Communales : La CODEM grimpe

0

De la 6e place aux communales de 2009, la Codem passe à la 4e place à l’issue des communales du 20 novembre dernier. Les résultats provisoires classent le  parti de la Quenouille parmi les 4 première  force politique du Mali avec le Rpm; l’Adema et l’Urd. Ainsi, la Codem s’adjuge 37 mairies, dont celle des villes Kéniéba, Kolokani, Bandiagara, Bankass… 

 

 Après le Rpm, l’un des partis politiques qui a véritable augmenté son score comparé à celui de 2009, c’est bien le parti Convergence pour le Développement du Mali (Codem). En effet, les résultats provisoires issus du scrutin du 20 novembre 2016 donnent à la Codem 37 maires et 707 conseillers communaux. Le parti gagne les mairies des villes Kéniéba, Kolokani, Bandiagara, Bankass… Ces résultats classent la Codem parmi les 4 première  force politique du Mali derrière le Rpm ; l’Adema et l’Urd. Aussi, dans le district de Bamako, le parti fait une nette progression avec 13 conseillers  dont 3 en commune I, 9 en commune II,1 en commune IV. Aux  élections  communales de 2009, la Codem avait eu en tout et pour tout 400 conseillers, dont 9 dans le district  de Bamako.

Créé le 24 mai 2008 par Housseini Guindo dit  Poulo, un jeune député de Sikasso avec poursymbole est la quenouille et slogan est « Comptons d’abord sur nos propres forces, la Convergence pour le développement du Mali (Codem) se veut une organisation politique à vocation africaine qui vise la construction au Mali d’un État républicain et démocratique ouvert à une économie de marché à visage humain.

Au cours de la session parlementaire ordinaire 2008, cinq députés, élus en 2007 et siégeant dans le groupe des indépendants, Alassane Abba (Goundam), Housseini Guindo (Sikasso), MmeMarie Sylla (Sikasso), Mme Saran Sinaté (Sikasso) et Souleymane Guindo (Koro), ont formé un groupe Codem. Se présentant pour la première fois aux élections communales du 26 avril 2009avec 324 listes, la Codem a réussi à se placer en sixième position au niveau national avec400 conseillers élus sur les listes Codem. 

Par Hamidou Togo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER