Amélioration des conditions d’apprentissage : Bourama T. Traoré construit 3 salles de classe à N’Tabacoro / Sanankoroba

0

Une nouvelle ère s’ouvre dans la vie de l’école fondamentale de N’Tabacoro, dans la commune rurale de Sanankoroba, sur la RN 7. Les trois salles de classe de cette école, construites en banco, cèdent la place désormais à 3 autres, construites en dur et gracieusement offertes par l’Honorable Bourama Tidiane Traoré, député élu dans la circonscription électorale de Kati.

Lesdites salles ont été réceptionnées le jeudi 29 septembre, à la faveur d’une grande cérémonie. C’était en présence du généreux donateur, accompagné de la Présidente de la Commission Education de l’Assemblée Nationale et de plusieurs députés, du Sous-Préfet et du Maire de Sanankoroba, des responsables de l’éducation de l’Académie de Kati et d’une foule nombreuse, venue témoigner de ce geste du cœur.

D’un coût de 18 500 000 FCFA, ces salles de classe, équipées plus de toilettes, permettront d’améliorer sensiblement les conditions d’apprentissage des enfants de ce village, situé à 3 kilomètres de Sanankoroba, chef-lieu de la Commune.

Elles viennent rallonger la longue liste (plus de 33, dont 9 dans son village natal de Bananzolé) de salles de classe construites depuis 2003 par ce député, qui a fait de la question de l’éducation un sacerdoce.

Cette inauguration, qui intervient à quelques jours de la reprise des cours, a été saluée à juste titre par les bénéficiaires. C’est le cas du Chef de village de N’Tabacoro, Bakary Galié Coulibaly, et du Maire de la Commune rurale de Sanankoroba. Au nom du conseil communal, Mamadou Zan Traoré a expliqué au donateur que d’autres villages de la commune sont dans le besoin, avant d’affirmer que c’était une épine qui venait d’être enlevée des pieds des autorités municipales, qui prennent en charge déjà les salaires de 32 enseignants.

Le Directeur de l’Académie d’enseignement de Kati, représentant le ministre de l’Education Nationale, Anssoumane Madiou, a salué le combat du donateur, qui ne cesse d’appuyer l’école malienne depuis plus d’une décennie. A l’assistance, il a donné l’assurance qu’un bon usage serait fait de l’infrastructure.

Quant au donateur, il a déclaré qu’il était un devoir pour tout citoyen d’agir dans ce sens, si ses conditions financières le permettent. Car, a-t-il poursuivi «nous sommes tous redevables envers cet Etat, qui a gratuitement soutenu nos études».

En marge de cette cérémonie, la promotion 1988 – 1989 du Lycée de Bougouni (représentée à la cérémonie par Me Ibrahim N’Tji Doumbia, frère ainé de l’Honorable Zoumana N’Tji Doumbia, et Amadoun Doucouré, Professeur au lycée Bouillagui Fadiga), dont le donateur fait partie, a remis une moto Djakarta à l’un de ses professeurs émérites, Nouhoum Traoré.

Il faut aussi souligner que le Président de l’Assemblée Nationale, l’Honorable Issiaka Sidibé, a remis une enveloppe symbolique à la Commission d’organisation de cette cérémonie.

Yaya Samaké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER