Journée de l’Institut Confucius : l’Ambassade de Chine offre 11 bourses aux étudiants de l’ULSHB

0

Lors de la journée de l’Institut Confucius célébrée par l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, le 27 septembre dernier, l’Ambassadeur de la Chine au Mali, Chen Zhihong, a offert 11 nouvelles bourses.

La coopération sino-malienne sur le plan de l’éducation fait des heureux gagnants. A l’occasion  de la journée de l’Institut Confucius, le diplomate chinois à Bamako a offert 11 nouvelles bourses aux étudiants de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines. La cérémonie de remise de ces bourses a réuni à Bamako le corps professoral de la Classe Confucius du Lycée Askia et de l’Institut Confucius  de l’ULSHB.

L’ambassadeur Chen Zhihong a loué la qualité de l’excellente relation que la Chine entretient avec le Mali depuis son accession à la souveraineté nationale. « L’éducation et la culture  sont une partie importante des échanges entre nos deux pays », a déclaré le diplomate Chinois à Bamako ajoutant que  son pays a offert l’opportunité d’étudier en Chine pour plus de 2000 étudiants maliens. D’après lui, en 2020, l’Ambassade a officiellement établi  la ‘’ Bourse de l’Ambassadeur de la Chine » qui a permis chaque année d’accorder une somme d’argent aux étudiants maliens  pour bien poursuivre  leurs études. En plus des bourses d’études, la Chine soutient la construction des infrastructures scolaires et Universitaires. Elle a financé la construction de la phase II du Campus de Kabala, où il promet que l’Institut Confucius de l’Université de Bamako sera bientôt installé. Sur ce site universitaire, la Chine a installé  un atelier d’impression, doté de tous les équipements de sorte que l’Université aurait la capacité  d’éditer, d’imprimer et de publier ces œuvres de façon autonome.

Pour l’Ambassadeur de la Chine, l’Institut  Confucius et la Classe Confucius constituent un pont qui connecte les deux peuples chinois et maliens. De quoi de donner de l’espoir à la diplomatie chinoise  que les boursiers maliens pourront profiter pour comprendre de façon approfondie la langue, l’histoire et la culture chinoise vieille de plusieurs siècles. Les deux lieux de formations créés à l’intervalle de 10 ans (2009-2018) jouent aujourd’hui un rôle important dans la promotion de la langue et la culture chinoises.

Pour sa part, le proviseur du lycée Askia Mohamed, Mahamane Camara, estime que le développement fulgurant de la Chine a contribué à un engouement envers  la langue et la culture chinoises. Au Mali, dit-il, de nombreuses écoles et Universités  sont ouvertes à l’enseignement et à l’apprentissage  de la langue  chinoise, mais restent confrontées à l’insuffisance des ressources humaines qualifiées pour pallier à ces difficultés. En réponse, la Chine a créé le centre pour l’Education et la Coopération internationale linguistiques qui travaille, selon Mahamane Camara,  à favoriser  le multiculturalisme, le multilinguisme, la tolérance et  la compréhension mutuelle entre les peuples du monde.  Les Instituts et les Classes Confucius créés pour la mise en œuvre de ces objectifs  sont présents à 150 pays pour environ 548 Instituts et 1193 Classes Confucius.

En plus des discours des officiels, cette fête de l’Institut Confucius a été marquée à Bamako par les prestations de danse des Etudiants, le programme linguistique, les questions réponses en langue chinoise du même Institut. S’y ajoute aux démonstrations de l’association malienne des SHOU BO et de la fédération malienne de Wushu.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here