Assainissement : Ozone dérape à Médina-coura

0

La société Ozone continue de déverser des chargements d’ordures ménagères sur le site de dépôt de transit de Médina-coura. Et pourtant, l’année dernière le même quartier avait subi les dures conséquences de l’accumulation des déchets des 12 quartiers de la Commune II du district de Bamako. La gêne occasionnée avait même conduit à la fermeture du Groupe scolaire Mamadou Diarra n°2  pendant une semaine.

En son temps il avait fallu le courage exceptionnel du Collectif “Amba siguida fê” autrement dit “nous aimons notre quartier” pour désamorcer la crise. Aux dires du président du Collectif Ibrahima Sidibé, natif du quartier, “nous avions remué ciel et terre pour pousser la mairie de la Commune II conduite à l’époque par Youssouf Coulibaly à prendre ses responsabilités dans le feu de l’action. Ainsi, les murs de l’établissement scolaire cédés sous le poids des ordures ont été reconstruits. Un jeune opérateur économique du quartier dont je tairais l’identité a investi sur fonds propres la bagatelle somme d’un million de F CFA. Il est à noter que quelques bonnes volontés du quartier avaient mis la main à la poche pour débarrasser le quartier des immondices. Nous avions reçu à mettre les autorités compétentes face à leur responsabilité. De la mairie centrale en passant par celle de la Commune II, le ministère de l’Environnement jusqu’au président de la République, même France 24 ont reçu nos appels et cris de détresse. D’ailleurs France 24 a consacré une émission sur le dépotoir de Medina-coura source de toutes les inquiétudes. Actuellement le même phénomène est en train de se reproduire. Ozone et les GIE n’ont trouvé mieux que de déverser les ordures ménagères en provenance d’ici et d’ailleurs sur le site de Médina-coura. La mission d’Ozone est bien connue de tous. Celle de débarrasser nos quartiers des ordures ménagères. Aujourd’hui, elle fait le contraire. Dans les jours à venir nous serons contraints de prendre notre destin en main dans la légalité. Si cela doit passer par veiller jour et nuit sur le dépôt de transit du quartier, nous ne manquerons pas de volontaires. Main dans la main les jeunes de Médina-coura en seront capables. Ce n’est pas l’énergie qui fera défaut. On s’organisera pour atteindre notre objectif inch Allah”.

Ce mardi 13 juin sous un soleil de plomb, les membres du Collectif étaient à pied d’œuvre dans le quartier. Le secrétaire aux relations extérieures, Boubacar Fané, et le responsable du service d’assainissement, M. Ndiaye, demeuraient sur le terrain. La position du dernier est claire et limpide. Il a avoué que dans le cas de Médina-coura, Ozone est en faute tout comme certains GIE. Ils sont chargés d’enlever les ordures et n’ont nullement pas le droit de déverser de manière anarchique sur le site, a-t-il assuré.

Médina-coura ne va jamais revivre les douloureux problèmes de l’année dernière. Toutes les dispositions qui s’imposent sont prises pour le plus grand bonheur des habitants.

Affaire à suivre…

Aboubacar Eros Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER