21e session du Conseil d’administration du CENOU : le budget 2021 estimé à plus de 21 milliards de FCFA

0

Le Centre national des œuvres universitaire (CENOU) a tenu, mercredi 10 mars 2021, dans sa salle de réunion, la 21esessionordinaire de son Conseil d’administration (CA). Une session qui permettra d’examiner les activités de l’année écoulée pour ensuite se projeter sur celles de 2021.

Examiner le procès-verbal de la 20e session ordinaire du Conseil d’administration, l’état d’exécution des recommandations issues de cette session, les rapports d’activités et financier 2020, le programme d’activités et le projet de budget 2021, etc., c’est la tâche à laquelle les administrateurs du Centre national des œuvres universitaires se sont livrés ce mercredi 10 mars 2021.Une session qui servira également de cadre pour présenter la situation de la dette intérieure du CENOU, la note technique sur la contribution des étudiants aux œuvres universitaires et sur les conclusions de l’étude sur l’implication du secteur privé dans le transport des étudiants, a précisé Mme Diarra Haby Sanou, présidente du Conseil d’administration.

« Une session essentiellement budgétaire qui va nous permettre de faire le point des activités que nous avons pu mener au cours de l’année 2020 et de présenter aux administrateurs les activités que nous prévoyons d’exécuter au cours de l’année 2021 », résume le Colonel major Ousmane Dembélé, directeur général du CENOU, à l’ouverture de cette 21e session du Conseil d’administration de sa structure.

Diaporama sur 2020

Au rang des activités réalisées par le Centre national des œuvres universitaires en 2020, la présidente du Conseil d’administration, Mme Diarra Haby Sanou a souligné la création et l’opérationnalisation de deux Centres régionaux à Bamako et à Koulikoro. Selon le directeur du CENOU, la création de ces centres a été motivée par la nécessité du rapprochement du CENOU des étudiants.

Pour améliorer la sécurité et le confort au niveau des résidences universitaires, plusieurs activités ont été également menées par le CENOU, a expliqué le colonel major Ousmane Dembélé en notant entre autresl’organisation, avec les forces de sécurité, d’une « fouille de grande envergure sur la colline de Badalabougou ».

En termes d’innovation, le CENOU a initié également un mode de paiement mobile qu’il estime plus adapté aux conditions de vie des étudiants, explique le directeur général. Une innovation qui permettra de « réduire la peine des étudiants », martèlela présidente du conseil d’administration.

A ces réalisations, Mme Diarra Oumou Sanou ajoute la prise en charge médicale gratuite des étudiants, l’acquisition de matériel de prévention contre la maladie à coronavirus pour les résidences, les centres et la direction du CENOU, l’acquisition de matériels roulants, etc.

« Des débats vont jaillir des propositions intéressantes »

Malgré toutes ces réalisations, la présidente du Conseil d’administration estime que le chemin reste encore long. L’enseignement supérieur a subi de plein fouet les effets de la crise sanitaire et sociopolitique que traverse le Mali. « Nous devons donc briller par notre imagination et notre sens élevé du devoir pour redonner espoir à l’enseignement supérieur dans notre pays », indique-t-elle.

Mme Diarra se dit convaincue que la mise en œuvre des « recommandations du forum sur l’insécurité en milieu scolaire et universitaire et l’accompagnement social adapté du sous-secteur par l’État, permettront sans nul doute à donner un nouveau souffle à l’éducation ». D’après ses explications, il s’agit non seulement d’améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants, mais aussi et surtout d’améliorer la qualité de l’enseignement, après cette épreuve de la pandémie du coronavirus.

Pour cette année 2021, selon les précisions du directeur du CENOU, les « efforts seront axés » sur la problématique des résidences. Afin de recevoir beaucoup plus d’étudiants, la capacité des résidences doit être améliorée et les résidences existantes doivent également recevoir des retouches, a-t-il confié.

La présidente du CA se dit « convaincue que les résultats de ces travaux permettront au CENOU de tirer des leçons de l’exercice précédent et,que des débats vont jaillir des propositions intéressantes afin de mieux asseoir les ambitions pour l’année 2021 ». Le budget 2021 du CENOU, annoncé au cours de cette session, est estimé à plus de 21 milliards de FCFA.

Fousseni Togola

Source : https://phileingora.org

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here