Techniques de recherche d’emploi : 50 jeunes diplômés à l’école de l’Adej-Mali

Pour les aider à trouver un emploi, une cinquantaine de jeunes diplômés prennent part à la formation en coaching et culture de recherche d’emploi qu’organise l’Association pour le développement socio-économique et technologie de la jeunesse Mali (Adej-Mali) du 21 au 24 novembre à la direction régionale de la jeunesse en Commune VI.

0

Accompagner 1000 jeunes à l’emploi : tel est l’objectif d’un projet que l’Association pour le développement socio-économique et technologie de la jeunesse (Adej) a lancé il y a quelques semaines. C’est dans le cadre de l’exécution de ce projet que l’Association a commencé à outiller les jeunes diplômés sans emploi aux techniques de recherche d’emploi.

Du samedi 21 au mardi 24 novembre, elle groupe une cinquantaine de jeunes, principalement de la Commune VI à la direction régionale de la jeunesse, pour une séance de formation sur le coaching et culture de l’emploi. Au cours de cette séance, les participants seront édifiés sur plusieurs modules notamment comment préparer son entretien d’embauche.

“Cette rencontre se situe dans le cadre de notre projet d’accompagnement de 1000 jeunes à l’emploi que nous avons lancé il y a quelques semaines avec le président du Conseil national de la jeunesse, Mohamed Salia Touré, et le député de Gao, Ibrahim Amadou Dicko. L’objectif recherché est de faciliter l’accès de 1000 jeunes à un premier emploi, voire à un l’emploi définitif”, a expliqué Modibo Diakité, président de l’Adej-Mali.

La formation des 1000 va s’étaler sur six mois, selon le président l’Adej. Il a souligné qu’il y aura une première série de formation de trois sessions de quatre jours dans chaque Commune de Bamako. Après, ces ateliers vont s’étendre sur six mois, il y aura d’autres dispositions à prendre avec les jeunes en vue de préparer le traitement de leur dossier durant une année, a prévenu Modibo Diakité.

A la fin de ce projet, les jeunes vont acquérir plus de facilité à se vendre sur marché de l’emploi, de même, ils vont augmenter leurs capacités à négocier face aux recruteurs.

Maliki Diallo

PARTAGER