Editorial : La refondation des examens s’impose !

0

Au Mali, les examens de fin d’année scolaire ont effectivement eu lieu. Du CAP en passant par le Brevet de Technicien, le Bac et le DEF, tout a eu lieu. Il reste à connaitre maintenant les résultats de ces grandes évaluations, excepté ceux du DEF qui ont déjà été proclamés le 29 juillet dernier.

Comment ces examens ont été organisés ? Le ministère a voulu revenir aux bonnes manières d’antan pour leur bonne organisation. Une très bonne chose. Mais si le changement total n’intervient pas, la refondation dans le domaine scolaire s’avère difficile à atteindre.

Au cours de ces examens, l’on s’est focalisé sur le durcissement de la surveillance pour empêcher les enfants et les surveillants de frauder. Réellement, l’organisation de ces examens a fait parler d’elle et continuera de faire parler d’elle dans ce pays pour s’être démarquée des précédentes soupçonnées de vols et de fuites de sujets. Les mêmes phénomènes continueront de se répéter si l’Etat n’accepte pas de jouer pleinement son rôle en mettant le prix qu’il faut.

Dans un passé lointain, lors des examens, les surveillants voyaient les candidats et c’était la première fois, c’est-à-dire, ils ne se connaissaient pas. Les enseignants de Bamako partaient dans les régions et ceux des régions regagnaient Bamako. C’était une astuce qui réduisait beaucoup les cas de fraudes dans les examens au Mali. Il est grand temps de refonder les examens pour permettre aux candidats de réussir avec leur valeur intrinsèque.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here