Retrait timide des cartes d’électeurs : La lenteur des agents distributeurs mise en cause !

0
Les cartes d’électeurs biométriques

La présidentielle du 29 juillet 2018 risque de connaitre un bas taux de participation  si les autorités en charge des élections ne  revoient pas la méthode de distribution des cartes d’électeurs. Telle est la lecture que nous faisons au sujet de la distribution des cartes d’électeurs qui connait une lenteur indescriptible.

Des électeurs las d’attendre leur tour ont tourné le talion.  Quelques agents recrutés et installés dans une salle de classe sont chargés de distribuer les cartes d’électeurs de tout un quartier. C’est le comble. Non seulement, ils manquent d’expériences en matière et ne semblent se soucier du temps des demandeurs de service.

Si des observateurs dénoncent la timidité dans le retrait, force est de reconnaitre que le rythme de travail des agents distributeurs  décourage les clients. Sans expériences en la matière et  entassés  dans une seule salle de classe, ils font perdre aux demandeurs de leurs cartes. Pour une carte à enlever vous perdrez banalement une demi-heure, voire une heure. Le problème est beaucoup crochu chez les nouveaux inscris sur la liste électorale. Ces derniers sont menés n bateau par les agents distributeurs qui prennent leurs cartes sans se renseigner sur leurs cas et les retournent après des minutes d’attentes.

Le cas du Centre de distribution de l’Ecole Fondamentale de Daoudabougou située  près du marché dudit quartier  est révélateur de cette lenteur. Pour un monde restreint de demandeurs, les agents les font attendre très longtemps.   Certains retournent sur les pas une fois déçus du travail des agents. Les mécontents  dénoncent tous la lenteur des agents et la non multiplication des salles de classe de distribution. A cet égard, le scrutin  présidentiel de fin juillet 2018  risque de connaitre le plus bas taux de participation par rapport aux élections précédentes. On élira en ce moment,  un Président de la République, bénéficiant d’une faible légitimité.  Car, les statistiques indiquent que le taux de retrait est 15% à Bamako et 10% à l’intérieur du pays. Un taux jugé faible par rapport aux  08 millions d’électeurs inscrits sur la liste électorale. Cette lenteur des agents distributeurs  a été dénoncée par un électeur d’ Hamdallaye en CIV du district de Bamako. Celui-ci  affirme lui avoir passé plus d’une heure de temps au centre de distribution dudit quartier pour avoir sa seule carte d’électeur. Beaucoup de personnes sont reparties en colère pour n’avoir pas eu leurs cartes à temps.

Si le ministère de l’administration territoriale ne prend pas des décisions idoines, la présidentielle 2018  risque de battre le record d’abstention pour o obtention de cartes d’électeur.  Un cuisant échec pour le régime en place déterminé à organiser une élection crédible et participative. Le non enlèvement de cartes étant le facteur favorisant de ce faible taux.

Par Hassane Kanambaye

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here