Manassa Danioko : Le secret de s’attirer la foudre

0

Depuis l’éclatement de la crise politique, le président de la cour constitutionnelle se met à dos de milliers de maliens par maladresse.

Sur la sellette depuis la proclamation des résultats définitifs des élections législatives, Madame le président  de la cour constitutionnelle  fait grandir chaque jour le club de ses ennemis.

En effet après la diffusion d’une ancienne vidéo(sur les réseaux sociaux) dans laquelle le président de la cour dit clairement qu’elle ne va pas démissionner et qu’elle fait ce qu’elle veut ,cette semaine brille par deux de ses nouvelles vidéos.

Sa rencontre avec le cadre d’action et de médiation et du dialogue. cette organisation composé de religieux (musulmans et chrétiens) a effectué une visite à la cour constitutionnelle, comme il est de tradition. A la fin de la visite, les parties ont accordées des interviews à la presse, c’est lors de cette interview que dame Danioko s’est pratiquement moquée de la république en  ces termes : ‘’ la cour  ne peut pas se dérober de l’application  de la loi, il faut que la cour  vieil a l’application de la loi quoiqu’il advienne, nous ne pouvons pas prendre cette responsabilité de vider la cour car c’est l’existence même de la nation qui est menacé’’. Pour terminer, le président de la cour d’ajouter : « J’ai dit aux religieux de jouer leur rôle pour qu’on arrive a appliqué les lois pour ceux qui sont chargés d’appliquer les lois pour que chacun se retrouve avec une protection légale, sinon nous sommes apprécié ailleurs mais personne n’est prophète chez soi ».

L’attaque contre Haïdara  et ses anciens collègues démissionnaires

Juste au lendemain de la diffusion de cette vidéo, un audio fait surface dans lequel  on attend le président de la cour constitutionnelle(en bambara)  très remontée contre tout le monde principalement la jeunesse, qui selon elle passe son temps à l’insulter sur les réseaux sociaux, déclare : «  Chaque jour que je prie, je maudis tous ceux qui s’en prennent à moi gratuitement, j’ai quand  même l’âge de leur mère ou de leur grand-mère ».

Dans le même audio, elle s’attaque à ses ancien collègues qui auraient démissionné.  «  Nous ne sommes au courant de rien, à notre grande surprise on apprend qu’ils ont démissionnés et ils se permettent de demander aux autres membres de la cour de démissionner. Mais où va se pays ? Rien n’a été fait à leur insu, à ce que je sache » s’offusque-t-elle.

En s’attaquant à ses anciens collègues,  Manassa a levé le voile sur une information qui n’était toujours pas confirmée. Il s’agit de la démission des quatre(4) membres de la cour ; on sait désormais que les rumeurs de démission à la cour sont vraies.

Dans le même audio,  elle règle ses compte avec le guide spirituel des An çar dine. En effet, après la proclamation des résultats, Haidara avait fait une sortie où il disait clairement que la décision de la cour ne doit pas être irrévocable. Pour Habanni la parole de Manassa n’est pas la parole du coran, si elle s’est trompée, elle doit avoir le courage de corriger.

En réponse à cette sortie, le président Danioko dit clairement à Haidara qu’il n’a pas agi en bon responsable en tenant ces propos, car pour lui il faut  écouter toutes les partie pour pouvoir juger.

Manassa est parvenue ainsi à se mettre tout le monde au dos. Si on pouvait faire un sondage sur des personnes les plus détestées  au Mali, nul doute le président de la cour s’adjugera du trophée.

Issa Kaba

Source : La Priorité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here