Édito: Place aux injonctions de la CEDEAO !

11

L’irruption des militaires sur la scène politique, le 18 août denier, suite aux mouvements de révolte, incarnés par le M5- RFP, a attiré sur le pays les sanctions de la CEDEAO. Celles-ci se justifient à travers les textes de la Communauté, notamment son protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Ces sanctions, bien que compréhensives, méritent d’être levées pour abréger la souffrance des populations maliennes, surtout les couches, les plus défavorisées. Il revient donc à la junte de prendre ses responsabilités, toutes ses responsabilités à cet effet. Elle doit agir rapidement, en se soumettant aux injonctions de la CEDEAO: désignation d’un Président et d’un Premier ministre, civils. S’en suivra la dissolution du Comité National de Salut public ( CNSP). Ces militaires font perdre énormément de temps au pays, dans la mesure où, les sanctions sont insupportables à tous les niveaux. Le refus de la junte d’obtempérer aux injonctions pourrait conduire au renforcement de celles-ci.

Finies donc  les tergiversations, les ruses et autres astuces pour confisquer le pouvoir. Le temps des coups d’État pour s’accaparer du pouoir est revolu. Ceux qui continuent cette pratique ne pourront plus en jouir, pardon exercer le pouvoir.

Le monde a changé avec la démocratie. Les règles et principes de cette gouvernance n’admettent aucun militaire au pouvoir, fût-il sorti de la cuisse de Jupiter? Aucune qualité technique ou morale ne pourra être mise en avant pour accepter un militaire au pouvoir. Il faudra que cela soit clair, limpide comme de l’eau de source et compris par tous les  bidasses.

Donc, place aux injonctions d la CEDEAO!

Wa Salam!

El HadjChahanaTakiou

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Il faut, coûte que coûte, éviter le rapport de force ou un bras de fer entre le CNSP et la Cedeao. A mon humble avis, c’est le CNSP qui s’est lui-même engagé sur une voie sans issue avec des conseillers occultes et sans base en réalité. Il aurait dû tout simplement faire confiance au M5-RFP et composer avec lui car ce dernier dispose d’une grande expérience non seulement sur le plan juridique mais aussi et surtout sur l’une des meilleures dispositions à conduire la transition. Le M5 est capable d’organiser un dialogue inclusif avec une participation massive de toutes les couches sociales de la population. Il n’est encore pas trop tard pour effacer les ratés. Le pauvre avec un gros cœur ne marche pas. Tôt ou tard, la catastrophe sera là.

    • Bien dit Mr Vincent pour une bonne transition il faut que le CNSP s associe avec le M5 RFP car depuis le 5 Juin 2020 ce mouvement a échafaudé un plan de transition après la chute de IBK et son régime il a les compétences jeunes et integres pour ce faire

    • En Egypte est ce que ce n’est pas un militaire qui a fait partir un Président élu et se faire élire après au vu et au su de tout le monde ?

  2. Il faut tout pour faire un monde même les minables ont leur place.
    C’est le cas de ce “journaliste” Quelle honte!

  3. FOUTEZ LA PAIX AUX MILITAIRES

    ILS ONT AU MOINS COMPLETE LA REVOLUTION

    LES MILITAIRES N`ONT ILS PAS FAIT LA TRASNITION AU SOUDAN?

    CE SONT DES CHEFS MAL ELUS DE La petite cedeao ET QUI SONT SANS PITIE ENVERS LEURS POPULATIONS ……….SOUCIEUX SEULEMENT DE SE PRESERVER /SACHANT QU`ILS FONT DE LA MAUVAISE GOUVERNANCE…….

    CELUI QUI FAIT DE LA BONNE GOUVERNANCE N`A PAS PEUR DES REVOLUTIONS ENCORE MOINS DES MILITAIRES………….LAISSEZ NOUS RESPIRER

  4. Seule la conduite des dirigeants peut empêcher les coups d’Etat. Vive l’Armée et le M5 (qui a fait le travail de la Société Civile) . Il est temps de créer une Société Civile digne de ce nom

  5. Très bonne analyse de Chahana la junte veut nous mener en bateau en s appuyant sur leurs soutiens des pro IBK le MP4 et du coup faire croire que les populations veulent les militaires à la tête de la Transition malheureusement pour eux la CEDEAO connaît la situation réelle sur la question Il faut se dire au lieu d en vouloir à la CEDEAO c est le CNSP à ce stade le problème car la CEDEAO suivra ses principes même si les militaires expliqueront que c est la volonté du peuple Pour une simple transition qui n a besoin que d hommes et de femmes intègres rigoureux et justes pour piloter la transition qui aide à régler les réformes urgentes en attendant l installation des autorités légitimes J ai été profondément afligé par l attitude de ces officiers assoiffés d un pouvoir qu’ ils n exerceront jamais ou avec des conséquences qui peuvent les conduire en prison Ceci ils doivent se ressaisir avant qu’ il ne soit trop tard Ils doivent aussi les paroles de l’Imam Mahmoud qui a dit je cite ils doivent être la solution et non le problème

  6. Une chose est sûre, le M5 FRP est l’auteur incontesté d’IBK et son regime . La junte militaire a fait irruption sur la scène pour éviter d’autres victimes innocentes en plus de celles déjà enregistrées. Ce griot journaliste , est aussi un animateur du régime défunt. Il doit avoir honte d’écrire des balivernes sa position étant connue des maliens . Le Mali nouveau se fera sans ceux qui ont fraudé pour IBK , faire du vol et autres pratiques éhontées leur mode de gouvernance . Le CNSP va à son rythme quelle que soit la pression de la CEDEAO qui est la comme un syndicat des Chefs d’État et non une sentinelle des peuple . De toutes les façons, que le CNSP reste ou s’en va , les voleurs n’ont leurs yeux que pour pleurer . La page sombre IBK appartient désormais au passé. Au Mali tout le monde se connait celles et ceux qui ont volé le peuple payeront ou se retrouveront en prison . A bas IBK et son regime , vive le M5 RFP, vive le CNSP, vive Mali Coura sans les apatrides .

  7. 😀😀😀 El Hadj CHAHANA n’est plus groggy comme il l’était durant et après la semaine qui a suivie le départ de son bienfaiteur IBK, l’autre El Hadj. Maintenant il retrouve ses idées et produits des articles objectifs. Bravo !!! 😀😀😀😀😀😀

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here