Taoudéni : DEF délocalisé à Tombouctou

0

Une première pour les élèves de la région saharienne de Taoudéni, au nord du Mali, une centaine d’élèves passent l’examen qui leur ouvrira, peut-être les portes du lycée. Les épreuves ont été organisées à Tombouctou, où leurs familles sont déplacées depuis les débuts des années 2010.

L’examen a commencé lundi par l’épreuve de dictée-questions. C’est la première fois que les élèves de la région administrative de Taoudéni, créée il y a quatre ans dans le Nord malien, peuvent passer le diplôme d’études fondamentales (DEF), qui leur permettra d’accéder au secondaire. Mohamed Ag Ghissa, directeur d’animation pédagogique de la nouvelle académie s’étouffe de satisfaction.

« C’est une grande première à Taoudéni, parce que c’est une nouvelle région, insiste-t-il. Il y a tout à faire : les services sociaux de base, l’éducation, la santé, l’hydraulique, vraiment les services techniques de l’État sont à pied d’œuvre pour rendre vraiment opérationnelle cette région. »

Pour cette première cependant, l’examen a été délocalisé à Tombouctou. « Pour des raisons pratiques, reprend Mohamed Ag Ghissa, l’examen se déroule à Tombouctou. Nous avons rencontré des difficultés sur place là-bas : la plupart des parents sont basés à Tombouctou depuis la crise de 2012. Donc nous en avons eu l’aval. C’est l’occasion aussi de remercier tous ceux qui nous ont accompagnés, le ministère de l’éducation, les autorités, les collectivités, l’académie, et les partenaires de l’UNICEF entre autres, qui nous ont accompagnés dans cette démarche là pour délocaliser les seconds cycles à Tombouctou auprès des parents d’élèves. »

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here