Enseignement supérieur : Grève illimitée à partir du 29 décembre

1

Pour protester contre la non prise en compte du protocole d’accord du 27 janvier 2014 dans l’arrêté interministériel n°2015-3970/MESRS-MEF-SG du 17 novembre 2015, portant ouverture de 346 postes d’assistants de l’enseignement supérieur, le Syndicat national de l’enseignement supérieur (Snesup) a déposé des préavis de grèves de 48 h, 72 h et illimitée à partir 29 décembre, “si le ministre Mountaga Tall revient sur sa décision”.

 

Le secrétaire général du Snesup, accompagné du Collectif des détenteurs de diplôme d’études approfondies et master II en recherche de droit, a animé samedi 5 décembre 2015, une conférence de presse pour informer du dépôt de préavis de grève pour protester contre un arrêté interministériel qui viole le protocole d’accord qu’il a signé avec le gouvernement en janvier 2014 pour une solution durable aux problèmes de l’enseignement supérieur.

L’arrêté interministériel n°2015-3970/MESRS-MEF-SG du 17 novembre 2015, porte ouverture de 346 postes d’assistants de l’enseignement supérieur. Selon le secrétaire général de le Snesup, Dr. Abdoul Mallé, “nous sommes au regret de constater que cet arrêté n’intègre pas le point 4 du protocole d’accord du 27 janvier 2014 relatif à l’organisation d’un concours d’entrée à la fonction publique pour les travailleurs contractuels payés sur les budget autonomes des structures d’enseignement supérieur et de recherche scientifique”.

Dans une correspondance adressée scientifique au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique le 30 novembre dont une copie a été distribuée à la presse, Dr. Mallé a rappelé au ministre Mountaga Tall que dans son mémoire en défense du 23 novembre relatif au préavis de grève du Snesup en date du 29 octobre 2015, il a fait état de 484 et 73 dossiers des contractuels envoyés par le Snesup conformément au protocole d’accord du 27 janvier 2014.

Il a ajouté que “vous concluez pour dire qu’il n’y a pas de crédit pour organiser un concours afin d’intégrer ces travailleurs confirmés dans la fonction publique alors que vous avez eu du crédit pour 346 poste d’assistants”.

“Nous dénonçons ici un manque de respect du protocole du 24 janvier 2014 qui vous engage pleinement au nom de la continuité de l’Etat. Nous protestons vigoureusement contre l’exclusion délibérée des travailleurs contractuels de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de l’arrêté interministériel du 17 novembre. En conséquence, nous exigeons la prise en compte immédiate des enseignants contractuels dans cet arrêté conformément au protocole d’accord du 27 janvier 2014”, a réitéré Dr. Mallé.

Pour la satisfaction de cette doléance, le Snesup a déposé le 29 novembre, un préavis de grève de 48 h commencé le 15 décembre, d’une grève de 72 h du 22 au 24 décembre et d’une grève illimitée à compter du 29 décembre jusqu’à la satisfaction de la doléance.

Le concours des 346 postes d’assistants de l’enseignement supérieur qui divise les deux parties se tiendra le 13 décembre, soit deux jours avant les grèves de protestation du syndicat.

Maliki Diallo

PARTAGER

Comments are closed.