Mali: Moncenou, une application mobile simple et rapide pour les demandes de bourse et de logement des étudiants

0

Le Centre national des œuvres universitaires ne cesse d’innover afin d’améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants maliens. L’application mobile MONCENOU, développée par des agents du CENOU, a permis cette année aux nouveaux bacheliers d’effectuer leur demande de bourses sans avoir besoin de se déplacer.

Au centre national des œuvres universitaires (CENOU), la file indienne formée chaque année par les étudiants lors des demandes de bourse n’est plus qu’un mauvais souvenir. Cette année, ce processus est passé presque inaperçu du grand monde en raison de l’esprit d’initiative qui anime les agents de cette structure.

« Je n’ai pas eu besoin d’arrêter mon travail »

Grâce à l’application MONCENOU, conçue et développée par des agents du CENOU, les étudiants depuis leur domicile, au Mali ou à l’étranger, ont eu la possibilité d’effectuer le dépôt de leurs dossiers de demande de bourse. Pour la grande majorité, aucun besoin de se déplacer au CENOU.

Bakary Sidibé, un étudiant venu pour un cas social au CENOU, explique : « Grâce à MONCENOU, je n’ai pas eu besoin d’arrêter mon travail durant une journée afin d’effectuer ma demande de bourse. Je l’ai faite étant au travail ». Pour les étudiants ayant perdu un parent, le dépôt en ligne ne suffit pas, il faudrait effectuer le déplacement au Centre pour déposer le certificat de décès du parent. Malgré tout, cette application est largement appréciée. « MONCENOU nous a vraiment facilité le travail », martèle Souleymane Samaké, un autre bachelier 2020, rencontré à la Faculté des Sciences économiques et de gestion de Bamako (FSEG).

Plus de 21 269 comptes créés

Pour effectuer une demande de bourse, chaque bachelier doit au préalable télécharger cette application, créer un compte CENOU, payer les 5000 FCFA de la carte CENOU et charger à partir de l’application les photos des documents demandés (photo d’identité, relevé du baccalauréat, extrait de naissance et le certificat de nationalité).

Selon Ahmadou Zakaria Traoré, chef de la cellule informatique et communication, chef du projet MONCENOU, 60 agents du Centre étaient mobilisés en Backoffice afin de vérifier chaque pièce déposée, valider ou rejeter une demande tout en précisant les motifs de rejet et permettre à l’étudiant concerné de reprendre la partie incomplète.

« MONCENOU est dotée d’un système d’assistance par WhatsApp qui permet aux étudiants qui auraient des difficultés à demander des précisions afin de poursuivre le dépôt de leurs dossiers », a-t-il précisé.

Du 1er mars au 16 avril 2021, cette application a enregistré plus de 21 269 comptes créés, 20 115 dépôts de dossiers, dont 19 709 validés et 406 rejetés. Toutes les demandes ont été traitées en moins d’une heure, d’après notre source.

A noter que lors de la présentation de cette application, avant sa mise en service, au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Amadou Kéïta, celui-ci avait posé comme exigence le traitement de tous les dossiers reçus en moins de 24H.

Une volonté du directeur général du CENOU

Au-delà de la demande de bourse, MONCENOU est utilisé dans plus de 150 pays dans le monde, dont les USA, la France, la Côte d’Ivoire, le Maroc, les Pays-Bas, le Sénégal, l’Allemagne, la Tunisie, l’Angleterre, le Singapour, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Canada, etc. Sur Play Store, cette application cumule 31 400 téléchargements, dont 18 400 au Mali et 13 000 dans d’autres pays.

Cette application mobile est une première du genre au Mali voire dans la sous-région, se réjouit le chef du projet.

« Le CENOU fonde beaucoup d’espoir sur cette application innovante pour l’amélioration toujours croissante des conditions d’accueil des étudiants et le traitement diligent de leurs dossiers, y compris la gestion en ligne des demandes de logements et de la carte de transport », indique le directeur général du CENOU, le colonel-major Ousmane Dembélé.

Cette innovation est une volonté du directeur général du CENOU d’améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants maliens. Cette initiative vient compléter l’instauration du mobile Banking, de la multiplication des centres CENOU, de l’installation du réseau wifi dans les campus de Bamako,  Kabala,  Point G, IPR-IFRA de Katibougou, l’université de Ségou et l’instauration de la carte de transport des étudiants.

Fousseni Togola

Source : https://phileingora.org

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here