Assassinat en série à Fana : Six personnes dont un des bras droits du préfet Benena Mounkoro épinglées, vers le blanchiment de M. Mamadou Kanouté

    2

    Suite à une énième assassinat à Fana, la gendarmerie a procédé à l’arrestation de six présumés coupables. Parmi lesquels, Jean K un des bras droits du préfet Benena Mounkoro. Il s’agit justement du même Jean qui avait été chargé par Benena Mounkoro d’approcher M. Mamadou Kanouté pour lui proposer d’acheter sa parcelle. Une vente après laquelle, M. Kanouté sera privée de sa liberté sans preuve aucune.  

     Ils sont au nombre de six personnes dont trois femmes, à savoir : Bintou T, Djeneba D et Yah et trois hommes dont Emmanuel D, Madou D et Jean K, à avoir été épinglés par la gendarmerie avant d’être mis à la disposition de la justice. Ils sont tous soupçonnés d’appartenir au réseau mafieux qui serait à la base des assassinats à Fana. À cet effet, parmi les six personnes citées, c’est le nommé Jean qui attire surtout notre attention. Il attire notre attention à cause de sa proximité d’avec le Préfet Benena Mounkoro. D’ailleurs, il nous plait de rappeler que c’est Jean qui a été voir M. Mamadou Kanouté pour le convaincre d’acheter la parcelle de Benena qui était censé faire un important sacrifice avec l’argent de cette vente. Une vente dont justement après la conclusion, M. Kanouté se retrouvera en prison de façon illégale.

    Un des faits marquants et qui crée le doute dans nos esprits, est que sur les documents de vente de la parcelle du sous-préfet Benena, il est écrit noir sur blanc, qu’il sera repris s’il n’est pas mis en valeur 3 ans après l’achat. N’y a-t-il pas lieu de se poser la question à savoir si M. Kanouté n’est pas illégalement maintenu en prison en attendant que les 3 ans s’épuisent pour que Benena récupère sans effort sa parcelle ? Nous ne saurions le confirmer, mais il s’agit tout de même d’une piste à explorer. Surtout que nous venons déjà d’entamer la 3ème année d’incarcération de M. Kanouté.

    À titre de rappel, l’arrestation de M. Kanouté reposait sur des suspicions dans les assassinats en séries à Fana. Pourtant, depuis qu’il est en prison au moins 8 personnes ont été égorgées. N’est-ce pas assez suffisant comme preuve pour confirmer qu’il n’est ni de près ni de loin mêlé aux assassinats précédents ?

    Néanmoins, force est de reconnaître que depuis son arrivée, le tout nouveau procureur Boiacar Moussa Diarra est au four et au moulin pour rétablir les faits. En tout cas, face à cette grave violation des droits de l’homme, des enquêtes pointues méritent d’être menées.

    Il est important de rappeler que Mamadou Kanouté, que nous qualifions de victime d’un complot dont la racine est solidement ancrée, croupit en prison depuis plus de 2 ans. Et cela, sans preuve aucune. Mais comme aime le dire les gens ‘’aussi longtemps que durera le mensonge, il sera un jour rattrapé et terrasser par la vérité’’. Nous suivrons pour nos lecteurs l’évolution de cette situation avec beaucoup d’intérêts. Tout en espérant que justice sera rendu.

    Affaire à suivre…

    La rédaction

    Commentaires via Facebook :

    2 COMMENTAIRES

    1. “Nous suivrons pour nos lecteurs l’évolution de cette situation…”!!! Vos lecteurs ??? A part vos deux yeux et votre haute morbide contre le sous-préfet qui aveugle, en avez-vous? Il est temps pour vous de changer de métier, sinon vous mourez de diète noire causée par votre médiocrité et votre peu d’esprit!

    2. ” … sur les documents de vente de la parcelle du sous-préfet Benena, il est écrit noir sur blanc, qu’il sera repris s’il n’est pas mis en valeur 3 ans après l’achat.
      N’y a-t-il pas lieu de se poser la question à savoir si M. Kanouté n’est pas illégalement maintenu en prison en attendant que les 3 ans s’épuisent pour que Benena récupère sans effort sa parcelle ?… ” … ///…

      :
      Une bande de tarés…, pas si tarés que ça… ?

      Des voleurs doublés de vrais criminels impitoyables qui feraient la loi à FANA… ?

      Vivement le Mali pour nous tous.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here