Front social : Les enseignants ont repris la craie hier

0

A l’issue d’une grande rencontre autour de la crise scolaire, présidée par le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, le samedi 18 mai 2019 à la Primature, un accord a été trouvé entre le gouvernement et les syndicats des enseignants. Hier, les écoles ont rouvert au grand bonheur des parents d’élèves.

 

“Je suis juste content pour cette reprise des écoles. Il n’est jamais trop tard pour bien faire”, affirme Amadou Touré, heureux d’accompagner ses enfants à l’école pour s’assurer de l’effectivité de la réouverture des classes. “Cela faisait déjà trois mois que je voyais les enfants trainer à la maison. Ce qui est inquiétant pour leur éducation. Mais, maintenant j’espère que les enseignants et les responsables de l’école feront tout pour qu’il n’y ait plus jamais ça au Mali”, lance-t-il.

Dans les écoles publiques de la Commune V, les cours ont bien repris, témoigne Samba Konaré, enseignant et membre d’un syndicat signataire de l’accord du 15 octobre 2016.

Cette lueur d’espoir a été retrouvée à l’issue d’une rencontre à la Primature, présidée par le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé. Pendant plus de deux heures, les partenaires et acteurs de l’école ont fait le point des négociations avec les syndicats d’enseignants. Cela, suite à la proposition chiffrée du gouvernement sur la prime de logement. Tour à tour, les différents protagonistes ont donné leur point de vue ainsi que des conseils.

Selon un communiqué de la Primature, c’est le président du Collectif des partenaires de l’école, Boua Sympara, qui a informé les participants de l’acceptation par les syndicats de l’offre du gouvernement sur le point 2 à savoir les 20 000 F CFA de majoration de l’indemnité de résidence. Cette information a donc été un déclic pour  la fin de la grève.

Le ministre de l’Education nationale, Témoré Tiounlenta de son côté, a assuré que toutes les dispositions sont déjà prises pour permettre la poursuite de l’année scolaire.

“Le Premier ministre a salué le ministre de l’Education nationale et l’ensemble des acteurs et partenaires qui ont contribué au dénouement heureux de la crise”, indique le communiqué. Toutefois “nous devons être prudents”, dira-t-il, car “Chat échaudé craint l’eau froide”.
Avant de lever la séance, il a appelé les différentes composantes de la société à se faire confiance et surtout à mettre en place des mécanismes d’anticipation des crises. Le gouvernement quant à lui, respectera tous ses engagements, a-t-il promis.

Après cette reprise, le ministre de l’Education nationale fait désormais face à un autre challenge, celui de respecter le programme scolaire et d’organiser les examens sur toute l’étendue du territoire national.

S. I. K.

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here