Grève des enseignants : Le SNESUP récidive

3

Pour la 3è fois au cours cette année 2021, le Syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Snesup) dirigé par le Pr Abdou Mallé projette de déclencher une grève de 72 heures allant du mardi 31 août au jeudi 2 septembre 2021.

La décision de cette énième grève perlée a été prise lors d’une réunion extraordinaire du bureau exécutif national du Snesup avec les 31 secrétaires généraux des comités de base tenue le vendredi 13 août 2021 au quartier général du syndicat à l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée de Katibougou (IPR-IFRA), annexe de Bamako. Le préavis de grève avait été déposé sur la table du ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social le lundi 16 août 2021.

Les doléances des syndicalistes se résument à 5 points, notamment la signature immédiate du projet d’ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1.555 et 1.650 et sur l’augmentation de 2 ans de l’âge de départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs seniors, l’application immédiate de la prime de recherche sur les salaires des enseignants-chercheurs conformément à l’article 34 du décret N°2017-0850/P-RM du 9 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des enseignants-chercheurs du 27 septembre 2017.

Les syndicalistes exigent aussi le paiement immédiat et intégral des arrièrés d’heures supplémentaires et des frais de tâches liées aux examens de l’année académique 2016-2017 et 2020 – 2021, l’intégration immédiate dans la Fonction publique des 59 travailleurs contractuels issus des 502 et la signature immédiate du décret N°2017-0850/P-RM du 9 octobre 2017 relu en vue de la hiérarchisation des assistants et des attachés de recherche.

……….LIRE LA SUITE SUR https://www.lessormali.com/

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Il parait que l’université Patrice Lubumba de Moscou était ouverte à tout Africain ? Et qu’il suffisait d’acheter un billet aller, et apres le diplome URSS payait le billet rétour?
    Le bac n’était pas une condition.
    Si cela est vrai les professeurs formés dans ces conditions…
    Mallé Abou, les dozos defendent leurs villages dans les zones de Koutiala, Yorosso.C’est à dire ta region d’origine.Ces dozos risquent leur vie et ne sont meme pas reconnus par l’etat.
    Toi on te dit d’enseigner, sans aucun risque pour ta vie avec un salaire.T
    u es sokono dozo ou danso?

  2. Des faux professeurs qui n’ont rien dans la tête, des gens formés au rabais dans les pays de l’est rien de potable, nos étudiants sont à l’image de leurs enseignants , l’argent rien que l’argent c’est triste et dommage pour ce pays toujours des grèves incessantes, des gens qui n’hésitent pas à coucher avec leurs élèves nous sommes dans quel pays ?Ils ne font aucune publication et on se dit professeur , augmentez l’âge de retraite pour faire quoi ? La prostitution on ne veut pas de ces faux enseignants .

  3. Ce qui est certain, nous sommes face à un processus qui détruira le Mali dans toute sa profondeur, “quand on donne du miel à un âne, il ne mangera plus jamais de l’herbe, il mourra de faim”. Fin de citation. Proverbe Bamanan. Vous enseignants vous détruirez sans nul dote ce pays, cela est indéniable, il suffit de voir le niveau de nos élèves et étudiants en comparaison avec ceux de la sous-région Afrique de l’Ouest, vous vous rendrez compte que nous sommes à la traines et cela ne donne aucune honte à vous enseignants, vous vous agrippez uniquement sur des augmentations interminables que le pays est incapable de vous donnez, quelle folie et ces hommes et femmes qui se comportent comme des moins que rien? Ce qui reste certain, après avoir eu vos revendications, nous verrons où allez-vous manger cet argent? Le pays n’existera plus. Pour des personnes normales, avec l’obtention d’un statut particulier que les autres fonctionnaires n’ont pas eu, il fallait attendre la fin de la transition pour lancer la nouvelle grève, ce qui est vrai c’est que vous êtes dotés de personnel qualifié pour savoir si oui ou non vos revendications sont acceptables avec le budget actuel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here