Rentrée scolaire 2016-2017 : Le ministre Barthélémy rassure

3

Placée sous le signe du « retour aux valeurs du travail et du mérite », la rentrée scolaire de cette année jetterait les origines de la « voie royale vers la consolidation des acquis et la rédemption de l’école malienne »

Toutes les structures d’éducation préscolaire, les écoles fondamentales, les Instituts de Formation de Maîtres, l’Ecole de Formation des Educateurs Préscolaires, les établissements d’enseignement secondaire général, technique et professionnel ont ouvert leurs portes le lundi, 03 Octobre 2016.

Dans son traditionnel message à l’occasion de la rentrée scolaire aux enseignants, aux parents d’élèves, aux élèves et à tous les maliens, le Ministre de l’éducation nationale Dr Barthélémy dit Kénékouo Togo a invité tout le monde à s’employer pour réaliser l’indispensable sursaut qui vise à restaurer la grandeur de cette merveilleuse institution qu’est l’école.

Plus qu’une simple manifestation d’intention, il croit que cela doit être une forte conviction.

« Cet engagement, dira le ministre en s’adressant à tous les acteurs de l’école, n’est pas au-dessus de nos possibilités. Il faut y croire d’abord. »

A l’entame de son intervention, Dr Togo s’est fait le devoir de présenter le bilan de l’année écoulée.

Il a souhaité entretenir les différents partenaires de l’école des défis à relever pour la nouvelle année et aussi des réponses envisagées qui concourent toutes à la stratégie globale d’amélioration de l’efficacité et de l’efficience du système éducatif.

Il a fait remarquer que les cours se sont déroulés dans un climat de paix sur toute l’étendue du territoire national, excepté Kidal pour des raisons que nul n’ignore.

Par ailleurs, le ministre Togo a salué le concours de tous qui aura permis le bon déroulement des examens aux calendriers impartis pour tous les ordres d’enseignement sur toute l’étendue du territoire encore une fois excepté Kidal.

C’était pour lui le lieu de saluer et de transmettre les reconnaissances et remerciements des autorités maliennes à leurs homologues mauritaniennes, à l’UNICEF et à la représentation diplomatique du Mali en Mauritanie pour leur engagement du fait que les candidats réfugiés aient pu composer autant que ceux du pays simultanément et en tout confort pendant la session ordinaire.

S’appuyant sur les taux de réussite, le ministre a demandé une effective implication de tous pour relever le niveau de l’école qui sort petit à petit des maux qui l’avait miné auparavant. Aussi a-t-il fait mention des taux de réussite qui ont couronné les examens passés à tous les niveaux du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) aux examens de fin de cycle des Instituts de Formation des Maîtres (IFM) en passant par le Baccalauréat et les filières de formations professionnelles.

Le ministre dira qu’aux vues de ces données statistiques, la responsabilité de tous, administrateurs scolaires, enseignants, élèves et parents d’élèves, collectivités territoriales est interpellée sur les performances du système éducatif malien et a sollicité chacun à relever les défis de la qualité et de l’efficacité des enseignements et apprentissages.

Le ministre Barthélemy Togo n’a pas manqué de souligner tous les efforts que son département ne cesse de déployer pour pallier les récurrentes insuffisances de personnel enseignant. Pour cela, il dira que qu’au titre de l’année scolaire 2015-2016 qu’un total de 3854 enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales ont été recrutés et affectés.

Aussi, 407 enseignants des écoles communautaires ont-ils été intégrés dans les fonctions publiques des collectivités territoriales. « Toutes ces opérations visent à réduire la fracture entre régions et réaliser le maillage territorial le plus complet possible » dira-il.

Au regard du ralentissement manifeste du taux de scolarisation du fait essentiellement des effets de la crise sécuritaire, il a été procédé pour des raisons d’équité, à l’ouverture de 536 Centres de Stratégies de Scolarisation Accélérée/Passerelles (SSA/P) dans les Centres d’Animation Pédagogique (CAP) des Académies d’Enseignement (AE) de Bamako, Kayes, Kita, Nioro, Dioïla, Kati, Koulikoro, San, Ségou, Bougouni et Koutiala ; et l’ouverture de 89 autres dans les CAP des AE de Gao et Tombouctou.

A situation particulière, des solutions particulières doivent être envisagées. Ce qui a valu une attention des plus singulières est affectée aux zones en crise et particulièrement les zones du nord du pays. « La crise a provoqué le déplacement d’environ 330000 personnes vers les pays frontaliers du Mali ou vers les régions du sud du pays et perturbé la scolarisation de plus de 800000 enfants. »

Le soutien aux efforts de de scolarisation est davantage marqué par la création et l’animation de 579 cantines scolaires dans les zones d’insécurité alimentaire, permettant ainsi d’améliorer la fréquentation de 168 717 enfants.

Ces réalisations ont permis, outre la relance de l’Education, le soutien aux efforts de scolarisation, notamment dans les régions du nord du pays par la construction et l’équipement de 792 salles de classe pour l’enseignement fondamental, la réhabilitation de 200 autres, et la réalisation de 111 points d’eau.

Pour le bon déroulement de l’année scolaire, le ministère en charge, comme à l’accoutumée, a toujours associé la société civile dont est issue la plupart des élèves dans la gestion et la résolution d’éventuelles crises dans le temps. Pour l’aider à mieux mener cette fonction de médiateur, la société civile à travers les 1332 Comités de Gestions Scolaires (CGS) déjà fonctionnels sur toute l’étendue du Mali est formée à leurs rôles et responsabilités.

Bonne année scolaire à toutes et à tous !

Sinaly M Daou

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Que les promoteurs privés surtout et aussi les administrateurs scolaires soient impartiaux et non-complaisant afin de ne pas réduire au néant les efforts colossaux consentis par l’Etat du Mali afin l’école malienne retrouve son lustre d’antan.

  2. Courage et persévérance aux enseignants et aux élèves surtout pour une année scolaire apaisée et dédiée au labeur!!!

Comments are closed.