École malienne : Les grandes failles

0

L’éducation outre le savoir, joue un rôle clé dans le développement humain, social et économique d’un pays. Elle permet de cultiver la mentalité des jeunes, elle forge en eux un caractère et une responsabilité, qui leur permettra de préparer leur futur. Quelles failles dans celle du Mali?

 Le programme d’enseignement dans les écoles privées est très différent de celui des écoles publiques. Le citoyen moyen ne peut s’offrir le luxe d’envoyer ses enfants dans les écoles privées du fait de leur cherté.

Les failles sont nombreuses et à plusieurs niveaux : la qualité de la formation, niveau des programmes, niveau pédagogique des professeurs…

Le constat est amère : la plupart des enseignants dans les écoles fondamentales sont des recalés du bac ou simplement des niveaux DEF. C’est d’office connu que ces gens ont un faible niveau. Certains ne peuvent parler un français soutenu digne d’un enseignant. Or, ils ont à charge l’éducation de nos enfants. C’est connu, le socle de l’école, c’est le premier cycle fondamental. Si cela est raté, il va s’en dire que le reste est raté.

Facteur aggravant, le programme est hyper chargé. Au lieu de faire de la compréhension des enfants leur priorité, ils courent après le programme que les enfants comprennent ou non. Les directeurs d’écoles exigent l’épuisement du programme. Pas que ça, les résultats des enfants, c’est-à-dire les bulletins de composition qui évaluent leur niveau pour juger de leur évolution ou progression sont souvent modifiés par les directeurs d’école ou de cap, pour la simple raison qu’ils cherchent eux aussi à faire bonne impression pour monter à l’échelle.

Garantir à un enfant dès la reprise des classes qu’il va en classe supérieure peu importe son implication ou l’effort qu’il aura à fournir est malheureusement une catastrophe que nous voyons et qui continue d’aggraver la situation et personne ne lève le petit doigt pour freiner ce fléau abominable qui détruit à petit feu l’école malienne.

Rares sont les parents qui demandent de ne pas faire passer leurs enfants tout en sachant qu’ils ne disposent pas de connaissance intellectuelle requise ou nécessaire pour aller en classe supérieure. Et c’est tout le contraire que nous assistons en longueur de journée, des parents qui paient pour que l’enfant aille en classe suivante ou pire même payer des faux diplômes aux enfants.

Le plus important c’est de toujours garder à l’esprit la valeur de l’éducation dans une société, elle permet aux enfants de pouvoir échapper à la pauvreté, de faire entendre leurs voix,  aux jeunes de saisir les meilleures opportunités et également aux filles d’échapper à d’innombrables handicaps de la société.

La connaissance étant la seule chose que personne ne peut nous retirer et la chose qui en partageant ne fait qu’augmenter, s’acquiert à l’école. Que deviendra notre pays sans une formation de qualité ? Que deviendra le Mali des élites ? Que deviendra le Mali d’ici quelques années si des mesures ne sont pas prises pour un changement conséquent pour redresser l’éducation malienne. Cette même éducation qui est le socle de la société et qui devra garantir un avenir meilleur pour les futures générations.

 

Aminata Agaly Yattara

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here