mali – de la Direction des Impôts. – des Ministères des domaines et des finances ; – du Greffe du Tribunal de commerce de Bamako ; – du Parquet du Pôle Economique en commune 3 – du Tribunal de la Commune 3 – de la Cour d’Appel de Bamako. – du vote d’une LOI accordant des Privilèges à la BHM SA (entité de droit privé) en cours de procédures judiciaires afin d’établir des états de créances unilatéralement et pour se prémunir de toute condamnation ; – de ACI, Mandataire de l’Etat,
    – de la Direction du Contentieux de l ETAT .
    CELA S EST TERMINE , APRES 9 ANS DE BAGARRE PAR DEUX CONDAMNATIONS AU NIVEAU DE LA COUR D APPEL …
    1 CONDAMNATION SUITE A UNE LOI PRIVILEGE OBTENUE ALORS QUE LES EXPERTS AVAIENT RENDUS LEUR RAPPORT …1, 707 DUS PAR LA BANQUE …
    VOYANT CELA , LA BANQUE S’EMPRESSERA IMMEDIATEMENT DE SE FAIRE VOTER LA LOI PRIVILEGE …POUR POUVOIR IMMEDIATEMENT LA BIAISER EN NOUS SORTANT UNE DETTE DE 6, 837 MILLIARDS … !
    ET EXTRAORDINAIRE …LA BANQUE AURA L AVAL DE DEUX ELEMENTS CLEFS …LE PRESIDENT DE LA COUR D APPEL ISSOUFI TOURE …ET DE LA DIRECTRICE DU CONTENTIEUX DE L ETAT , BA AWA TOUMAGNON !
    C EST EXTRAORDINAIRE …MAIS C EST LE MALI …OU TOUT PEUT ARRIVER …LA PREUVE !
    ET VOICI CE QUI EST ARRIVE ENSUITE :
    NOUS PREPARONS UN DOSSIER DE QUELQUES 800 PAGES …AVEC EN GROS UNE NOUVELLE AFFAIRE DE VOL TOUTES LES 5 PAGES …ET 36 PAGES DE PLAIDOIERIE ….QUE NOUS PRESENTERONS , TRANQUILEMENT , A LA CCJA A ABIDJAN …
    ET LA …SURPRISE …NOS AVOCATS NE SONT PAS AUTORISES A DEFENDRE L AFFAIRE !
    LE RESUME DE CETTE NOUVELLE AVENTURE , AUSSI EXTRAORDINAIRE QUE LA PRECEDENTE EST ICI :
    https://www.lintelligentdabidjan.info/news/contentieux-a-la-cour-commune-de-justice-et-darbitragela-bms-exbhm-mise-a-nu-dans-ses-manipulations-contre-la /

    …..CETTE AVENTURE TROUVERA SA PREMIERE FIN LE 25 OCTOBRE 2018 …
    ET LE DOSSIER DEPOSE LE 19 OCTOBRE 2010 …8 ANS AVANT …SERA RE-OUVERT …
    CE JOUR LA …DONC , LA CCJA DECIDERA DE SE REOUVRIR A NOS AVOCATS …
    LA CCJA POSERA UNE PLAINTE CONTRE SON ANCIEN PRESIDENT …
    NOUS POSERONS EGALEMENT UNE PLAINTE CONTRE LUI …
    ET LE 14 MARS 2019 …QUASIMENT 19 ANS APRES LE DEMARRAGE DE LA CONSTRUCTION DES HALLES DE BAMAKO ….
    LA CCJA CONDAMNERA A PRES DE 23 MILLIARDS DE FRANCS LA BMS SA ….QUI A REPRIS LA BHM SA …
    ET CONDAMNERA DONC EGALEMENT LA BANQUE A PAYER POUR LA FAUSSE SAISIE DES HALLES DE BAMAKO ….DONT ELLE , ET L AVOCAT SAVAIENT PERTINEMENT QUE LA SAISIE ETAIT « VEROLEE » ….
    ALORS …DEPUIS …JE NE VOUS DIS PAS A BAMAKO , CE QUE TOUT LE GROUPE DE COMPLICES , DECOUVERTS …FAIT POUR RALENTIR LA JUSTICE …AU MALI …PARCE QU AILLEURS LE DROIT TRIOMPHE !
    MAIS NOUS Y REVIENDRONS …..CAR ILS SONT EN PLUS TRES MALADROITS !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here