Assainissement : Ségou, les facettes d’une ville propre

0

La caravane culturelle pour la paix, dans son cadre programme Ecofest, a organisé en marge de la 16e édition du festival, un concours de quartiers propres dans la ville de Ségou. Lancée en partenariat avec la direction régionale de l’assainissement et les mairies de la Commune urbaine de Ségou, la compétition s’est ouverte trois semaines avant l’ouverture du festival. Elle  vu la participation des huit quartiers de la ville. Le concours a doté les participants des kits d’assainissement.

Plus que de la théorie, le programme Ecofest avec des jeunes volontaires de Ségou s’est déployé durant toute la semaine pour garder les sites abritant les festivités du festival ville propres. Une présence remarquée par l’ensemble des festivaliers durant le festival.

A rappeler que la salle de conférence de l’Institut Kôrè des arts et métiers (Ikam) de Ségou a servi de cadre le 3 février, à la tenue d’un atelier de conceptualisation du circuit “Ecofest”. La rencontre était organisée par la Caravane culturelle pour la paix. Elle a regroupé des participants venus du Sénégal (Festa 2H) du Burkina Faso (Afrik – Pagba festival)  du Maroc (Festival Taragalte), de la Mauritanie (Assalamalekoum festival) de la Côte d’Ivoire (MASA,  Djéguélé festival) d’Ouganda (Afrika Art Kollective) et du Mali (Festival sur le Niger, Festival au Désert).

L’atelier sous-régional a élaboré le concept de festivals verts (Green festival, en anglais). En travaux, les intervenants ont établi des critères de labellisation avant de créer le comité de labellisation. Le comité a procédé à la labellisation de festivals et mis en place le circuit “Ecofest”. Le programme s’engage dans une dynamique sur la protection de l’environnement et sa gestion durable. La  journée d’échange a adopté une feuille de route et une charte de Festival vert.

K. M. D.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here