Ozone-Mali : Les travailleurs arrangent la tenue et les balais

6

Les travailleurs de l’entreprise réclament les nombreux arriérés de salaires (1.882 Maliens et six Marocains). Le jeudi, 12 aout 2021, aux environs de 9h, les travailleurs de la société d’assainissement « Ozone-Mali» très en colère ont envahi la Bourse du Travail. Pour inviter les autorités à régler leurs salaires impayés, en déclenchant en même temps une grève illimitée. Selon leur leader, Abdramane Sanogo. « Nous travaillons depuis plusieurs mois sans salaire. Nous avons rencontré à plusieurs reprises notre hiérarchie, qui dit n’avoir plus de solution pour nous ».

Face à cette situation, « nous avons déposé un préavis de grève de 48h, on nous a fait savoir que l’état n’a toujours pas payé, maintenant nous sommes dans un élan de grève illimitée », ajoute-t-il.

Ce mouvement d’humeur intervient à un moment où les rues de Bamako contiennent plusieurs milliers de tonnes de déchets.

Au Mali, les pouvoirs publics n’arrivent plus à assurer l’assainissement correct de Bamako et la situation est plutôt critique.

Jadis la coquette, Dame Bamako n’est plus la coquette d’autrefois. En cette période de pluies, les immondices empêchent l’eau de circuler, causant parfois des drames.

La société chargée de l’assainissement de la capitale semble être financièrement et physiquement asphyxiée.

Cette incapacité à assainir la ville est malheureusement un business qui peut rapporter gros.

Malgré des initiatives de la mairie du District pour assainir Bamako. Jusque-là, la capitale malienne est loin d’arborer sa tenue de Bamako la coquette, perdue depuis belle lurette. Car la gestion des déchets reste une problématique. Que ce soit dans les marchés ou dans les quartiers, l’insalubrité fait sa loi. La raison : les habitants ou les ménages gèrent eux-mêmes les déchets qu’ils produisent. Dans la ville, aucun bac à ordure public n’est construit. Alors, pour se débarrasser de leurs ordures, les ménages les déposent sur les voies publiques ou sur les terrains vides.

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. CORNICHE

    LE PB C EST PAS OZONE C EST NOS LEADERS DEMISSIONNAIRES

    VA A KIGALI VOIR TU COMPRENDRA TRES VITE OU LE BAS BLESSE

    IL FAUT IMPLIQUER A FOND LA POPULATION QUI SI ELLE N A PAS D ARGENT A EN REVANCHE DU TEMPS
    BEAUCOUP DE TEMPS MEME

    ON PEUT DISTRIBUER DES SACS DE RIZ MOYENNANT HEURES DE TRAVAIL POUR CURER CANIVEAUX ET INSTALLER POUBELLES PARTOUT

  2. LES POLITICIENS MALIENS NE SE PLAIGNENT EN EFET JAMAIS DE L ETAT DES ROUTES DES CANIVEAUX ET DE LA GESTION DE DECHETS

    C EST LA PREMIERE CHOSE QUE L ON VOIT DES QUE L ON SORT DEHORS POURTANT !!!!!!!!!!

    C EST CE QUI M A CHOQUE A KAYES VILLE ET DANS CERTAINS QUARTIERS DE BAMAKO

  3. OZONE EN A MARRE DE TRAVAILLER GRATUITEMENT PENDANT DES MOIS

    LA MAIRIE DOIT PRENDRE SES RESPONSABILITES ET MANDATER UNE SOCIETE PRIVEE DE RECOUVREMENT POUR RECUPERER LES TAXES MOYENNANT UN PETIT POURCENTAGE SUR LES SOMMES RECROUVEES

    SINON ON S EN SORTIRA JAMAIS

  4. C’est dommage pour le cas de notre district dont les autorités restent les plus cons et irresponsables de la République, pourtant le groupe “OZONE” s’est battu depuis plus de dix ans sans aucun résultat à cause surtout de l’incivisme de la population bamakoise, et le comportement machiavélique des autorités du District de Bamako. En effet, le maire et ses hommes et femmes ne font que détourner les maigres ressources que le pays les attribue pour le nettoyage de la ville. Il suffit de finir avec cette bande de vorace d’hommes et de femmes qui sont comme des vautours autour de leur charogne, nous restons certains que les institutions supérieures de ce pays finirons par comprendre et mettre de l’ordre dans ce secteur en mettant en selle les vrais ténors des structures de ce district de Bamako.
    “N’attribuez jamais à la malveillance ce qui s’explique très bien par l’incompétence.” Napoléon 1ier
    “La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l’attention sur ce qui ne va pas.” Winston Churchill

  5. Une capitale déjà très sale même avec cette société d’O’Zone et dire avec cette grève. Ce pays a du chemin à faire. Vous n’entendrez jamais les politiques interpeler les autorités sur ces genres de questions, non, seules les élections leur préoccupent. Les Bamakois sont sales et forcement Bko sera toujours sale.

  6. IL FAUT ASSIGNER OZONE EN JUSTICE POINT BARRE ET EN FAISANT GREVE DE 72H A REPETITION

    L ARGENT QUE L ETAT LEUR DOIT N EST PAS VOTRE AFFAIRE!!!!!!!!!!!!!!!!

    bougez vous culs SINON VOUS SEREZ JAMAIS PAYE SAUF LA HIERARCHIE!!!!!!!!!!!!!!! QUI EUX SONT PAYES RUBIS SUR L ONGLE EN LIQUIDE!!!!!!!!!!!!!!

Répondre à Lamine Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here