Admis au DEF : Les promoteurs d’écoles bloquaient les orientations

0

La rentrée scolaire en est à sa deuxième semaine sans les nouveaux admis à   l’enseignement secondaire. Aux dernières nouvelles hier, les orientations étaient finies.

Les parents d’élèves, promoteurs d’écoles et autres acteurs attendaient impatiemment la décision d’orientation des admis au DEF-2016. Le décalage est devenu presqu’une coutume avec une multitude d’écoles privées qui se battent pour faire le plein d’élèves publics.

Selon nos informations, le retard de la décision d’orientation de cette année 2016-2017 était dû à d’arbitrage du ministre Kénékouo dit Barthelemy Togo. Il avait ordonné d’octroyer un gros pourcentage aux établissements publics. Les conseillers ont travaillé dans ce sens.

A la dernière minute, les promoteurs avaient protesté contre cette décision du ministre et avaient fini par avoir gain de cause. Le ministre a décidé d’orienter  51 % des admis dans les établissements privés et les 49 % dans les établissements publics. Ce qui expliquait le retard des orientations cette année, car  les techniciens étaient obligés de revoir leur copie.

Une source affirme qu’une rencontre a regroupé le ministre et les différents acteurs jeudi dernier, mais rien n’a été dit officiellement. A l’en croire, le ministre aurait décidé de revoir les orientations de l’Académie rive gauche du district de Bamako et aurait instruit d’orienter les élèves uniquement dans les établissements publics. Ce qui n’était pas du goût des promoteurs d’écoles privées. Dans un communiqué rendu public hier dans le journal télévisé de 20h de l’ORTM, le ministre de l’Education informe que les orientations peuvent être consultées sur le site officiel du département : www.education.gouv.ml

Zoumana Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER